Invisible Man bien visible : beau démarrage au box-office, qui humilie La Momie et Dracula Untold

Camille Vignes | 1 mars 2020 - MAJ : 01/03/2020 21:32
Camille Vignes | 1 mars 2020 - MAJ : 01/03/2020 21:32

Le mythe de l'homme invisible sauce 2020 pourrait connaitre son petit succès.

Produite pour 7 millions de dollars (hors coût marketing évidemment), la dernière production Blumhouse distribuée par Universal, qui mène les Universal Monsters depuis des décennies, avait déjà encaissé 9,8 millions de dollars au box office nord-américain après sa première journée d’exploitation (via Boxofficemojo). Une jolie somme, comparée à son petit budget, qui dessinait un avenir ensoleillé pour le premier week-end en salles d'Invisible Man.

Or ces deux jours suivant ce sont particulièrement bien passés pour le film de Leigh Whannell (Insidious : Chapitre 3, Upgrade) puisque les derniers chiffres transmis par Collider, Deadline et The Wrap parlent d’un week-end à 26-29 millions de dollars. Avec autant de billets verts dans les caisses, et 3 610 écrans occupés, Invisible Man atteint les objectifs lancés par les studios. 

 

 

Comparé aux récentes tentatives de relancer les Universal Monsters, avec un Dark Universe abandonné depuis, Invisible Man est un véritable carton.  La Momie (2017), le blockbuster d’Alex Kurtzman avec Tom Cruise, avait encaissé à peine plus après trois jours en salles (31,6 millions de dollars) alors qu’il avait coûté au moins 125 millions de dollars hors production (ces chiffres sont ceux de Boxofficemojo mais Collider parle d’un film à 150 millions de dollars). Dracula Untold (2014) avait démarré avec 23 millions côté domestique, avec un budget d'environ 70 millions.

En revanche, ces chiffres rappellent certaines petites productions Blumhouse, comme Get Out de Jordan Peele ou Happy Birthdead de Christopher B. Landon. Le premier, développé pour 4,5 millions de dollars hors marketing, avait récolté 33,3 millions de dollars pour son premier week-end d’exploitation. Le second, produit pour 4,8 millions (toujours hors marketing), en avait encaissé 28. 

 

photo, Elisabeth MossElisabeth Moss à l'attaque de l'invisible économie 

 

À travers le monde, les chiffres d’Invisible Man sont aussi très prometteurs puisqu’après environ une semaine d’exploitation internationale, il compterait déjà environ 50 millions de dollars au box-office. 

Reste à voir comment le film se comportera dans les prochaines semaines, mais les premières critiques globalement positives (Ecran Large a donné deux avis différents en vidéo), ne devraient pas assombrir le paysage. 

Si ce beau démarrage cède la place à une belle carrière, le futur des Universal Monsters pourrait être assuré dans cette direction, et les fautes commises par La Momie rachetées, lui qui avait, pendant un temps, enterré tout espoir de voir le Dark Universe perdurer. Et qui sait, donner des idées de suite au studio - si elles n’existaient déjà avant, le réalisateur ayant fait par de cette envie. 

Retrouvez notre quiz spécial Homme invisible par ici.

 

Affiche française

 

commentaires

Andrew Van
02/03/2020 à 20:24

ahah Dracula Untold, le nanar plaisir coupable (j'assume) !! XD

Geoffrey Crété - Rédaction
02/03/2020 à 11:57

@Ludwig Van

Certes, mais la comparaison n'est pas très juste, les films, les genres, les publics, sont beaucoup trop différents.
Avec La Momie et Dracula Untold, on parle de deux stratégies très différentes sur le même univers, et les leçons tirées des échecs récents.

Ludwig Van
02/03/2020 à 11:27

Il humilie surtout Birds of Prey, qui fait le même score en un week-end avec un budget 13 fois inférieur.

Warner devraient prendre exemple sur Blumhouse et pas forcément Disney (qui est dans une autre stratosphère) pour apprendre à vendre leur soupe.

jorgio6924
01/03/2020 à 22:45

Moins de budget, plus de libertés aux créatifs, moins de leçons de la part des actionnaires sur comment faire son métier à ceux qui le savent depuis longtemps et aboule la thune frère !!
Elle est pas belle la vie ?

votre commentaire