Ça 2 : l'interprète du clown pense que le succès du premier pourrait être un problème

La Rédaction | 17 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 17 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Bill Skarsgård pense que le phénomène Ça pourrait se retourner contre lui - et la suite.

Fût un temps où l'adaptation des fabuleux livres de Stephen King sur le clown qui hante les rues de Derry était mal partie, avec le départ du réalisateur Cary Fukunaga pour différends artistiques, les producteurs ayant été refroidis par sa vision très sombre. Puis, après une promo massive portée par l'excitation des fans, Ça est devenu un phénomène.

Avec plus de 700 millions de dollars récoltés en salles, pour un budget d'environ 35, le film d'Andrés Muschietti est entré au panthéon des plus grands succès du cinéma d'horreur (surtout pour quiconque ignore l'inflation). La suite a vite été officiellement lancée avec le même réalisateur, et une armée d'acteurs de premier plan pour incarner les versions adultes des héros - Jessica ChastainJames McAvoy, ou encore Bill Hader. Fan du premier film, Xavier Dolan a même accepté un petit rôle.

Mais ce succès retentissant pourrait aussi compliquer les choses pour la suite, et Bill Skarsgård, l'interprète du clown, en a conscience.

 

Photo , Bill Skarsgård, Ça : Partie 2 Messieurs dames, merci

 

Interrogé par Collider pour la série Castle Rock, qui lui permettra de plonger à nouveau dans l'univers de Stephen King, Bill Skarsgård a ainsi expliqué que reprendre le rôle de Grippe-Sou était différent cette fois :

« Oui, c'est bizarre. C'est un peu étrange car c'est devenu quelque chose de très différent maintenant. La première fois que je l'ai fait, personne ne savait ce que j'allais en faire, donc c'était juste toute cette attente. Je ne savais pas si ça allait fonctionner, ou si les gens allaient aimer. Il y avait beaucoup d'inquiétude. Mais c'était aussi cool parce que je faisais mon truc, et personne ne savait ce que c'était ou ne pouvait me dire comment je devrais m'y prendre. Je me disais juste : "Je vais m'éloigner de la performance de Tim Curry, et faire quelque chose de bizarre, par moi-même." »

 

Photo Grippe-Sou Pennywise (téléfilm) Tim Curry dans le téléfilm des années 90

 

Et en comparaison, la suite actuellement en tournage lui offre une toute autre perspective sur le rôle et sa performance. Et au-delà de l'idée de se replonger lui-même, il y a désormais la crainte d'être dépassé par le phénomène, devoir affronter des attentes disproportionnées, et un public qui aura eu le temps de rêver la suite.

« Cette fois, parce que le film est devenu un tel phénomène, c'est presque comme si je devais me réadapter moi-même. Le personnage est devenu iconique. Pennywise est une star. On voit des gens déguisés ou déguiser leurs enfants en Pennywise pour Halloween. C'est partout. LeBron James était Pennywise. C'est devenu quelque chose d'universel, au-delà du film. Ce n'est pas moi. Je ne peux même plus me sentir concerné. Et maintenant que j'y retourne pour le faire, c'est tellement étrange. Je pense que je ne vivrai plus jamais quelque chose de ce type. C'est cette dualité entre moi et le travail et le personnage, et ce que tout ça est devenu. Mais c'est amusant. »

 

photo, Bill Skarsgård Derrière le clown, l'homme (ici dans Castle Rock)

 

Néanmoins, le frère d'Alexander Skarsgård a vite retrouvé ses marques et ne s'inquiète pas trop :

"On a fait la lecture ensemble et j'ai fait quelques répétitions, et j'ai été surpris de voir à quel point le personnage était déjà là. Je pouvais instantanément y accéder à nouveau, comme si on avait terminé le premier film hier. C'était là. Donc le travail et la préparation et trouver le personnage, c'est presque instinctif, ce qui est assez cool. C'est quelque chose d'assez étrange, mais j'essaie d'apprécier tout ça, autant que je peux".

Ça : Partie 2 sortira en septembre 2019.

 

Affiche française

Tout savoir sur Ça : Chapitre 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Maradeo
27/09/2018 à 16:26

Juste pour dire que même avec l'inflation, seul L'Exorciste et Les Dents de la Mer (en considérant ce dernier comme un film "d'horreur") serait devant IT. Donc non, même en prenant en compte l'inflation, le film demeure un succès retentissant, inscrit au panthéon des plus gros succès horrifique. de l'histoire.

Cuttyflam
19/07/2018 à 14:40

J'ai adoré l'intro, le gros milieu est moyen et répétitif dans la construction, et la fin est sympa

Geoffrey Crété - Rédaction
17/07/2018 à 22:52

@Benouze

En fait le lien en orange fluo sur la phrase que vous citez, amène à un article qui détaille un peu le scénario prévu à la base, justement ;)

Benouze
17/07/2018 à 22:52

1 2 1 2 test

Benouze
17/07/2018 à 22:51

"Cary Fukunaga pour différends artistiques, les producteurs ayant été refroidis par sa vision très sombre."

Ont a dû louper quelque chose de sympa , j'ai bien aimé l'image du remake mais ça fait très Spielberg/Disney , c'est beau c'est cool ça passe mais ce n'est pas vraiment ce que renvoi le livre. Maintenant on ne saura jamais la gueule qu'aurait pu avoir ce ça par Cary Fukunaga dommage. Si vous avez des infos sur ce projet par Cary Fukunaga, Script etc je suis preneur !

votre commentaire