3 from Hell : une nouvelle photo malicieuse de la suite de The Devil's Rejects

La Rédaction | 13 mars 2019 - MAJ : 10/06/2019 17:22
La Rédaction | 13 mars 2019 - MAJ : 10/06/2019 17:22

3 from Hell, la suite fantasmatique de The Devil's Rejects, approche et dévoile une nouvelle photo grinçante d’un de ses célèbres anti-héros.

Pour passionnants que soient la plupart de ses films, Rob Zombie n’a jamais retrouvé l’état de grâce spatiale qui présidait à The Devil's Rejects, resté comme son film culte, merveilleux hommage au cinoche ravagé et rebelle des seventies. Or, le metteur en scène le plus picaresque et amoureux des freaks du cinéma américain contemporain travaille depuis plus d’un à clore sa monstrueuse trilogie, entamée dans le sang et les tripes La Maison des 1000 morts.

 

photo, Bill Moseley Bill Moseley

 

Sur cette nouvelle image, dévoilée par Rob Zombie lui-même, nous découvrons le légendaire Otis, tueur consanguin gentiment incestueux de la famille Firefly, toujours prêt à moquer, tuer, découper, humilier et manger son prochain, dans sa cellule de prison, en train d’écouter de la musique.

Ce n’est pas grand-chose et pourtant, ce seul cliché en noir et blanc permet de retrouver toute la malice de l’excellent Bill Moseley, qui créa le personnage et lui conféra une folie aussi unique que doucement contagieuse.

On ignore encore quand 3 from Hell ensanglantera les salles obscures, mais il nous tarde méchamment de le découvrir.

 

Photo Bill MoseleyLa Maison des 1000 Morts

Photo Devil's Rejects The Devil's Rejects

commentaires

Megamind
14/03/2019 à 12:43

Malheureusement pour lui, il est très difficile pour un réalisateur de sortir du cinéma d'horreur une fois qu'on y a fait ses classes...
Je pense qu'il essaie de monter d'autres projets mais n'y arrive pas.
N'avait-il pas l'idée d'une biographie de Groucho Marx ?

Maurice Escargot
13/03/2019 à 21:03

Pour Pirates Des Caraïbes, vu le cahier des charges, c'est peut-être pas plus mal (cela dit un vrai film de pirates réalisé par lui, je prends).
Pour le polar j'ignorais, par contre j'aurai donné cher pour voir T-Rex, son projet post-apo.

Le Waw
13/03/2019 à 19:43

Il fut un temps il voulait faire un polar. Et il aurait fait des pieds et des mains pour faire un "Pirate des caraïbes" sans succès.

Maurice Escargot
13/03/2019 à 18:16

Lords Of Salem est pour moi son meilleur film, plein d'audaces formelles et scénaristiques aussi démentes que passionnantes.
Si le film avait marché, peut-être Zombie tenterait-il d'autres voies... Malheureusement, le film s'est vautré. Et à voir les commentaires ci-dessous qui n'associent d'ailleurs ce réal qu'à ses films de rednecks, je me demande si même les amateurs de genre ont vu cette pépite.

Opale
13/03/2019 à 17:35

Réal totalement surestimé (je l'ai déjà dis à maintes reprises ici) qui se vautre dans la facilité avec des débiles malsains, bêtes et méchants, totalement cramés du bulbes, dans des lieux sordides et crades. Oui, bon, un film ça va, mais bâtir sa filmographie quasi exclusivement sur ce schéma c'est un peu facile... Les freaks et consorts ça va 5 minutes.

Mx
13/03/2019 à 17:18

Tout à fait d'accord avec toi, perso je le trouve un poil surestimé, les halloweens sont des remakes (du moins son premier, un remake sauce zombie certes mais un remake quand même), et après la maison des 1000 morts, the devil's rejects, 31, maintenant 3 for hell, on reconnaît les grands cinéastes dans leur capacité à se frotter à plusieurs genres, sortir de leur zone de confort.

Là sa fait le 4ème film qu'il nous assène sur une bande de tueurs rednecks, au bout d'un moment, aussi jouissif que cela puisse être, on a envie d'autre chose, l’exigence pousse à se surpasser.

Même problématique, pour un mec comme blomkamp, après district 9, le mec nous ressert le même univers mi post-apo mi hight-tech, et il enchaîne sur le prochain robocop, merde, quoi..

Le Waw
13/03/2019 à 16:03

Sérieusement un mec aussi doué que Robert Cummings alias Rob Zombie pourrait commencer à changer de délire. J'ai beau le plus souvent adorer son travail. La glorification des tordus il en a fait le tour. Qu'il utilise son côté déjanté pour pondre autre chose que des tueurs en famille. Il a de l'or dans les doigts et le transforme en gravier à force. Qu'il tente de le faire son film de pirates un film de pirate qui équivaudrait à " la chair et le sang". Un film de SF ou une comédie trashy. Mais ramener les Firefly encore et encore. Si seulement ils étaient attachants. A la fin des Rejects il tente via du Lynrd Skynrd de nous faire avoir un pincement au cœur pour ce ramassis de batards sans même avoir traité du pourquoi ils ont dégénéré ainsi. Ajouter à la famille Firefly un traitement humain comme celui qu'il a offert à Myers. Néanmoins curieux de voir. Mais bon il tourne en rond comme un zombie coincé dans une fontaine.

votre commentaire