Star Wars : Rian Johnson est finalement content d'avoir connu l'enfer avec Les Derniers Jedi

Christophe Foltzer | 29 novembre 2019
Christophe Foltzer | 29 novembre 2019

Alors que L'Ascension de Skywalker sort dans trois semaines, voilà qu'on va encore devoir parler des Derniers Jedi. A un moment donné, faudra quand même passer à autre chose hein.

Mais bon, que voulez-vous, la fréquence des discussions autour du film est probablement à la hauteur du traumatisme qu'il a suscité chez certains fans lors de sa sortie. En effet, quand Les Derniers Jedi est sorti en 2017, beaucoup de monde n'a pas compris le délire que nous proposait Rian Johnson : destruction des enjeux du précédent film, traitement étrange de certains personnages cultes et volonté manifeste de rompre l'équilibre de la Force, le film a été un sacré coup de fouet pour pas mal de monde.

 

Photo Rey & FinnHihihi, on vous a quand même sacrément enflés, hein

 

Conséquence logique, il a été très mal accepté par les fans les plus intégristes de la saga et le pauvre réalisateur s'est retrouvé dans un shitstorm planétaire qui le poursuit encore aujourd'hui. On se rappelle les réactions ultra-violentes de certains, les actrices insultées qui quittaient les réseaux sociaux pour se protéger, les menaces de mort à l'encontre du metteur en scène et sa manie étrange de rajouter constamment de l'huile sur le feu.

Une bataille qui, si elle est plus faible à présent, n'en est pas moins encore en cours si l'on considère les réactions épidermiques de certains dès que l'on reparle du film. Pourtant, cela n'a pas empêché Rian Johnson de continuer sa carrière puisqu'il vient de sortir À couteaux tirés, son nouveau film (dont vous pouvez retrouver la critique ici) et qu'il est en quand même en charge de l'une des prochaines trilogies de Star Wars.

 

Photo Daisy Ridley, Mark HamillRessens la haine, ressens la peur, ressens le shitstorm à venir

 

Alors qu'on s'attendait à ce que la communication autour de L'Ascension de Skywalker fasse tout pour qu'on oublie cet épisode fâcheux de notre Histoire, voilà que Rian Johnson n'a pas pu s'empêcher d'en reparler au micro de CinemaBlend, en tirant un petit bilan de ces deux dernières années et en avouant que, au final, il était plutôt content de ce qui s'était passé :

"En termes de mauvaises choses, je peux vous dire que c'est intéressant. D'ailleurs, c'est l'une des choses les plus saines qui me soient arrivées ces deux dernières années, d'avoir été exposé à tout ça. Avant de faire Les Derniers Jedi, personne ne m'avait jamais haï sur Internet. Si j'avais eu un mauvais tweet, j'aurai immédiatement paniqué. Je me serai senti obligé d'arranger les choses. Donc, oui, je suis vraiment reconnaissant d'avoir vécu tout ça. Parce que cela signifiait que mon estime de soi était lié à ma popularité sur Internet. Et ce qui s'est passé, et le fait d'y avoir survécu, m'a permis de dépasser tout ça.

 

Photo, Rian JohnsonToujours debout

 

Cela m'a aussi donné une vision plus réaliste de ce qu'est le système des réseaux sociaux. Il y a beaucoup de belles et excellentes intéractions qui s'y passent. Les mauvaises choses, le trollage constant, la harcèlement de certaines personnes qui devient presque un jeu parce qu'ils sont entièrement consacrés à leur présence en ligne, honnêtement, une fois que vous en avez vu assez, vous comprenez facilement le schéma. Cela devient ennuyant à partir d'un certain moment. Ça ne m'atteint même plus au bout d'un moment. Et je n'ai pas l'impression que je me sois endurci pourtant. C'est juste que j'ai remis tout ça en perspective. J'ai réalisé que c'était un sous-produit du système social de Twitter. Il y a certaines personnes pour qui c'est un hobby, tout simplement. Donc au final, cela m'a permis de m'ajuster aux réseaux sociaux et de les utiliser de manière plus saine."

Et c'est évidemment une très bonne nouvelle pour lui, que cela ne l'ait pas détruit et qu'il se soit relevé. Même si la période a juste dû être méga violente quand on n'y est pas préparé. Une bonne manière de dire aux fans "turbo-débiles" qu'ils ont perdu, qu'il en sort grandi, toujours vivant, toujours debout. Mais absolument pas une invitation à en remettre une couche, attention. Ouais, il serait temps de passer à autre chose. Pour tout le monde.

 

Ascension de SkywalkerLe film qui va réhabiliter le précédent ?

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Sasou
23/12/2019 à 05:29

En fait dans tout ce qu'il dit c'est pour lui quoi. Genre gros egoïste le mec, qu'est-ce qu'on en a à foutre de ta vie ? Tu viens de détruire la plus grande saga de tous les temps espèce d'imbécile

Luffy
23/12/2019 à 02:11

@Finnois vous avez tellement raison : à part la photo (vraiment magnifique sur certains plans), il n'y a quasiment rien à défendre dans Les Derniers Jedi.

Luke
18/12/2019 à 17:03

je viens de voir le 9 et quelle claque. Ryan Johnson pourra toujours dire ce qu'il veut grâce a sa bouse interstellaire remplie d'incohérences, ils se sont sortis les doigts pour le 9, il était temps.

MystereK
11/12/2019 à 19:57

FINNOIS vous avez raison, vous fermez les yeux sur le succès en salle parce que succès est juste contraire à déception.

Finnois
04/12/2019 à 07:04

Autant montrer quelque chose à un aveugle....

MystereK
03/12/2019 à 16:16

ELVIS, autour de moi, 90% des fasn sont satisfait... Et vu le box-office, bon, en tout cas la moitié le sont vraiment. On le sait, ce sont ceux qui sont insatisfait qui crient le plus fort, les autres en général se taisent et passe à autre chose.

Elvis
03/12/2019 à 07:55

Finnois a raison , il faut appeler un chat un chat .
90 % des fans sont déçus.
La prelogie est beaucoup plus travaille que le 07 et le 08 qui sont clairement bâclés .
J ai vu le 07 et le 08 2 fois .la première avec envie et impatience. La deuxième pour ertre sur .a la deuxième vision j ai été très en colère. Oui en colère.et ensuite j ai pleuré. Et ensuite j ai respiré et je le suis rendu a l'évidence .
Ce qui intéresse Disney, c est le nombre d entrees .

MystereK
02/12/2019 à 08:02

MAX_RIDER Je vous raconte ce qui est vécu live, soit au fur et à mesure des événements, donc non enjolivé par les années. Ensuite à aucun moment je ne dis que Lucas n'est pas à l'origine de cette filiation, je dis qu'elle n'était pas prévue dès le début comme vous le dites et des preuves il y en a à foison pour tous ceux qui ont vécu l'ascension de Star Wars dès le premier film. J'ai cité les propose des scénaristes qui confirme que l'idée est venue au fil des itérations du scénario de l'Empire contre-attaque, on trouve aussi ces informations dans un livre écrit pendant la production de L'empire contre-attaque : A journal of the making of the Empire Strikes back. Dans les premières versions du scénario, durant son initiation, Luke découvrait le visage de son père dans la grotte, la scène a changé lorsque Lucas a décidé de faire de Darth Vader son père. Mieux encore, on trouve les propose de Lucas dans une conférence donnée en 1977 avant que le film ne devienne un énorme succès où il raconte qu'en fait il aurait aimé développer l'histoire d'amour en Luke et Leia et Luke aurait tué Darth Vader en sauvant la princesse au dernier moment, mais qu'au final il a voulu donner un rôle plus combatif à Leia. Lucas ne croyait pas en le caactère charismatique de Darth Vader avant le succès du film, dans cette même conférence il pense même avoir raté son méchant, il clame qu’il n’est pas assez méchant, qu’il ne fait de mal à personne à part étrangler un soldat, que le vrai méchant c’est Peter Cushing. Comme il était convaincu de l'échec du film (il en avait d'ailleurs fait l'objet d'un pari avec Spielberg qui lui croyait au succès), il l’a pensé comme une seule histoire. Rappelez-vous, l'époque n'était pas encore sujette à la mode des trilogies. Raconter de jolies choses à postériori n'efface pas ce qui s'est dit au moment des faits. Prenez des livres et des articles d'époque (surtout en anglais, dans les années 70 il n'y avait pas tant de livres ou articles sur le sujet en français), tout y est, morcelé mais réel.

La légende est belle, on aimerait qu'elle soit vraie, mais les faits la démente. Vous interprétez, comme vous interprétez un éventuel ressentiment que j'aurai contre George Lucas. Tout comme je n'ai jamais dit que Gary Kurtz est le père de la force (la force a en fait été piqué à une BD de Jack Kirby antérieure à Star Wars, mais Lucas ne s'est jamais caché d'avoir eu de multiples influences). Non, le rôle de Gary Kurtz était différent, c’est lui qui a inculqué le côté sombre dans l’épisode 5, mais lorsqu’il a vu la direction que prenait Lucas pour l’épisode 6, il a abandonné la partie, parce que Lucas a commencé à ce moment-là à accorder plus d’importance à la vente de jouet qu’à la cohérence de l’univers, et il le dit lui-même. Les Ewoks, il avoue les avoir créés pour que sa fille et d’autre petites filles puissent acheter des goodies Star Wars. Ford, avec le soutien de Kurtz, désirait que Han Solo meure dans cet épisode, Lucas s’y est totalement opposé en utilisant comme argument qu’on ne pouvait pas vendre la poupée d’un mort. C’est son univers, ce sont ses choix, tant mieux pour lui, je ne critique pas et je ne m’acharne pas. Vous trouverez ces histoires dans des journaux comme l’Ecran fantastique qui en sont temps avait dédié tout un article à Gary Kurtz. Pour l’anecdote sur Solo, Ford s’en est à nouveau fait l’écho lors de la sortie de Star Wars 7.

Et oui, je déplore ce qui est arrivé à Jake Loyd, tout comme je déplore cette même haine envers les nouveaux acteurs. Aucun acteur/trice (ou réalisateur, producteur,…) ne mérite se déchainement de haine à cause d’un film, raté ou pas. Je n'ai pas aimé La menace fantôme, mais jamais je ne m'acharne ni sur le film, ni sur ses acteurs. D'autres ont aimé le film ? J'en suis content pour eux, le but d'aller au cinéma est de passer un bon moment et c’est super qu’ils y aient trouvé leur compte. Jamais je n’appellerai à boycotter un film ou un acteur, il en faut pour tout le monde et si cela ne me convient pas à moi, cela convient à d’autres. Je n’ai pas la prétention, comme certains intervenants ici, de penser que les films doivent tous ressembler à ce que moi j’ai envie de voir. D’ailleurs, lorsque je me refais les films, je me les refais tous dans l’ordre où je les ai découverts, y compris ceux que je n’ai pas aimé, je ne regarde jamais un Star Wars indépendamment des autres sauf au cinéma.

Revoir les films des Lucas ? C'est exactement ce que je dis dans d’autres conversation que vous suivez ! Si on veut voir des Star Wars de Lucas, on en a quelques-uns à disposition dans nos étagères de Blu-Ray. Et JJ Abrams et Rian Johnson sont bien en train de faire du Star Wars en dehors de la juridiction de Lucas.
Je respecte votre argumentation et vos gouts, vous allez plus loin que beaucoup de personnes qui se lâchent méchamment. La seule chose que je conteste dans vos dires, c’est la chronologie de la création de cet univers fantastique, les témoignages sont nombreux pour démontrer que certaines idées maitresses sont arrivées durant la production de l’épisode 5, probablement le moment charrière de cet univers, où les bases les plus importantes ont été posées. Elaboré au début des années 80 ou avant 1977, cela ne change en fait rien à l’univers que Lucas a créé, l’important et qu’il soit arrivé là.

Max_Rider88
01/12/2019 à 19:12

Mysterek : Fournissez la preuve que Lucas n’est pas à l’origine de cette filiation, ou admettez que vos certitudes sont minces, et guidées avant tout par une sorte de ressentiment à l’égard de Lucas et vis-à-vis de la prélogie. C’est un peu comme cette « légende », qui consiste à faire de Gary Kurtz le père exclusif de la Force.

Ensuite, si vous vous inquiétez des insultes qui fusent dans la communauté, inquiétez-vous également des comportements malsains qui depuis 20 ans, ont fini par avoir eu raison de la patience de Lucas, sans parler de la santé de certains acteurs comme Ahmed Best ou Jake Lloyd. Vous voulez voir du Lucas ? Regardez aussi la prélogie : elle est le témoin d’un univers arrivé à maturation, univers dévitalisé par une logique régressive et infantile. S’il est tout à fait normal de respecter la sensibilité de chacun, il est aussi normal de dénoncer l’hypocrisie ambiante et les excuses déguisées en arguments.

Si JJ Abrams et Rian Johnson veulent s’essayer à parler de l’univers de Star Wars, qu’ils le fassent en dehors de la juridiction des films de Lucas. Ou qu’ils assument la comparaison entre leur vision et celui du créateur. Tout comme vous devez assumer que l'on vous apporte la contradiction.

MystereK
01/12/2019 à 12:09

FINNOIS désolé, mais il s'agit bien d'une question de gouts. Mes amis et moi aimons bien l'histoire du 8, sa mise en scène est fantastique et propose de beau moment de cinéma, l'évolutoin des personnages nous convainc totalement notamment celle de Kylo Ren. Alors de gâce, ne jugez pas un film en étant persuadé que vous pensez comme tout le monde. Vous avez vos goûts, nous avons les nôtres, rien de mal à ça.

Plus

votre commentaire