Retournez-vous, l'immense Nicolas Roeg est mort

La Rédaction | 24 novembre 2018 - MAJ : 24/11/2018 16:28
La Rédaction | 24 novembre 2018 - MAJ : 24/11/2018 16:28

Son nom a beau être aujourd'hui essentiellement connu des cinéphiles, Nicolas Roeg fut l'un des metteurs en scènes britanniques parmi les plus originaux et forts de son temps. Il vient de nous quitter à l'âge de 90 ans.

Expérimentateur insatiable, Nicolas Roeg éclatait souvent la structure narrative de ses récits pour favoriser une immersion sensorielle, volontiers angoissante, réservant le sens parfois aux ultimes instants du métrage. Ses méthodes de montage et de déconstruction ont influencé des auteurs aussi variés  que Steven Soderbergh et Tony Scott, tout en aidant à redéfinir la forme d'un sous-genre éminemment créatif, : le clip vidéo.

 

photo, David BowieDavid Bowie dans L'Homme qui venait d'ailleurs

 

Il réalisa notamment le culte L'Homme qui venait d'ailleurs, qui devait consacrer David Bowie comme pop star mutante et façonner une bonne partie de la pop culture ainsi que de son identité visuelle. Mais son film le plus important et influent demeure probablement Ne vous retournez pas. Chef d'oeuvre d'horreur psychologique au sein duquel un couple erre dans Venise, croyant y apercevoir leur petite fille décédée.

Oeuvre labyrinthique, maîtrisée à l'extrême, dont la conclusion glaça le sang de milliers de spectateurs, Ne vous retournez pas est régulièrement cité parmi les plus grands accomplissements du cinéma britannique, et a inspiré quantité de récits horrifiques et autres films de genre (la récente série The Haunting of Hill House n'a pas manqué d'y rendre hommage). Si vous n'avez pas encore vu cette création surpuissante, dans laquelle brillent Julie Christie et Donald Sutherland, nous vous recommandons chaleureusement de vous précipiter dessus.

 

 Ne vous retournez pas

 

On doit également à Nicolas Roeg une des meilleures et plus impressionnantes adaptations de Roald DahlLes Sorcières est un film de genre fou et bizarroïde, tout à fait inclassable, dont le charme inquiétant sera prochainement revisité par Robert Zemeckis. Alors que pour beaucoup, le nom du cinéaste semble un peu tombé dans l'oubli, peut-être il temps de remettre au goût du jour son oeuvre, importante et fascinante.

 

photo les sorcières Les Sorcières

 

commentaires

Constantine
26/11/2018 à 08:27

C’est clair qu’il vaut mieux parler des Sorcières que de ses autres films d’auteurs : Performance, Walkebout , Insignifiance ....C’est pour les sorcières qu’il est reconnu comme un maître du cinéma c’est évident ????

Drocmerej
25/11/2018 à 17:56

Bonjour. C'est le genre d'article qui vous fait perdre toute crédibilité. Ne pas parler de "the walkabout" ici n'est juste pas possible. C'est le film qui l'a fait rentrer dans la cour des grands et pour beaucoup son meilleur.

Constantine
24/11/2018 à 22:48

Vous avez juste oublié de parler de The Walkabout un de ses films les plus respectés et une merveille visuelle et de montage

Mars Phoenix
24/11/2018 à 19:01

Dirty Harry. Eurêka est en vente sur Amazon j espère que ton argent est toujours prêt. Perso j ai l édition zone 2 elle est super

Grand Monarque
24/11/2018 à 17:35

je trouve que ses meilleurs films, c'est ceux dans la decennie 70, en tout cas c'est ceux que je prefere

Dirty Harry
24/11/2018 à 16:09

L'un des meilleurs cinéastes anglais à savoir fragmenter la narration d'un film comme personne : La séquence de L'Horloge dans Bad Timing (un des films préférés de Christopher Nolan), dont la musique est un morceau de Keith Jarrett - extrait du Köln Concert -, nous faisant entendre les pensées de Theresa Russell et d'Art Garfunkel avant que les personnages ne parlent. C'est une scène qui repousse les limites de ce qui peut être fait au cinéma.Il aura influencé une flopée de réalisateurs tels que Steven Soderbergh, Tony Scott, Ridley Scott, Christopher Nolan, François Ozon et Danny Boyle. Pour ma part je rêve toujours de voir "Eureka" un jour si les éditeurs de DVD veulent bien daigner vendre ce film mon argent est prêt. "Don't look now" intemporellement génial (et Julie Christie dedans raaaaaaaa).

votre commentaire