Bienvenue à Marwen : deuxième bande-annonce pour le film très, très attendu de Robert Zemeckis

Prescilia Correnti | 19 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Prescilia Correnti | 19 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le réalisateur de Forrest Gump et Retour vers le futur revient sur grand écran avec une histoire à faire tirer une larme à la personne la plus stoïque du monde.

Robert Zemeckis nous avait offerts il y a trois ans The Walk - Rêver plus haut,  revenant sur les exploits du français Philippe Petit. Puis en 2016, il avait réalisé Alliés, thriller historique en pleine Seconde Guerre mondiale avec Marion Cotillard et Brad Pitt. Ces deux films étaient inspirés de faits réels, et avec Bienvenue à Marwen, le réalisateur culte de Retour vers le futur s’attaque de nouveau à une autre histoire vraie.

 

photo, Steve CarellL'art, un remède palliatif à la perte de mémoire

 

Le long-métrage relate l’histoire tragique de Mark Hogancamp (incarné dans le film par Steve Carell), un ancien marine qui a été passé à tabac dans un bar par cinq individus en avril 2000. Laissé pour mort, il perd une immense partie de sa mémoire après neuf jours de coma. Ne bénéficiant d’aucune assurance santé pour financer ses soins, Mark organise sa propre thérapie au travers de poupées et de G.I. Joe auxquels il donne les noms de personnes de son entourage. Grâce aux saynètes qu’il recrée, Mark immortalise les grands moments de sa vie, les plus doux, comme les plus brutaux.

 

 

Après une première bande-annonce en juin dernier qui avait laissé un peu pantois le spectateur en raison de son aspect enjôleur, énigmatique et rêveur, Robert Zemeckis revient avec une bande-annonce plus terre-à-terre, mais qui reste toujours aussi émouvante.

Toujours aussi bluffant et rempli d’une douceur candide, Bienvenue à Marwen pourrait bien donner l’occasion à Steve CarellDiane KrugerLeslie MannJanelle Monae et Eiza González de nous tirer quelques larmes. Le long-métrage est attendu en France pour le 9 janvier 2019.

 

photo

Tout savoir sur Bienvenue à Marwen

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dirty Harry
20/07/2018 à 16:56

Oncle Bob poursuit son travail de chercheur, de pionnier, pour nous proposer ce qui ressemble à un spectacle jamais vu : mêlant prises de vue live et performance capture. Prends mon argent Bob. Pourquoi n'y aurait il que les mauvais sentiments ?

Jozezette
20/07/2018 à 13:27

Encore un flop en vue pour Zemeckis, trop gnan gnan et effectivement ça déborde de bons sentiments avec handicapés physiques/de la life et beaucoup de SFX parce que c'est la spécialité du bonhomme. Sucker Punch pour les mamies;)

marmelin
20/07/2018 à 11:39

Le probleme c'est que,a mon avis, la bande annonce vient de nous resumer integralement le film.

Manu
20/07/2018 à 10:48

Ca l'air bien chiant, académique avec des émotions / sentiments tirés à l'extrême, complétement pensé pour essayer de gratter un Oscar.... bref un film 100% Robert Zemeckis.

Ded
20/07/2018 à 09:07

Comme chacun sait, la bande-annonce n'est que la vitrine hypnotique d'un film où y est exposé un concentré de ses scènes les plus "fortes" afin d'attirer le chaland qui passe, comme le cinéphile à l'affut. Et le montage en continu de scènes à haut potentiel émotionnel ne signifie pas qu'on assistera à 120 mn (en moyenne) de métrage lacrymal. Laissons lui donc sa chance...

Pseudo1
20/07/2018 à 01:47

Les extraits avec les jouets m'ont direct donné envie de remater Small Soldiers ! Quelle pépite injustement méconnue ce film ^^

Sinon ce film de Zemeckis a l'air franchement pas mal. Je découvre à l'instant, mais ça donne vraiment envie de le voir.

Moche
19/07/2018 à 19:13

J espère qu il ne fera pas les mêmes erreurs qu avec le film alliés avec Cotillard et Brad Pitt je retrouve la patte de Zemekis

Damien LT
19/07/2018 à 19:09

A l’inverse du commentaire précédent, je trouve ces images magnifiques avec une histoire bouleversante, touchante avec une mise en scène plutôt stylisée sans trop d’ostentation (d’après la bande annonce, à voir au final).

Pour moi, Robert Zemeckis continue à nous surprendre et n’a rien perdu de sa superbe. Je suis vraiment un inconditionnel de ce réalisateur.

maxleresistant
19/07/2018 à 19:06

Vivement, ce film à l'air vraiment magnifique.

bof
19/07/2018 à 18:16

Dégoulinant de bons sentiments... et avec un Steve Carell bien peu convaincant.

J'aime beaucoup Zemeckis, mais pour l'instant c'est non.

votre commentaire