Après Bird Box, I Am Mother, le prochain gros carton SF de Netflix ?

Camille Vignes | 8 février 2019 - MAJ : 08/02/2019 11:21
Camille Vignes | 8 février 2019 - MAJ : 08/02/2019 11:21
photo
124

Netflix donne de plus en plus dans le post-apo. Après Bird Box et IO, le géant rouge a jetté son dévolu sur I Am Mother, le film de Grant Sputore découvert le 25 janvier au Festival Sundance.

L'histoire de I Am Mother commence avec un événement catastrophique. Suite à ses terribles conséquences, un robot connu sous le nom de "Mother" (à qui Rose Byrne prête sa voix), gardé en sécurité dans un bunker souterrain, s'active. Tout au long du film, le robot va suivre sa programmation qui consiste à élever et protéger une jeune fille, "Daughter", loin des regards.

Tout se déroule selon le plan de base jusqu'à ce qu'une femme blessée face irruption dans leur quotidien et oblige la jeune fille à remettre en question tout ce qu'elle pense savoir.

 

photo, Clara Rugaard-LarsenFoetus en libre service

 

Finalement, I Am Mother raconte une énième histoire d’êtres humains qui se débattent avec leur humanité dans un récit post-apocalyptique. Grant Sputore mettra en scène un scénario de Michael Lloyd Green. Hilary Swank, oscarisée en 2000 pour Boys don't cry et en 2005 pour Million Dollar Baby, donnera la réplique à Rose Byrne, Luke Hawker et Clara Rugaard-Larsen.

I Am Mother était l'un des rares films de pure science-fiction à être projeté au Festival cette année. Le StudioCanal s’était déjà engagé à distribuer ce long-métrage en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais les ingrédients que le film réunit ont rapidement convaincu Netflix. Ainsi, le géant du streaming devrait distribuer I Am Mother en Amérique du Nord.

Il faut dire qu'entre son récit post-apocalyptique et son casting oscarisé, I Am Mother a tout pour rappeler Bird Box (le plus gros succès Netflix). Pour le moment on ne connait aucune date de sortie en France et ailleurs.

 

Affiche

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire