The Demon Inside : l'intrigant film d'horreur révèle une bande-annonce démoniaque

Mathieu Jaborska | 20 février 2020
Mathieu Jaborska | 20 février 2020

Ici, on aime les gens un peu fous, les polaroids, les démons et surtout les exorcismes bien méchants. On ne va pas se priver d'un tout-en-un.

À une époque où "épouvante classique" rime surtout avec "Univers Conjuring et ses monstres en plastique", beaucoup d'amateurs du genre préfèrent se tourner vers un cinéma moins calibré que les productions riches en jumpscares inefficaces de James Wan et sa clique. Ils squattent alors les festivals et scrutent les sorties salles à la recherche de perles rares. The Demon Inside, originellement intitulé The Assent, aimerait beaucoup prétendre à ce titre.

 

photo, Peter JasonPeter Jason, un prêtre vétéran

 

Réalisé par Pearry Reginald Teo et interprété par Robert Kazinsky (Captain MarvelPacific Rim), Peter Jason (Jurassic World : Fallen KingdomAve, César !), Florence Faivre (The Expanse) et Hannah Ward (Easy), il raconte la paranoïa de Joel, persuadé que son fils est possédé. En bon papa, l'homme va donc chercher le Père Lambert, au CV pas très reluisant. En effet, le religieux vient de passer 3 ans derrière les barreaux suite à un exorcisme ayant très très mal tourné pour l'enfant concerné.

La première bande-annonce tue toute forme de doute : tout ça n'est pas issu de l'imagination de Joel.

 

 

Généreuse, elle laisse présager une oeuvre qui va piocher ses influences dans toutes les variantes du film d'épouvante moderne. Au-delà de la perspective toujours alléchante d'un nouvel exorcisme bien graphique, on y trouve des visions aussi furtives que bizarroïdes, des amis imaginaires plus tangibles que prévu et même une magnifique pluie de peluche. Apparemment plus axé que ses concurrents sur la question de la schizophrénie, le long-métrage pourrait bien se révéler en plus très retors dans sa narration.

Traversées par quelques plans assez sales et donc très intrigants, ces premières images de The Demon Inside donnent en tout cas envie de vérifier tout ça le 25 mars prochain en salles.

 

Affiche française

commentaires

Guigui2000
21/02/2020 à 11:05

J’aime bien, moi. Et la bande annonce donne plutôt envie. Après la schizophrénie m’attire plus que les exorcismes (un peu marre des bondieuseries comme dans conjuring) mais ça c’est les goûts et les couleurs,hein...

Boddicker
20/02/2020 à 17:34

L'affiche est déjà épouvantable... dans le mauvais sens :)

votre commentaire