Better Call Saul saison 5 : le créateur de la série explique le retour de personnages cultes de Breaking Bad

Camille Vignes | 5 mars 2020
Camille Vignes | 5 mars 2020

ATTENTION, cet article contient des SPOILERS sur la cinquième saison de Better Call Saul et notamment son épisode The Guy for This.

 


 

En cinq saisons, Better Call Saul a réussi l’impossible : infuser petit à petit le coeur des cinéphiles, leur voler et s’imposer comme digne héritière de sa génitrice, Breaking Bad

Dans cette dernière, Saul Goodman (Bob Odenkirk) était un avocat corrompu, pas vraiment fiable, et souvent, la soupape de décompression, la note humoristique placée là pour contre-balancer le ton sombre et violent de la série.

À la manière de Breaking BadBetter Call Saul grignote donc petit à petit la conscience de son personnage pour le faire glisser vers l’illégalité. Plus subtile, il ne s’agissait pas de faire de Jimmy un baron de la drogue, meurtrier et amoral, mais un avocat ripou, qui use des mensonges et de l’humiliation pour exprimer toute la violence de l’être humain.

 

Photo Bob OdenkirkPrise de décision imminente 

 

Et, comme il s’agit pour le personnage principal de se déporter progressivement du côté obscur de la loi et se rapprocher des narcotrafiquants, il n’est pas étonnant de voir les forces de l’ordre entrer en scène, et donc de retrouver Hank, le beau frère de Walter White campé par Dean Norris dans Breaking Bad, et son partenaire Gomez (Steven Michael Quezada).

L’arc en question, celui qui fait revenir les deux policiers, a un but précis : raconter comment le cartel Krazy-8 est devenu un informateur pour la DEA, son statut dans Breaking Bad. Le co-créateur de Better Call SaulPeter Gould (avec Vince Gilligan, celui déjà de Breakin Bad) a expliqué ce choix au micro d'Entertainment Weekly

« Mon Dieu, c’était génial de les retrouver. Écoutez, on adore Dean. On adore Steve. Mais Breaking Bad leur a offert des fins parfaites et dévastatrices.

 

Photo Bob OdenkirkRendez-vous dans désert pour un barbec ?

 

Donc quand on a parlé de cette saison, on s’est dit tout de suite qu’il fallait qu’on ramène certains personnages. Mais quand il s’est agi du troisième épisode, il est devenu évident qu’il fallait que Jimmy se retrouve face à des agents de la DEA. Et dans ce monde, ça veut dire Hank Schrader […] J’étais un peu nerveux parce qu’on était vraiment content de ce dont on avait discuté, et vraiment excité de le voir revenir […].

Vince [Gilligan, ndlr] et moi avons appelé Dean, et nous étions un peu nerveux. Nous avons commencé à lui dire ce qui allait se passer. Mais surtout, nous lui avons dit qu’il y avait autre chose à dire à propos de Hank Schrader, que nous devrions le revoir. 

 

photo, Steven Michael Quezada, Dean NorrisRetour du tandem

 

Honnêtement, Dean aurait pu facilement nous répondre qu’il avait plein d’autres choses à faire et qu’il ne voulait pas rouvrir l’histoire de ce personnage qu'il pensait finie. Mais il ne l’a pas fait. Il nous a presque interrompus pendant qu’on lui expliquait l’histoire pour nous dire qu’il adorait. C’était génial de le voir revenir, lui et Steve Quezada ont juste assuré ».

Peter Gould a continué en assurant que Dean Norris ne devrait pas lâcher sa piste de si tôt, et les fans de Breaking Bad savent qu'il n'est pas de ceux qui abandonnent une idée en cours de route, sans être allé la fouiller et la décortiquer. Son mot de la fin était une promesse aux spectateurs : celle de voir le fameux policier en chasse. 

Verdict dans les prochains épisodes. Notre avis sur les deux premiers épisodes de cette saison 5 sont d'ailleurs ici.

 

photo

commentaires

mr8
07/03/2020 à 10:03

De la très bonne came.

Hunter Arrow
06/03/2020 à 18:37

Faire une suite à une série culte en faisant différent afin de ne pas se répéter tout en offrant un travail sur la "mythologie" de la série pour satisfaire les fans, sans rebuter les profanes... Pas mal d'ambitions que Better Call Saul réussit haut la main, voir avec une maitrise qui frôle l'indécence. Toute est travaillé au millimètre, c'est superbement écrit, joué avec brio... Pour moi Saul Goodman c'était une soupape bien utile et renforcant l'univers Breaking Bad. Je ne le voyais pas être le centre d'une série. Bah je suis heureux d'avoir tort.

sérieman
06/03/2020 à 09:48

It's all good, man!

Damian
05/03/2020 à 22:56

Je n'étais pas un grand fan de BB, mais étrangement j'ai accroché a mort au spin-off, il a vraiment quelque chose de particulier... Dans un sens c'est plutôt logique, beaucoup de recul, tous les éléments et le savoir faire de BB, des moyens probablement très confortables... Une grande réussite.

Stivostine
05/03/2020 à 16:50

C'est vrai que c'est vraiment réussi comme spin-off, BB et BCS ont chacun leur propre identité (le caractère, la personnalité du principal protagoniste walter white ou jimmy mcgill) mais tellement d'affinités (l'intro avec les fourmis dans cet episode 3 digne de BB).
2 sans faute pour les créateurs, jamais 2 sans 3, j'ai hate de voir leur prochaine creation.

votre commentaire