Overlord : le film d’horreur-zombie-nazis de J.J. Abrams serait une réussite gore et intense

Prescilia Correnti | 24 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Prescilia Correnti | 24 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si vous espériez encore qu’Overlord soit dans la continuité de Cloverfield alors passez votre chemin. Sauf, si vous voulez voir des zombies nazis.

Overlord est un projet un peu bizarre. Réalisé par Julius Avery et produit par J.J. Abrams, le film aurait dû emprunter la même route que 10 Cloverfield Lane et The Cloverfield Paradox en se raccordant à l’univers de Cloverfield. Sauf que selon son producteur, il n’en est finalement rien.

Et ce n’est finalement pas si mal, au risque d’avoir eu une histoire à la croisée des chemins entre un Wolfenstein, un Inglourious Basterds et un  Cloverfield, le combo gagnant aurait quelque peu perturbé le spectateur.

 

photo, Jovan AdepoConfrontation face à l'expérience génétique

 

Finalement, Overlord suivra « simplement » l’histoire d’un groupe de parachutistes américains qui, la veille du Débarquement, est lâché derrière les lignes ennemis afin de désactiver une tour radio. Manque de bol, ils vont se retrouver au sein d’un village pas très accueillant face aux créations délurées d’un scientifique nazi qui a eu carte blanche afin de transformer ses captifs en super soldats pour le Troisième Reich. Et forcément, au lieu d’une version nazie à la sauce Captain America : The First Avenger, le scientifique confectionnerait également des abominations Lovecraftiennes. Sacré boulot qui attend l’escouade américaine, n’est-ce pas ?

Overlord a fait sa première mondiale lors du Fantastic Fest. Si la majorité des critiques parlent d'une deuxième partie un peu mollassonne, tous font également l’éloge du film pour sa capacité à combiner deux genres apparemment disparates. A savoir : les films de guerre et les films d’horreur.

 

photo, John Magaro, Iain De Caestecker"Je t'avais dit de surveiller ton alimentation, ça a l'air dingue ton truc"

 

The Hollywood Reporter – John DeFore

"Combinant une partie de l’esprit de la "Nazisploitation" avec une jeune distribution de premier plan et une production solide qui soutient le film, Overlord est finalement plus général que ce qu’il voulait paraître sur le papier. Les fans du cinéma d’horreur devraient en tout cas largement soutenir ce film à sa sortie."

Comin Soon – Alan Cerny

"Faire cohabiter la peur, primordiale à un film d’horreur, et l’intensité d’action d’un film de guerre est un mélange difficile, mais Julius Avery le fait remarquablement bien. Overlord parle des coups de poing sur des nazis, d’explosions nazies, de perforations nazies, avec des héros qui valent la peine d’être prisés, des méchants à siffler et des monstres qui font frémir."

 

photo, Pilou AsbækQuelqu'un aurait une lingette ?

 

Dread Central – Jonathan Barkan

"Chargé à ras bord d’action, de FX et de gore, Overlord est terriblement passionnant avec des séquences vraiment exaltantes. Le film m’a donné exactement ce que je voulais. Intense, amusant, vicieux, vous aurez du mal à trouver un film aussi joyeusement sanglant cette année."

Collider – Haleigh Foutch

"La plus grande critique que je puisse faire à Overlord est qu’il semble être réticent à s’engager pleinement dans le genre des films de monstres, oscillant entre l'hommage à la série B et une histoire avec des soldats. Il y a des fioritures d’effets fabuleusement géniaux, des dessins de savants fous dérangeants, mais seulement sous forme de quelques notes, qui ne délivrent pas un repas entier et nous laissent sur notre faim."

 

photo"Free hug"

 

Slashfilm – Matt Donato

"Overlord serait un Call of Duty : Zombies Nazis en film mais… En largement supérieur. Les reconstitutions fulgurantes de la Seconde Guerre mondiale sont tout aussi impressionnantes que les expériences inhumaines du scientifique frappadingue. Elles feraient rougir Stuart Gordon. Ne vous attendez pas à ce que des vagues de zombies sortent par la porte. Julius Avery prend son temps pour armer  "L'armée des 1000 morts" d’Hitler. Le film représente tout ce dont les fans de films d’horreur rêvent de voir au cinéma."

IndieWire – Kaleyn Corrigan

"Overlord invite à de faibles attentes de prime abord mais s’élève joyeusement au-dessus d’elles. Oui, il s’agit d’une série B produit avec les ressources d’un gros studio qui parle de soldats américains qui luttent contre les zombies nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais malgré quelques personnages mal développés, Overlord dépasse les attentes avec une histoire captivante qui creuse beaucoup plus loin qu’on aurait pu le penser."

Overlord sortira le 21 novembre prochain.

 

photo, Mathilde OllivierC'est bon je me casse, il y a trop de trucs bizarres ici

Tout savoir sur Overlord

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Maldoror
09/12/2018 à 16:56

Dans la réalité, les GI'S étaient tout aussi des zombies que les allemands qui leur faisaient face : à la Libération des milliers de femmes françaises ont été sauvagement violées par les pseudo-libérateurs. Je hais ces films vantant le prétendu héroïsme américain, du Jour le plus long à ce nanar en passant par Il faut sauver le soldat Ryan...Le 7ème art ne devrait pas servir de propagande nationaliste.

V
25/09/2018 à 10:09

@StarLord

Et c'est d'ailleurs écrit noir sur blanc dès la première ligne. Reste que le nom d'Abrams est en haut de l'affiche, donc le présenter sous cet angle promo n'a rien de fou, sauf si on ne lit que le titre.

StarLord
25/09/2018 à 09:51

Ce n’est pas « le film de J.J.Abrams » mais celui de Julius Avery. Abrams n’est que producteur

Zanta
24/09/2018 à 21:05

Dites donc... Joss Whedon ne travaillait pas sur un film de zombies durant la 2GM...?

Kirk
24/09/2018 à 20:43

Ptdr les commentaires aux moins lui certes c est pas tip top ces films il essaie de changer hein au moins avec lui on a pas de franchises ni des reboot complément t pourri

MichMich
24/09/2018 à 20:40

Un nanar pour afficionados Mad Movies je passe mon chemin.

jorgio69
24/09/2018 à 20:33

Tout à fait d'accord.
Je m'y attendais pas ! Surtout après voir vu Paradox qui a cherché à faire un lien absolument ignoble entre les Cloverfield.
Je vois un peu ces films comme des épisodes de "Au delà du réel" (un problème avec votre téléviseur ?).
Faites des stand alone avec des variations sur des thèmes fantastiques et point barre. Et laissez les auteurs bosser tranquillement.

zetagundam
24/09/2018 à 20:02

Faut arrêter avec la "continuité", qui n'est qu'opportuniste de Cloverfield car celle-ci n'existe que dans les propos de JJ Abrams et des marketeux d'Hollywood

votre commentaire