The Amusement Park, le film perdu et "le plus terrifiant de George A. Romero", refait surface

Christophe Foltzer | 12 novembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 12 novembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si George A. Romero est principalement connu du grand public pour ses films de zombies, il est loin de n'avoir fait que ça. D'ailleurs, la plupart de ses meilleurs films n'ont pas du tout trait aux morts-vivants. C'est dire...

Bien sûr, la première trilogie de George A. Romero (La Nuit des morts vivants, Zombie et Le Jour des morts-vivants) est un pierre angulaire du cinéma d'horreur et du cinéma tout court d'ailleurs. Elle reste un bon gros chef-d'oeuvre contestataire comme on les aime, et peu de monde est arrivé à se hisser à son niveau dans les années qui ont suivies.

Mais il serait quand même terriblement injuste de limiter la carrière du réalisateur à ce genre spécifique, tant il a fait d'autres choses à côté et même des petits chefs-d'oeuvre.

 

PhotoTu nous manques George. Beaucoup...

 

On lui doit en effet d'autres petits bijoux comme La Nuit des fous vivants, MartinCreepshow ou encore l'extraordinaire Incidents de parcoursqu'on vous conseille de toute urgence si vous ne l'avez jamais vu. Néanmoins, la réalité économique de l'industrie l'a condamné à se cantonner aux films de bouffeurs de cervelle s'il voulait continuer à travailler. Et c'est bien triste.

 

photo the amusement park

 

Mais voilà que l'auteur Daniel Kraus (La Forme de l'eau, Trollhunters entre autres) vient de déterrer une petite pépite que l'on ne pensait jamais voir : The Amusement Park. Ou le film perdu de Romero qu'il avait réalisé en 1973. Dans une série de tweets parus hier, l'auteur annonce en effet qu'il a enfin pu mettre la main sur une copie du métrage, réalisé pour la télévision et d'une durée de 60 minutes, qui n'avait jamais été diffusé et était donc resté invisible pendant 45 ans.

L'histoire nous raconte la visite d'un parc d'attraction par un vieil homme qui pensait passer une journée normale, avant que sa vie ne bascule dans un cauchemar. Cauchemar qualifié par Kraus lui-même de "film le plus terrifiant fait par Romero."

 

photo the amusement park

 

"Les gens qui l'ont financé n'en ont pas permis la diffusion. Et on se demande bien pourquoi. C'est infernal. Dans sa longue carrière de critique des institutions américaines, Romero n'est jamais allé aussi loin. Où pouvez-vous voir ce chef-d'oeuvre sauvage ? Nulle part. Mais je me suis donné comme mission de changer ça. Pouvez-vous m'aider ? Oui, probablement."

L'auteur fait ensuite référence à un site internet monté autour du film par la femme de Romero, Suzanne, qui essaye de collecter des fonds pour remettre en état le métrage, et ainsi pouvoir enfin le diffuser. Si cela vous tente, vous n'avez qu'à cliquer ici.

 

photo the amusement park

Tout savoir sur George A. Romero

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
FafanLeFanu
12/11/2018 à 14:23

Je ne savais pas que Daniel Kraus était "exhumateur" de films oubliés.
C'est une chance que des copies existe encore ! Merci pour le lien vers le crowdfunding

Comme Andarioch je suis surpris qu'aucune initiative n'ait été lancé plus tôt.
Cependant je pense que le nom de Romero n'est (malheureusement) pas suffisant pour s'assurer un succès, et donc pour motiver de tels projets, ce qui est regrettable.
Ensuite on ne sait pas trop ce que demande les ayants-droits pour autoriser l'exploitation de la copie

Andarioch
12/11/2018 à 11:17

Ce qui m'étonne c'est qu'aucun studio n'est tenté. Les majors sont moins timides quand il s'agit de sortir un nouvel album de Hendrix composé de morceaux enregistrés sur un mauvais magneto un soir de cuite ou d'éditer la liste de course que Steven King a écrite dans ses chiottes le 12 janvier 1989.

votre commentaire