Shang Chi : le réalisateur promet que le film ira contre les clichés sur les Asiatiques

Christophe Foltzer | 11 septembre 2019 - MAJ : 11/09/2019 07:45
Christophe Foltzer | 11 septembre 2019 - MAJ : 11/09/2019 07:45

Alors qu'on s'attendait tous à une Phase 4 du feu de Dieu, on doit bien avouer que la nouvelle ère Marvel a décidé de se la jouer discrète, voire timide. Ce qui ne veut pas dire que les nouveaux héros ne vont pas réussir à nous convaincre.

Mais, c'est comme d'habitude : on n'aime pas trop qu'on nous change pleins de trucs, surtout qu'on était un peu à la maison après 10 ans passés dans le MCU à cotoyer Iron Man et ses potes, forcément, se dire que c'est fini, ça ne fait pas super plaisir. Et, du coup, on regarde d'un mauvais oeil les nouveaux arrivants parce qu'on sait bien que ce ne sera jamais pareil.

Pourtant, il faut bien leur laisser une chance, d'autant qu'ils pourraient enfin apporter un petit vent de fraicheur au MCU après, justement, toutes ces années, ça commençait à sentir un peu le renfermé. Comme Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings par exemple, réalisé par Destin Daniel Cretton et qui arrivera sur nos écrans le 12 février 2021.

 

photo Shang ChiLe nouveau héros de toute une génération

 

Un film de super-héros en mode kung-fu puisque le personnage principal est largement inspiré de Bruce Lee à la base et surfait sur la mode des films d'arts martiaux des années 70. Pourtant, Destin Cretton nourrit une grande ambition à l'égard de son film, d'autant plus qu'il y voit là, la chance d'enfin créer un super-héros asiatique auquel les jeunes générations pourront s'identifier, comme il l'a déclaré récemment au micro de The Observer :

"C'est vraiment super excitant pour moi de pouvoir remplir un film comme ça avec plein de visages asiatiques et de montrer davantage d'aspects de ces personnages que ceux que nous avons connu jusqu'à présent. Petit, je n'avais pas de super-héros qui me ressemblait et je suis très content de pouvoir offrir ce qui me manquait à la nouvelle génération. Je ne pourrais être plus impatient."

 

photo Shang ChiOn va donc éviter les articles de type "Shang Chi rit jaune"

 

Un film avec une grosse ambition ethnique et communautaire donc, comme Black Panther en son temps, et qui devra probablement faire face aux mêmes dangers, à savoir principalement éviter de tomber dans la caricature. Notamment en ce qui concerne le Mandarin, grand méchant du film, interprété par Tony Leung Chiu Wai :

"Je pense que Tony Leung amène l'humanité nécessaire à ce personnage, celle dont nous avons besoin. Parce que nous refusons de contribuer encore plus aux stéréotypes asiatiques que nous connaissons dans le cinéma et la pop-culture. Nous espérons pouvoir montrer différents versants des asio-américains et des sino-américains.

 

photo Tony Leung Chiu WaiTony Leung Chiu Wai

 

Tony Leung est un acteur incroyable et j'ai hâte qu'il nous aide à briser ces stéréotypes parce qu'un méchant peut rapidement se résumer uniquement à une punchline."

Du boulot en perspective donc, tout autant que l'éventualité que le Mandarin soit encore une fois réinventé, histoire de ne pas trop coller à cette image de décalque de Fu-Manchu dont il est issu et, justement, briser les stéréotypes. Mais tout ça, c'est bien beau, c'est noble et tout mais après, faut encore que le film soit bon.

 

Affiche officielle

commentaires

Flash
11/09/2019 à 17:34

Number6@,complètement d'accord avec toi, épuisant de lire toujours cette même connerie sur quasiment tous les articles.

prometheus
11/09/2019 à 12:07

Je ne sens pas du tout les futures phases Marvel. Pour moi, impossible de remplacer les personnages et acteurs disparus, même si je ne sauve qu'une poignée de films sur la vingtaine produit jusqu'ici.
DC a un gros coup à jouer, selon moi, avec les insurpassables Superman, Batman voire Wonder Woman.

Miami81
11/09/2019 à 11:38

Tony Leung, exceptionnel dans The Grandmaster!

Lord Sinclair
11/09/2019 à 09:16

Genre ils ne feront pas d'arts martiaux, ne seront pas animés par une philosophie de bas étage et ne mangeront pas de riz ?
Sinon, y'a des milliers de films asiatiques, faits par des asiatiques qui ne comportent pas de clichés, et si on est pas une feignasse décérébrée qui ne consomme que du Marvel, on peut aussi regarder ceux là....
Et on se rend compte que asiatique ça ne veut rien dire. Autant de différences entre un japonais et un philippin qu'entre un danois et un italien.
Sous couvert de respect, ces propos font preuve d'une ignorance et d'une bêtise crasse...

Victeam
11/09/2019 à 08:38

Contre les clichés ? Il ne sera pas expert en arts martiaux?

Number6
11/09/2019 à 08:27

Sont c.ns avec leur 1 2 3 rageux. 1 2 3 racismes. 1 2 3 soleil... Bref

Sinon j'aime votre phrase sous photo "On va donc éviter les articles de type "Shang Chi rit jaune"

Christophe Foltzer - Rédaction
11/09/2019 à 08:10

@Micju :
Absolument pas.

Micju
11/09/2019 à 08:02

Et dans 1 2 3 les commentaires racistes et idiots . On voit bien que l’article est écrit dans le but de faire sortir les rageux .

votre commentaire