The Vanishing : Gerard Butler est un phare dans la nuit de ce trailer inattendu

La Rédaction | 27 novembre 2018
La Rédaction | 27 novembre 2018

Arrêtez tout, Gerard Butler a joué dans un film, et même qu’il a l’air très bien. La preuve, voici le trailer de The Vanishing.

On l’aime d’amour notre Gerard Butler. Sa dégaine de gros écossais imbibé de mauvais whisky est une des plus charismatiques et plaisante du cinéma bourrin actuel. Mais force est de constater qu’entre GeostormGods of Egypt et autres Love Coach, les Criminal Squad se font bien rares.

Du coup, dès que notre Gégé pas du tout national s’égare dans un bon film, on est ravis et on s’émeut. Et tout indique que c’est le cas avec The Vanishing, qui appartient à une catégorie de productions qui a tendance à se faire rare.

 

 

Il s’agit, comme nous l’indique son trailer tendu comme une arbalète, d'un thriller à l’ancienne, volontiers psychologique, à la violence sèche et aux enjeux bien terre-à-terre comme il faut. On y retrouve donc trois gardiens de phare, qui vont mettre la main sur un butin, lequel va rapidement les mettre dans une situation périlleuse.

En homme taciturne et capable de transformer une mâchoire en petit bois, ce bon Butler se pose là, mais c’est également la présence du brillant et toujours profond Peter Mullan qui retient notre attention.

On connaît peu le metteur en scène, Kristoffer Nyholm, qui signe ici son premier long-métrage, mais son travail sur la série Taboo ainsi que sur l’intéressant The Enfield Haunting (largement pillé par Conjuring 2 : Le cas Enfield) nous laisse espérer un résultat très soigné et intense.

The Vanishing, prévu pour janvier 2019 aux Etats-Unis, n’a pas encore de date de sortie de par chez nous, mais on l’attend de pied ferme.

 

Affiche

commentaires

torticoli
27/11/2018 à 22:10

Lol, au test de rorschach, moi aussi je vois une bite.

Affiche tournée, Esprit mal tourné !
27/11/2018 à 20:43

Je n'assumerai le commentaire suivant mais avouez que l'affiche tournée à 90° à droite est quand même plus que suggestive !
L'effet Gégé ?

l'autre
27/11/2018 à 16:44

Et bien voila une BA qui donne envie ! Le dernier film avec un phare que j'avais bien aimé c'était le phare de l'angoisse...il y a 20 ans...

votre commentaire