Chucky : le réalisateur Don Mancini révèle qu'au départ sa poupée devait être très différente de ce que l'on connait

Christophe Foltzer | 7 novembre 2018
Christophe Foltzer | 7 novembre 2018

Michael Myers, c'est fait. Jason Voorhees, ça devrait pas tarder. Freddy Krueger se tâte. On aura bientôt tous les boogeymen cultes des années 80 de retour. Mais il y a aussi Chucky. Et lui, il n'est jamais vraiment parti.

Nous, on adore Chucky. Pas forcément depuis le début cependant. Quand on était gamins et qu'on a vu le premier Jeu d'enfant, on a même trouvé ça un peu pourri. Ça faisait pas super peur, c'était pas super bien fait et c'était quand même un peu chiant, il faut bien l'avouer. Et puis, il y a eu les années 2000 et La Fiancée de Chucky et, d'un coup, c'était très différent.

 

Photo Chucky et Tiffany

 

En effet, à partir de ce moment, la franchise est partie en mode WTF, en devenant un truc super graveleux, gore et bien con, pour notre plus grand plaisir. Et elle a encore évolué depuis puisque Don Mancini nous a gratifié d'un excellent Retour de Chucky l'an passé et qu'il est bien parti pour continuer. Effectivement, il bosse actuellement à sa série télé, tandis que la MGM est actuellement en train de monter un reboot avec Aubrey Plaza. Bref, on n'a pas à s'en faire pour lui.

Cela dit, malgré tout ce que l'on sait de la saga, il reste encore de grands mystères à élucider et Don Mancini vient d'en expliquer un plutôt balèze au micro du Hollywood Reporter. Il est remonté jusqu'aux origines de son personnage pour nous révéler qu'au départ, il était très différent de celui que l'on connait. A l'époque où Jeu d'enfant s'appelait encore Bloody Buddy (ou Pote sanglant en vf) :

 

Photo Chucky 1Le rituel vaudou qui démarre tout

 

"Dans mon idée de départ, Chucky - ou Buddy, comme je l'avais appelé à l'époque - n'était pas possédé par un serial-killer. A la place, dans mon scénario, l'incident surnaturel était très différent. L'une des spécificités des poupées Good Guy, c'était qu'elles avaient du faux sang. Je m'étais inspiré des poupées de ma soeur, qui pouvaient uriner et avaient les cheveux qui poussent, et je trouvais que dans le contexte d'un film d'horreur, ce serait génial d'avoir une poupée qui pouvait saigner.

Comme en plus on faisait une satire du marketing, l'idée était que si vous jouez trop fort avec la poupée, sa peau en latex se déchirait et elle commençait à saigner. Vous auriez aussi des sparadaps officiels Good Guy pour la soigner. C'était juste un moyen de vendre encore plus de jouets."

 

Photo Chucky 1Une poupée gentille en apparence

 

Bon, déjà, c'est une idée géniale et on regrette presque qu'elle n'ait pas été retenue au finale. Mais cela va encore plus loin :

"La poupée venait à la vie parce qu'Andy était un gamin solitaire - sans père et sa mère était trop prise par son travail - et que dans un rituel classique de fraternité, il s'ouvre le pouce et celui de la poupée pour qu'ils soient les meilleurs amis jusqu'à la fin et c'est après que les meurtres commencent.

Chucky était donc une expression de la colère inconsciente de l'enfant. Dans le script de Bloody Buddy, Chucky n'est vivant que lorsque Andy est endormi. On en arrivait à comprendre que, puisque Chucky est l'incarnation de l'inconscient d'Andy, il décide s'il doit tuer l'enfant ou non, parce qu'ainsi Andy dormirait éternellement et lui, il serait éternellement vivant."

Bon, c'est pas compliqué, arrêtez-tout, c'est ça qu'on veut voir. C'est juste génial.

 

Photo Chucky 1Andy, le vrai monstre de l'histoire ?

commentaires

Gregdevil666
07/11/2018 à 13:01

Holland c'était exprimé à ce sujet, en disant que le script de Mancini été bordélique et légèrement farfelu. Ce que je ne peut que croire vu le délire dans le quel est parti Mancini pour les derniers opus.

Loh
07/11/2018 à 12:56

Intéressant mais Jeu d’enfant est une chouette série B d’horreue contrairement à ce que vous écrivez et pas pourrie du tout

Atlantis
07/11/2018 à 12:05

sa donne drolement envie de voir la premiere version.
meme si le coté vaudou est sympa et permet bcp plus de suite a mon avis.

votre commentaire