Guns Akimbo : une bande-annonce hyper-violente avec deux armes soudées à Daniel Radcliffe

Marion Barlet | 16 janvier 2020 - MAJ : 16/01/2020 16:34
Marion Barlet | 16 janvier 2020 - MAJ : 16/01/2020 16:34

Pour son second long-métrage, le réalisateur Jason Lei Howden crée un univers ultra-violent et comique, inspiré des combats mortels de jeux vidéos. Daniel Radcliffe se retrouve embarqué contre son gré dans une lutte où tuer n'est pas jouer.

Jason Lei Howden réalise son deuxième long métrage avec Guns Akimbo. En 2015, il avait réalisé Deathgasm, une comédie horrifique qui avait bénéficié de bons retours presse et public. Si son nom est relativement inconnu, les oeuvres sur lesquelles il a travaillé ne le sont pas. Il a participé aux effets visuels de films comme La Planète des singes : Suprématie et la trilogie des Hobbit. Son CV laisse espérer des scènes inspirées de Marvel et du Seigneur des Anneaux

Une bande-annonce vient d'être dévoilée.

 

 

Le réalisateur néo-zélandais prend Daniel Radcliffe en anti-héros, loser et troll sur le web. Son personnage Miles est embrigadé du jour au lendemain dans un jeu retransmis sur Internet. Le concept ? Des combats de gladiateurs modernes, avec des armes à feu. Il a deux fusils boulonnés aux mains, ce qui ouvre sur des comiques de situation : comment mettre son jean, ouvrir une porte ? Il va devoir affronter la super-killeuse Nix (Samara Weaving) pour sauver son ex petite-amie Nova (Natasha Liu Bordizzo). Entre fuir ou combattre, il va devoir choisir. 

L'ambiance inquiétante rappelle Black Mirror et la face sombre d'Internet. Le rapport aux armes à feu révèle quant à lui d'une influence des jeux vidéo. Call of Duty est une source d'inspiration pour le réalisateur, ainsi que pour d'autres friands de films d'action musclés. Mais l'idée est aussi tirée du réel. Jason Lei Howden a raconté dans une interview pour Movie Maker le paradoxe de sa relation avec les flingues.

« J’ai une relation bizarre avec les armes à feu. J’adore les films d’action et les jeux vidéo, mais j’ai grandi comme un garçon de la campagne. Ma pièce, c’était celle des armes à feu. Mon père en avait une colonnade. Mais si je vois quelqu’un avec une vraie arme, je me sens juste instantanément 1000 fois moins en sécurité. Même si c’est un flic ou un gardien de sécurité, je ne veux pas être autour d’eux. Je sens qu’il y a une place pour eux, et cet endroit n’est pas autour de moi. »

 

photo, Daniel RadcliffeFaut pas troller sur le web, ça apporte que des ennuis

 

Centré sur les armes à feu, le film ne manque pas d'esthétique. Cependant, lorsque l'intervieweuse interroge Daniel Radcliffe sur la dimension glamour, celui-ci n'est pas convaincu. Il a déclaré :

« Je pense que la société informe l’art plus que l’art informe la société. Et vous pouvez dire que cela rend la violence glamour parce que le film est magnifiquement tourné, mais en même temps je ne pense pas que l’aventure de Miles à travers le film consiste à grandir d’une quelconque façon. En fait, il voit sa vie ruinée par l’attachement à ces armes. Il se fait clouer des fusils sur lui et se retrouve enfermé dans une guerre, devenant de moins en moins lui-même et il ressemble de plus en plus à un animal violent. »

Le film a divisé en septembre dernier au festival de Toronto. Il traverse les genres (horreur, comédie, jeu vidéo, action, thriller) et s'annonce comme une curiosité. Pas de date de sortie prévue

 

photo, Daniel Radcliffe

commentaires

Kez
17/01/2020 à 12:38

Question stupide : Il fait comment pour recharger ? ¯\_(ツ)_/¯

Harry Peteur
17/01/2020 à 01:41

Fortnite + John Wick en gros.

Joss
16/01/2020 à 21:26

"les Œuvres sur lesquelles il a travailléES"

Pseudo
16/01/2020 à 18:05

Pourquoi pas


16/01/2020 à 17:10

Mouais...
A l'image de son affiche beaucoup trop photoshopé, le film a l'aire d'abusé des effets de style.
Pour, apriori, pas grand chose.

Cléa
16/01/2020 à 17:07

Ce qui s'impose d'emblée c'est la connerie et la laideur absolues de l'ensemble.

balek
16/01/2020 à 16:57

Orgasmique!! J'adore la carrière de ce type...

votre commentaire