Brad Pitt : comment Troie lui a donné envie de ne faire que de bons films (à part World War Z)

La Rédaction | 13 décembre 2019
La Rédaction | 13 décembre 2019

Une carrière hollywoodienne est un sacré défi. C’est ce qu’a expliqué Brad Pitt dans une interview, au cours de laquelle il révèle que le film Troie lui a fait péter les plombs.

De jeune premier à tête d’affiche option beau gosse jusqu’à son actuel statut de grand comédien doublé de producteur réputé, la carrière de Brad Pitt pourrait être perçue comme un immense succès autant qu’une leçon de stratégie. Sauf que pour l’intéressé, ce processus fut loin d’être un long fleuve tranquille.

Comme il l’a expliqué au New York Times dans un long entretien, Brad Pitt a plutôt mal vécu le tournage du blockbuster Troie, revisitant la mythologie grecque, dans lequel il interprétait un musculeux Achille. Un processus créatif qui lui a fait comprendre qu’il voulait changer d’orientation.

 

photoLe bourricot de Troie

 

« Je devais faire Troie parce que – je suppose que j’ai le droit de le dire à présent – je m’étais retiré d’un autre film et j’en devais un au studio. Alors on m’a mis sur Troie. Ce n’était pas affreux, mais j’ai réalisé en cours de route que le film ne serait pas fait comme je l’aurais souhaité. S’y sont ajoutées mes propres erreurs.

Ce que j’essaie de dire à propos de Troie ? J’étais toujours au centre de l’image. Ça me rendait dingue. On devient un peu un enfant gâté à force de bosser avec David Fincher. Je ne dis pas ça contre Wolfgang Petersen, son Das-Boot est un des plus grands films de tous les temps. Mais en cours de route, Troie est devenu de plus en plus commercial. Chaque plan criait "Voici le Héros !" Il n’y avait plus aucun mystère.

C’est à cette époque que j’ai pris la décision de m’investir seulement dans des histoires de qualité, si je puis dire. Ce fut une bascule très consciente, qui a mené à la décennie de films suivants. »

 

Photo Brad PittBrad Pitt dans Troie

 

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le comédien a en effet entamé une mue, nettement moins grand public et plus exigeante, à la fois comme comédien, mais également comme producteur. Dans les années qui ont suivi Troie, il a ainsi collaboré avec Andrew Dominik, les frères Coen, Quentin Tarantino, Terrence Malick ou plus récemment James Gray.

Mais c’est surtout via son entreprise Plan B, fondée en 2002, que l’artiste s’est construit comme un acteur artistique majeur à Hollywood. On lui doit entre autres The Big Short : Le casse du siècle, la série The OA12 Years a Slave ou encore The Lost City of Z.

Bon, tous ces beaux principes n’ont pas empêché le beau Brad Pitt d’aller se promener du côté de World War Z, comme quoi l’erreur est humaine.

 

photo, Brad PittBrad Pitt, stratège dans le stratège

commentaires

Indhzrdocef
15/12/2019 à 08:31

World War z est un de ses meilleurs films et un des meilleurs films de zombies tout court.

Geoffrey Crété - Rédaction
15/12/2019 à 02:25

@Chris

Va falloir se mettre d'accord. Encore hier on nous accusait de détester tous les Marvel.

En guise de réponse, et pour vous calmer, voici donc nos notes de tous les Marvel. Cherchez l'erreur dans l'étiquette "vous aimez tous les Marvel" donc.

Iron Man 4/5
L'Incroyable Hulk 3,5/5
Thor 2/5
Captain America 4/5
Avengers 4/5
Iron Man 3 2/5
Thor 2 2,5/5
Captain America 2 3,5/5
Les Gardiens de la galaxie 4,5/5
Avengers 2 2/5
Ant-Man 3/5
Captain America : Civil War 2,5/5
Doctor Strange 3/5
Les Gardiens de la galaxie Vol.2 4/5
Spider-Man : Homecoming 3/5
Thor Ragnarok 3,5/5
Black Panther 2/5
Avengers : Infinity War 3,5/5
Ant-Man et la Guêpe 2,5/5
Captain Marvel 3/5
Avengers : Endgame 2,5/5
Spider-Man : Far From Home 2,5/5

Chris
15/12/2019 à 01:04

Vous critiquez World War Z mais encensés tous les films Marvel ou presque, cherchez l'erreur...

Birdy
13/12/2019 à 23:11

Attention, Troie est assez nul en version cinéma, et presque un très bon film en director's cut.
C'est un peu la même chose pour Kingdom of Heaven. Comme quoi parfois, les DCut sont nécessaires.

Et sinon, Brad Pitt fait surtout preuve d'humilité et d'intelligence. Mais qui en doutait ?

Bayhem
13/12/2019 à 22:21

C'est intéressant ce point de vue d'un acteur sur sa propre carrière. Non parce qu'avant 2004, le mec avait déjà fait au moins trois classiques : Seven, L'Armée des 12 Singes, Fight Club, rien que ça !

Et que si on avait envie d'être un peu taquin, on pourrait dire que suite à ce vilain Troie tout pas beau, il s'est donc investi dans des histoires de qualité comme Mr & Mrs Smith, Ocean's 12, Benjamin Button (à mon sens le seul mauvais Fincher, mais ça se discute), Megamind, War Machine et j'en passe... Qua-li-té !

Dae-Soo
13/12/2019 à 18:37

Raiden, t'es un champion !
La prochaine fois, lis l'article avant de baver, il le dit justement.
Cordialement.

Roukesh
13/12/2019 à 15:43

Son jeu s’étoffe en vieillissant. Rien que cette année, Ad Astra et Hollywood, sont deux excellents bons films qui doivent pas mal à la performance du gars.
Plan B, sacré société de production qui se retrouve sur des projets intéressants, mais pas que du bon pour le coup. Par contre la société n'appartient pas en partie à Aniston?

Madolic
13/12/2019 à 15:22

Il y a un plan sur ses fesses dans le film donc Troie est un chef d'oeuvre ahahah

corleone
13/12/2019 à 14:56

J'ai Bien aimé Troy et qu'on le veuille ou pas ce film Avec Gladiator
et la serie Rome ont rescucité et modernisé le genre Peplum au cinema au debut Des annees 2000. Sacré correcteur.

corleone
13/12/2019 à 14:52

J'ai bien(beaucoup) Troy et qu'on me veuille ou pas c'est cell film et Gladiator quick ont remis le Peplum au gout du jour.

Plus

votre commentaire