Après Sharknado et avant Ça, vous n'êtes pas prêts pour... Clownado

Christophe Foltzer | 3 septembre 2019
Christophe Foltzer | 3 septembre 2019

Ce qui est bien avec les modes, c'est qu'il y a toujours des petits malins qui en profitent pour faire n'importe quoi histoire de profiter du mouvement et de capitaliser à mort en investissant le minimum. Mais là, on a l'impression qu'on tient un champion.

Bon allez, petit instant making of, en mode "Vie de la rédac". Tous les matins quand votre serviteur boit son café en parcourant les news à traiter, généralement, il a envie de se recoucher direct, de changer de métier et de vie parce que, on ne va pas se mentir, ce milieu est quand même en train de se la raconter à mort depuis des années, de faire n'importe quoi, et ça le rend pathétique. Mais il arrive que, parfois, une petite lueur éclaire son regard, qu'un truc attire son attention. Ce genre de choses tellement débiles qu'immédiatement, toute peine et toute fatigue s'envolent.

 

photo ClownadoOuais, c'est pas vraiment Ça

 

Et quand on découvre l'existence de Clownado, c'est notre vieux côté bisseux déviant qui se réveille d'un coup. Alors que Ça : Chapitre 2 sort sur nos écrans le 11 septembre prochain, des petits malins ont décidé de se la jouer The Asylum en produisant et réalisant un film fauché capitalisant à mort sur la popularité de la figure du clown et le sortant quelques jours avant celui d'Andrés Muschietti, histoire de profiter de la vague. Habile.

Clownado, réalisé par Todd Sheets, c'est en gros Sharknado avec des clowns puisque le film nous racontera les méfaits d'une bande de clowns démoniaques qui utilisent des tornades pour perpétrer leurs massacres. Ils se retrouvent face à une strip-teaseuse, un imitateur d'Elvis, un routier et une fugueuse, bien décidés à ne pas rire à leurs blagues pourries.

 

 

Prévu en VOD, uniquement aux Etats-Unis, dès le 3 septembre, le film devrait arriver en DVD le 17 septembre et compte à son casting quelques trognes bien connues des amateurs d'horreur à l'ancienne, comme l'indéboulonnable Linnea Quigley, fantasme absolu de tous les fans de zombie au milieu des années 80.

Bon, après, on ne va pas se leurrer hein. La bande-annonce proposée est turbo nase, ça a l'air réalisé avec le cul et joué avec les pieds et il y a peu de chances que le film soit à la hauteur de son postulat débile. Mais au moins ça nous a donné envie de revoir Killer Klowns, donc merci à lui.

 

Affiche officielle

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Magnum
03/09/2019 à 22:03

Une bien belle bouse même pas amusante

l'autre
03/09/2019 à 21:03

La suite de Killer Klowns ! Voilà une excellente idée ! J'adore ce film :-)

Miami81
03/09/2019 à 12:06

Vous devez bien vous marrer parfois à la rédac :D
En parlant de killer klowns, vous pensez que les frères Chiodo vont enfin réussir à financer la suite?

Andarioch
03/09/2019 à 11:29

Que serait le monde du cinéma sans les nanars improbables...

Le Waw
03/09/2019 à 11:05

Ah ma chère Linnea...

Mushy
03/09/2019 à 10:47

Joker a enfin son concurrent sérieux !

votre commentaire