Rambo : Last Blood - Stallone reste sage et le film démarre dans les clous des attentes des studios

Camille Vignes | 22 septembre 2019 - MAJ : 22/09/2019 20:37
Camille Vignes | 22 septembre 2019 - MAJ : 22/09/2019 20:37

Onze ans après John Rambo, le vétéran Sylvester Stallone est toujours apprécié, mais quand même un peu moins que l'aristocracie prout-prout de Downton Abbey.

Avec cinq films en trente-sept ans et environ 313,1 millions de dollars empochés à domicile depuis 1982 (727,9 à l’international), la franchise Rambo se classe facilement au panthéon des sagas cinématographiques les plus vieilles et les plus appréciées du public.  

Ainsi au même titre que Rocky, l'autre franchise datant d'une quarantaine d'années avec Sylvester Stallone en vedette qui continue encore aujourd'hui, on a l'impression que Rambo est increvable et qu'il saura toujours trouver son public. 

 

photoLe début d'une longue et belle histoire

 

Et pourtant, après la franche réussite de Rambo II : La Mission (150,4 millions de dollars à domicile pour 25,5 de budget), Rambo III (53,7 millions) et John Rambo (42,7) n'avaient pas réussi à rentrer dans leur frais (respectivement 65 millions et 50 millions hors markéting). S'ils ont réussi à s'en sortir, c'est d'ailleurs uniquement grâce à leur carrière internationale. En effet, le troisième film de la franchise avait engrangé environ 189 millions de dollars en 1988 (sommes hors inflation) et le quatrième 113,2 en 2008. 

Donc avec l'ouverture timide de John Rambo dans les cinémas il y a onze ans, une ouverture à 18,2 millions de dollars, rien d'étonnant à voir les projections de Rambo : Last Blood pour son premier week-end en salles n'être pas beaucoup élévées. 

 

Photo John RamboGrosse bataille pour mauvaise rentabilité 

 

Du coup, apprendre par Box Office Mojo que le cinquième chapitre de Rambo a d'ores et déjà encaissé 19 millions de dollars à domicile est une assez bonne nouvelle. Cela prouve en tout cas qu'il a su rentrer dans les clous des attentes des studios Lionsgate. Il est difficile de comparer ces chiffres avec ceux des trois premiers films de la franchise tant la monnaie a changé de valeur depuis les années 80. À titre indicatif, Rambo avait encaissé 6,6 millions de dollars, Rambo II 25,1 et Rambo III 16,7. 

Petit bémol : pour encaisser 19 millions de dollars, les studios se sont assurés presque mille salles de cinéma supplémentaires, passant de 2 764 pour John Rambo à 3 618 toiles pour Rambo : Last Blood

 

photo, John RamboRajoute des salles ou je te tue 

 

Reste à voir donc comment se débrouillera ce cinquième volet hors territoire américain (du nord). Depuis le début de la saga en 1982, l'international représente une grosse part de marché pour les sudios, oscillant entre 49,9% pour Rambo II et 71,6% pour Rambo III. Pour ce dernier, les français et les japonnais avaient d'ailleurs été les plus friands du héros, encaissant respectivement 7,5 et 8,5 millions de dollars. On attend évidemment aussi de voir si la franchise trouvera un public en Chine, nouvel acteur majeur du box-office international. 

Fait marquant de la semaine : les muscles de Stallone et les quatre précédents chapitres de Rambo n'auront pas fait le poids contre la couronne anglaise et les six saisons de Downton Abbey. En effet le film de Michael Engler a également percé les écrans ce week-end et encaissé 31 millions de dollars. 

Rambo : Last Blood sera en salles le 25 septembre prochain. 

 

commentaires

Sissi
23/09/2019 à 20:47

"les français et les japonnais"

les Français et les Japonais *

Merci pour eux.

Simon Riaux - Rédaction
23/09/2019 à 09:55

@Lougnar

Hello, l'ouverture, c'est le score du film durant son "week end d'ouverture", à savoir vendredi/samedi/dimanche" aux Etats-Unis.

Concernant Last Blood, son budget est d'environ 50 millions, hors promo.

Lougnar
23/09/2019 à 09:36

Heu j'ai pas compris pour "une ouverture à 18,2 millions de dollars". C'est le budget de last blood !? Si oui c'est rien par rapport aux autres de la saga

Loup solitaire
22/09/2019 à 22:12

Le monde a changé John... La guerre est finie.

Non rien n'est terminé.

rambo junior
22/09/2019 à 21:43

Bah non, il ne gagnera rien pas grand chose aux USA et c'est à l'international qu'il marchera.... Devrait logiquement rembourser son budget. Et ce sera pareil avec Expendables 4... Un gros bof

votre commentaire