Judi Dench : l'actrice n'apprécie pas le boycott de Kevin Spacey et Harvey Weinstein

Déborah Lechner | 25 juin 2019 - MAJ : 25/06/2019 18:13
Déborah Lechner | 25 juin 2019 - MAJ : 25/06/2019 18:13

Le procès de Kevin Spacey pour agression sexuelle s'est ouvert en mars dernier, mais l'actrice Judi Dench défend son travail ainsi que celui d'Harvey Weinstein.

Hollywood est rancunier et sa liste de parias s'est bien agrandie depuis l'affaire Harvey Weinstein. Un des premiers à tomber après le producteur a été l'acteur Kevin Spacey accusé d'agression sexuelle par Anthony Rapp, âgé au moment des faits de 14 ans selon ses déclarations et datant de 1986.

Malgré sa liberté sous caution et le fait d'avoir plaidé non coupable devant le tribunal aux multiples accusations qui ont suivi, la sentence est déjà tombée pour l'acteur, mais pas du côté de la justice.

 

Photo Kevin SpaceyKevin Spacey dans American Beauty de Sam Mendes

 

Fin 2017, la vedette du show de Netflix, House of Cards, a été renvoyée de la série. Il avait également été écarté du film de Ridley ScottTout l'argent du monde dans lequel il devait interpréter un personnage central du récit, et a été remplacé par Christopher Plummer alors que ses scènes avaient déjà été tournées.

Ce sont justement ces évincements qui ont indigné Judi Dench qui interprète notamment M dans la saga James Bond portée par Daniel Craig. L'actrice a condamné le comédien et Harvey Weinstein après leurs accusations, mais elle a récemment tenu à défendre leur travail et talent. En référence à la mise en retrait de Spacey, l'actrice oscarisée a déclaré au micro de Radio Times

 

Photo Kevin SpaceyFrank Underwood (Kevin Spacey) dans House of Cards

 

"De quel genre de lutte acharnée s'agit-il ? Allons-nous renier 10 ans au Old Vic [ndlr : théâtre londonien réputé que Spacey a dirigé] et tout ce qu'il a fait en tant qu'artiste, combien il a été merveilleux dans tous ses films ? Est-ce que nous ne regarderons tout simplement plus tous les films produits par Harvey ? [...] Vous ne pouvez pas nier le talent de quelqu'un. Vous pourriez aussi bien ne jamais regarder un tableau de Caravage [ndlr : peintre de la Renaissance accusé de meurtre]. Vous pourriez aussi bien ne jamais être allé voir Noel Coward [ndlr : dramaturge britannique réputé pour être un prédateur sexuel]."

Judi Dench n'en est pas à sa première demande d'absolution professionnelle. L'année dernière, lors d'une conférence de presse au Festival du film de Saint-Sébastien, la comédienne avait déclaré à propos de la mise à l'écart de Kevin Spacey :

 

Image 104435Judi Dench en M dans Casino Royale de Martin Campbell

 

"Je ne peux en aucune manière approuver le fait que, quoi qu'il ait fait, vous commenciez à l'exclure de certains films... Est-ce que tout le long de notre Histoire, on va toujours regarder en arrière ? Est-ce qu'on va toujours écarter ceux qui se sont mal conduits, qui ont enfreint la loi ou qui ont commis une infraction ? Est-ce qu'on va les exclure de notre histoire ? Je ne sais pas."

Le procès de Kevin Spacey s'est ouvert en mars dernier et l'acteur risque jusqu'à cinq ans de prison. De son côté, malgré un accord financier avec ses différentes victimes supposées pour reporter l'affaire au civil, un procès au pénal concernant Harvey Weinstein, où il encourt la peine maximale, devrait s'ouvrir en septembre prochain pour les deux accusations de viol à son encontre.

 

Photo Judi DenchJudi Dench dans Le Crime de l'Orient-Express de Kenneth Branagh

commentaires

xav
28/06/2019 à 13:04

Je suis d'accord avec Judi Dench. Notre regard sur les œuvres passées ne devraient pas changer à la lumière des révélations people sur leurs auteurs. Je trouve que c'est moche d'avoir viré Kevin Spacey de House of Cards, et d'avoir ainsi bâclé la conclusion narrative d'une série qui représente des années de travail de qualité. Pour Tout l'Argent Du Monde, c'est différent. D'après certaines sources, Christopher Plummer avait été le premier choix de Ridley Scott. C'est pour des raisons purement marketing imposées par les producteurs que Kevin Spacey, plus connu, a été choisi (et aussi parce que comme il était beaucoup plus jeune, ses prothèses pour le vieillir de vingt ans pouvait faire concourir le film aux Oscars du meilleur maquillage et donc donner encore plus de visibilité et de prestige au film). A partir du moment où la présence de Spacey en tête d'affiche a cessé d'être un avantage marketing (et est même devenu un inconvénient), Ridley Scott, qui ne l'avait choisi que pour cette raison, est revenu à son souhait premier de prendre Plummer. Logique.

Rita
27/06/2019 à 01:05

Faut il brûler aussi « Voyage au bout de la nuit » de Céline ?

Judi et Juliette
26/06/2019 à 22:52

Je crois que Juliette BINOCHE tient un raisonnement à peu près semblable. Et à y regarder de plus près, quand on voit se qui se fait autour de Woody Allen, la quantité faramineuse d'actrices qui ont tourné pour lui, alors que ses casseroles ont bientôt 40 ans.. Il a suffit d'un Weinstein chez qui de nombreuses actrices ont également frappé et ont trouvé fortune et renommée, pour que W. Allen se retrouve persona non grata, alors que toutes ces personnes connaissaient son histoire personnelle (la presse la recrache régulièrement). Concernant ma conscience. Elle va très bien merci. Je n'ai couché avec personne pour réussir jusqu'ici. Tous ces personnages publics qui passent leur temps à nous "éduquer" aujourd'hui me donnent la nausée.

beyond
26/06/2019 à 14:42

Vaste débat ma chère Judi.
On peut toujours apprécier les aquarelles d'Hitler même si comme le disait Desproges " tuer des millions de personnes je veux bien mais rater une perspective non ! "

Siobhan
26/06/2019 à 13:54

On ne peut plus d'accord avec Dame Judi Dench. Surtout que ce boycott est surtout motivé par le besoin de protéger sa propre image. C'est de l'hypocrisie.
Les punir (légalement, une fois reconnus coupables) et les empêcher de recommencer par tous les moyens: Oui. Renier leur travail et talent et les empêcher de continuer à l'exprimer tout en les lynchant en public: Non.

Hasgarn
26/06/2019 à 10:50

Je fais le distinguo entre une œuvre et un artiste. Je ne m'arrêterai pas de regarder les films avec Kevin Spacey ou ceux des frères Weinstein. Je ne vais pas non plus arrêter de regarder les films avec Tom Cruise malgré son implication dans la scientologie.

Certains artistes sont indissociables de leurs œuvres mais je ne crois pas que cela concerne les 2 individus dont Judi Dench défend le travail.
Et j'y souscris.

Garm
26/06/2019 à 09:53

"ceux qui se sont mal conduits, qui ont enfreint la loi ou qui ont commis une infraction..."... c'est bien mignon tout ça, mais on ne parle pas de gens qui ont mal rempli leur déclaration d’impôt ou qui trichent à leurs examens. Weinstein et Spacey n'ont pas commis des infractions, mais sont accusés de crimes, d'agression sexuelle, de viols, de prédation...
alors certes, ils sont talentueux, mais moi je comprend tous ces acteurs producteurs, réalisateurs qui choisissent de ne plus travailler avec des hommes épouvantables, malgré tout leur talent.

Après libre à chacun de choisir s'il veut boycotter ou non. Pour ma part, je ne me priverai pas de regarder Seven ou un Tarantino, mais que ces sales types soient maintenant écartés des plateaux de tournage ne me dérange pas.

Baneath88
26/06/2019 à 09:37

Je ne vois pas pourquoi on devrait renier les performances qu'a pu livrer Kevin Spacey et les films importants qu'a produit Harvey Weinstein.
Je comprends le débat autour du film Tout l'argent du Monde réalisé par Ridley Scott. L'excellente prestation de Christopher Plummer illumine le film, cela dit était-il nécessaire d'engager le comédien pour remplacer le travail déjà fourni par Spacey?
Je conçois que Ridley Scott n'ait pas eu envie que l'ouvrage d'une équipe toute entière soit négligée au profit des accusations autour d'une seule personne. Cela dit, une fois rendues publiques, le film en a été de toute façon victime et ce même si le comédien avait été remplacé.
Je ne crois pas qu'on en arrivera à "effacer" les travaux passés de Spacey ou Weinstein, du moins je l'espère. Ce serait d'une hypocrisie invraisemblable. Et même si l'époque peut parfois effrayer dans l'étalage dégoulinant de bonne conscience, je doute que cela se produise.

STEVE
25/06/2019 à 22:59

Je vous aime madame pour votre lucidité et courage

corleone
25/06/2019 à 22:12

J'ai juste envie de la prendre dans mes bras cette grande dame.

Plus

votre commentaire