The Irishman : pour Martin Scorsese, le film fleuve produit par Netflix n'aurait pas pu être une série

Mathieu Jaborska | 2 décembre 2019
Mathieu Jaborska | 2 décembre 2019

Scorsese, De Niro, Pacino, Pesci et la promesse de concrétisation d'un projet presque légendaire : pas de doute, The Irishman était attendu.

D'autant plus que son mode de diffusion est assez inédit pour le maître du nouvel Hollywood. L'anecdote est désormais célèbre : incapable de faire produire un projet aussi faramineux dans une industrie frileuse, le cinéaste s'est rabattu sur Netflix pour raconter son histoire s'étendant sur plusieurs dizaines d'années et usant d'une technologie de rajeunissement qui n'en finit pas de faire débat.

Résultat pour Scorsese ? Un succès critique majeur ! Résultat pour Netflix ? Un joli coup de pub pour la plateforme essuyant des attaques assez violentes de la part de son concurrent aux grandes oreilles. Et par ailleurs, le film a en plus l'honneur d'une critique positive sur Ecran Large.

 

Photo Jesse Plemons, Ray Romano, Robert De Niro, Al PacinoCasting : check

 

Mais à l'annonce de cette association, certains ont cru à une adaptation en série, médium le plus populaire du service de streaming. En effet, si Netflix fait régulièrement parler de lui pour ses productions cinématographiques originales en collaboration avec de grands cinéastes tels que Bong Joon-ho (Okja), Noah Baumbach (Marriage Story) ou prochainement David Fincher (Mank), il doit son succès à ses séries. Stranger Things est un véritable carton, et des productions comme Daredevil ou House of Cards ont vraiment fait exploser la plateforme. Et The Witcher, attendue pour le 20 décembre 2019, devrait elle aussi frapper fort.

Mais pour Scorsese, transformer son oeuvre pour la plier à ce format en vogue ne serait pas une bonne idée. Dans un entretien à Entertainment Weekly, le chef d'orchestre de ces 3 heures et demie de métrage s'est dit absolument hermétique à cette idée, sans pour autant dénigrer le principe de la série made in Netflix.

« Vous pourriez dire : "c'est une longue histoire, vous pouvez l'étendre sur 2 saisons". J'ai vu quelqu'un mentionner ça. Absolument pas. Je n'y ai même jamais pensé. Car le sens de ce film réside dans l'accumulation des détails. Il y a un effet d'accumulation jusqu'à la fin du film, ce qui signifie que vous devriez pouvoir le voir du début à la fin [en une seule fois] si vous êtes disposés à le faire. Les séries, c'est génial, c'est merveilleux, vous pouvez développer des personnages et des arcs narratifs et des mondes sont recréés. Mais ça ne marchait pas pour ça. »

 

Photo Robert De NiroRajeunissement numérique : check

 

L'interprétation que le metteur en scène fait de son propre film est très intéressante, et elle justifie donc cette nécessité d'en faire un très long-métrage. On ne peut qu'être d'accord avec lui : pour savourer The Irishman, il vaut mieux se réserver un créneau conséquent pour être tranquille et ne pas découper au gré des disponibilités une oeuvre qui se veut somme.

Ceux qui ont vu l'oeuvre en question savent ce à quoi le réalisateur fait référence. Pour les autres, vous pouvez attendre que Scorsese concrétise son attachement aux séries ou vous plonger dans cette longue aventure à la densité impressionnante, disponible depuis le 27 novembre 2019 sur la plateforme au N rouge.

 

Photo Al PacinoChapka qui tue : check

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
03/12/2019 à 15:06

@STOP !!!!

C'est scolaire, c'est mou, c'est long, pas très bien monté, et oui, Nicholson a été bien bien bien bien bien meilleur (pour être gentil). Faible quoi.

Après, on n'est peut-être tout simplement pas du même avis. Sur un sujet voisin, je trouve FIST plus intéressant, et porté par le coeur gros comme ça de Stallone.

STOP !!!!
03/12/2019 à 15:04

Hoffa faible?! rien que l'utilisation de cet adjectif mériterait un dossier sur ce film afin que vous vous justifié. il est vrai que Nickolson en fait des tonnes mais De Vito y met toute son énergie (maladroit parfois) mais ce film à du coeur. Dommage que ce film soit tombé dans l'oublie vu la brochette d'acteur figurant dans le film.

Simon Riaux - Rédaction
03/12/2019 à 14:17

@beast

Je doute qu'on ait le temps de s'y atteler.
Et je ne peux pas parler pour mes camarades, mais pour le coup, je le trouve assez faible ce Hoffa.

beast
03/12/2019 à 13:58

Etonnant les commentaires... j'ai revu Hoffa avant la sortie de the Irishman. Je pense aussi que ce film mérite une nouvelle chance. les critiques à l'époque n'était pas bonne alors que l'ambiance fait très "affranchis" ECRLAN LARGE Le Film Hoffa aura droit à son dossier vu que The Irishman est sortie?

Simon Riaux - Rédaction
03/12/2019 à 13:05

@STOP !!!!

Et il y a quand même une sacrée différence. Quand Scorsese réalise Les Affranchis ou Casino, le casting est porté par des stars. Celui de The Irishman rassemble des octogénaires qui n'ont pas électrifié le box-office depuis 20 ans.
Ce qui rend la dimension expérimentale et coûteuse du film extrêmement problématique pour un studio de cinéma.

Mc Lane
03/12/2019 à 12:54

La comparaison qu'évoque STOP!!!! avec le film Hoffa est intéressante d'autant plus que je suis surpris de n'avoir vu aucune comparaison avec ce film pour la sortie de The Irishman,

John Jackson
03/12/2019 à 12:35

Le rajeunissement numérique c'est vraiment pas fameux, on a l'impression de voir des pub pour des FPS sur la PS4, perso ça me sort du film à chaque fois de voir la figure de synthese de De Niro. J'ai regardé Tron Legacy il y a peu de temps, c'était dans ce Tron il me semble que pour la première fois on utilisait cette technique et franchement, ça n'a pas évolué, le film a pourtant 10 ans... déjà...

Mathieu Jaborska - Rédaction
03/12/2019 à 11:20

@STOP !!!!

Bonjour,

Certes, Casino et les Affranchis sont de la même trempe, mais c'était dans les années 1990. Désormais, les studios ne sont plus intéressés par de tels films d'auteur. La preuve : le projet The Irishman a essuyé des refus pendant des années avant d'être produit par Netflix.

De plus, le film a quand même bénéficié d'un budget très important, le plus important de la carrière de Scorsese... et de l'histoire de Netflix !

STOP !!!!
03/12/2019 à 11:06

ECRAN LARGE vous dites que : "incapable de faire produire un projet aussi faramineux dans une industrie frileuse".... pardon mais ce genre de production a bien été fiancé par le passé CASINO LES AFFRANCHIS etc, honnetement ont es dans la même veine que c'est 2 films qui sont encore bien plus violent que ce film (qui est excellent en passant= PESCI vole la vedette à AL PACINO et De NIRO et de loin !) et pour ce qui n'ont pas vu l'excellent HOFFA de Dany De viot avec Nicholson en hoffa courez vite car ce film merite d'être réévaluer , qu'en pensez vous Ecrlan large? une critique au gout du jour de HOFFA de Danny De vito

reallu
03/12/2019 à 10:26

film normal long un peu ennuiyeux vu en pluseur partie , autant de bruit pour rien aussi. Des scene de combat mal joué , souvent avec des doublure ça se voit direct , apre chacun ses gout, je prefere les films a l'ancienne comme scarface, l'impasse, heat, le parrain... . maintenant avec le budget des films normal que personne ne produit ce genre de film qui coutera tres chere sans rentabilisé au ciné.Pour le visage en cgi c'est moyen aussi a part marvel personne ne fait mieu . film trop surcoté de la part de netflix plutot pour chopé des abonnés

Plus

votre commentaire