FIF de Saint-Jean-De-Luz : le palmarès

Christophe Foltzer | 12 octobre 2019
Christophe Foltzer | 12 octobre 2019

Entre le 7 et le 13 octobre, le Festival International du Film de Saint-Jean-De-Luz nous a encore réservé une semaine forte en émotions. Mais toutes les meilleures choses ont une fin et, compétition oblige, il est temps de dévoiler les gagnants de cette nouvelle édition.

C'est donc sous l'oeil aguerri d'un jury présidé par la réalisatrice Catherine Corsini que la 6ème édition du Festival International du Film de Saint-Jean-De-Luz a vu concourir 10 longs-métrages, premiers et deuxièmes films, ainsi qu'une série de courts-métrages. Une compétition forte, riche en émotion, surprenante par moments et bouleversante par d'autres, comme le festival sait si bien le faire chaque année.

Mais qui dit compétition, dit aussi palmarès et récompenses. Cette année, pourtant, quelque chose d'inédit s'est produit. Sans plus attendre, voici donc le palmarès de cette nouvelle édition :

 

Noura rêveNoura rêve

 

Prix du jury pour les courts-métrages :

De particulier à particulier de Julien Savaudon

 

Prix du jury jeunes pour les courts-métrages :

Ne demande pas ton chemin de Déborah Hassoun

 

Prix du public pour les courts-métrages :

Ne demande pas ton chemin de Déborah Hassoun

 

photo La nuit venueLa nuit venue

 

 

Prix de la musique :

RONE pour La Nuit venue de Frédéric Farrucci

 

Prix d'interprétation féminine :

Rikita Shimu pour Made in Bengladesh de Rubaiyat Hossain

Mention spéciale : Hend Sabri pour Noura rêve de Hinde Boujemaa

 

Prix d'interprétation masculine :

Niels Schneider pour Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay

 

Prix du public :

Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay

 

photo Sympathie pour le diableNiels Schneider

 

Prix du jury jeunes :

Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay

 

Prix de la mise en scène :

Frédéric Farrucci pour La nuit venue

 

Grand prix :

Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay

 

Affiche officielle

 

C'est donc la première fois dans l'histoire du festival qu'un film fait autant consensus entre les différents jurys et le public et cela ne pouvait nous faire plus plaisir (comme notre critique vous le confirmera).

Mais voilà déjà le temps de replier bagage, de reprendre le train et de retourner à la grisaille parisienne en remerciant, comme à chaque fois, les équipes du Festival et de la ville de Saint-Jean-De-Luz pour leur accueil et leur gentillesse constantes d'année en année avec, évidemment un remerciement particulier à Patrick Fabre, directeur artistique du festival, pour sa disponibilité et ses sélections toujours surprenantes, émouvantes et enrichissantes.

 

photo Affiche Saint Jean de Luz

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire