Nezha : le film d'animation qui a détrôné Disney en Chine, et envoie encore un signal fort à Hollywood

Déborah Lechner | 6 août 2019
Déborah Lechner | 6 août 2019

Le record du film d'animation le plus prolifique en Chine n'appartient plus à Disney qui a été laissé sur le carreau par une production locale. 

Pour ceux qui se demandent déjà s'ils vivent dans une grotte, pas de panique. Si Nezha ne parle pas à grand monde, c'est qu'il n'a pas encore dépassé les frontières chinoises malgré le carton qu'il fait actuellement dans le pays.

Le film du studio Beijing Enlight réalisé par Yu Yang, qui signe ici son premier film, est sorti le 26 juillet dernier et a enregistré un démarrage record pour un film d'animation avec 91,5 millions de dollars. A titre de comparaison, Le Roi Lion sauce Jon Favreau a récolté 54,7 millions pour son week-end d'ouverture (pour en savoir plus c'est par ). 

 

photoNezha (ou Ne Zha), le personnage principal du film d'animation de Yu Yang qui a écrasé Disney

 

Depuis, plus rien ne semble pouvoir enrayer la machine. Après 10 jours d'exploitation, Nezha a atteint les 348 millions de dollars dépassant ainsi largement le précédent record estampillé Disney, Zootopie de Rich Moore et Byron Howard, avec ses 236 millions de recettes. Le leader chinois de la billetterie, Maoyan, a prévu que le film d'animation attendrait les 600 millions de dollars, posant ainsi le pied sur la troisième marche du podium des oeuvres cinématographiques chinoises les plus prolifiques derrière The Wandering Earth (690 millions) et Wolf Warrior 2 (854,2 millions). 

Nezha est le premier film d'animation chinois en 3D à sortir au format IMAX, ce qui peut expliquer cet engouement spectaculaire, en plus du personnage éponyme, très populaire dans la mythologie locale et réputé pour sa désinvolture. L'histoire raconte comment un esprit qui devait se réincarner en humain, pour aider un roi à établir sa dynastie, s'est malencontreusement changé en démon dans le corps d'un enfant. Nul doute que le film pourrait trouver un nouveau public en Europe et aux Etats-Unis s'il se décidait à quitter son pays pour partir à la découverte du monde. 

 

photoHollywood qui comprend l'importance du marché chinois

 

Si le marché chinois devient de plus en plus important pour les blockbusters américains depuis quelques années (Avengers : Endgame y a récolté plus de 614 millions, Pacific Rim : Uprising n'a pu être lancé que grâce à ce territoire, Warcraft, le commencement a évité le désastre uniquement grâce à ce public), il soulève aussi des questions, la part des recettes revenant aux studios étant plus limitée que partout ailleurs (environ 1/4). D'où des coproductions comme Venom, En eaux troubles ou Godzilla II : Roi des Monstres, afin d'avoir un bilan financier plus équilibré, et au passage éviter la réglementation très stricte qui limite l'exploitation et la promo.

Un coup d'œil au classement des plus gros succès du box-office 2019 se révèle d'ailleurs très drôle : en 7ème position derrière Endgame, Le Roi Lion, Captain MarvelSpider-Man : Far From HomeAladdin et Toy Story 4 (tous liés de près ou de loin à Disney), il y a The Wandering Earth, avec 699,8 millions de dollars. Dont 690,9 en Chine. Le blockbuster de SF n'est pas sorti dans beaucoup de pays, et a atterri sur Netflix en France. L'évolution de l'industrie chinoise, de toute évidence capable de contrer Hollywood, est donc à suivre, surtout si elle s'ouvre et s'adapte au marché international pour rayonner.

 

Affiche officielle

commentaires

Viky
27/03/2020 à 11:16

76648943

Madolic
07/08/2019 à 10:10

C'est aussi un marché qui impose des œuvres très convenu (pour être gentil) car le risque de censure est grand !
Que Hollywood s'y intéresse est logique mais bcp plus inquiétant que salvateur ...

votre commentaire