Le réalisateur de Deadpool 2 se défend contre les attaques concernant le traitement du personnage de Vanessa

Christophe Foltzer | 1 juin 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 1 juin 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

En ce moment, on ne sait pas si vous avez remarqué, mais nous sommes en plein de débat de société sur la place des femmes au cinéma et donc dans le monde. Attention, SPOILERS !

Tandis que le monde libre s'écharpe sur la représentation de la femme au cinéma, visant à une égalité justifiée entre les sexes, Deadpool 2, lui, n'en a pas grand chose à faire. Une décision qui commence à lui jouer un sacré tour puisque pas mal de fans se révoltent contre le traitement de Vanessa, la copine du héros, interprétée par Morena Baccarin. Et on vous prévient tout de suite, ça va méchamment SPOILER là.

 

photo, Morena BaccarinHi, hi, hi, attention, SPOILERS

 

Donc, si vous avez vu le film, vous savez que Vanessa se fait refroidir assez rapidement. Une méthode classique pour donner une motivation au héros afin qu'il parte en quête d'une nouvelle aventure, un cliché qu'on retrouve fréquemment un peu partout. Jusque là, rien d'anormal. C'est un peu facile, certes, mais bon, on fait avec. Faut bien qu'il se passe des trucs. Sauf que voilà, une partie des fans n'a pas trop apprécié qu'elle finisse comme ça (du moins temporairement), ce qui a poussé le réalisateur David Leitch à se justifier au micro de ComicBook.com :

"Je comprends d'où ça vient. En tant que réalisateur, je crois que j'ai un record de femmes fortes et proactives. Mais avec Deadpoll, c'est différent. C'est un film sur lui et vous devez tout lui enlever pour pouvoir l'humaniser. Il peut être grinçant et offensant, mais nous avons besoin d'un élément émotionnel fort qui nous permette de partir à l'aventure avec lui."

 

Photo Brianna Hildebrand, Shiori KutsunaPuis bon, y a d'autres filles dans l'histoire quoi...

 

En plus, ce n'est pas comme si Vanessa disparaissait complètement du film, puisque c'est justement par son absence qu'elle en devient omniprésente.

"Elle ne quitte pas le film. Elle demeure le point central pour lui, afin qu'il comprenne qu'un acte vraiment désintéressé peut changer le cours de l'histoire. Et je pense que sans ça, sans que cela passe par elle, le film n'aurait pas été le même et nous n'aurions jamais atteint ce contexte émotionnel. Et puis il y a cette scène à la fin du film, où ils se retrouvent dans l'au-delà, très émotionnelle, une grande performance par les deux comédiens. Donc, encore une fois, pour moi, elle ne quitte pas le film."

Donc voilà, cela a le mérite d'être clair, le traitement de Vanessa n'est en aucun cas un manque de respect par rapport à la gent féminine où une volonté de ne pas représenter un personnage féminin au cinéma, ça s'appelle seulement un choix dramaturgique fort pour faire évoluer le personnage. En gros, ça s'appelle juste du cinéma et on aimerait bien que les fans les plus radicaux se rappellent qu'ils ont cerveau avant de crier au scandale comme ils le font toujours. On gagnerait beaucoup de temps ainsi.

 

photo DeadpoolBisous les rageux !

Tout savoir sur Deadpool 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pseudo1
04/06/2018 à 11:03

Sinon, ils ont confirmé si les scènes de fin - dont la résurrection de la miss - n'étaient là que pour le fun ou si elle ferait bien son retour en vie dans la suite ?

Soul
02/06/2018 à 10:58

Mais avec Deadpoll, c'est différent. LOL

Cyn
01/06/2018 à 15:00

Le commentaire de STEVE est approuvé par Rian Johnson :p

STEVE
01/06/2018 à 14:35

D'accord avec corleone.

On donne trop de pouvoirs au public.

Un film appartient au réal.
Il ne doit pas se faire dicter ses choix.
Sinon c'est un produit.

Il faut proposer au public non pas ce qu'il veut mais ce dont il a besoin.
Non pas ce qu'il aime mais ce qu'il pourrait aimer.

Sinon c'est plus de l'Art.

Quelle fadeur...

Le public devient dictature et les studios leur font de la lèche.

Jojo
01/06/2018 à 12:00

On s en bat les couilles morte ou vivante elle est trop booooonne!
Et ca vaaaa
Ya Domino bordel

corleone
01/06/2018 à 11:09

A ce rythme là dans 50 ans plus d'art du tout car on dira aux chanteurs quoi chanter, aux sculpteurs quoi sculpter et ainsi de suite d'ailleurs je me demande si Picasso ou Michelangelo auraient pu éxercer leurs arts si ils avaient vécu à cette époque merdique non mais faut arrêter le délire un instant non mais oh!!!

Dirty Harry
01/06/2018 à 10:46

S'ils ne sont pas contents, qu'ils s'occupent de la ligne éditoriale du film ou deviennent scénaristes. Pourquoi le réal se préoccupe à leur répondre ? Ces gens là, une fois qu'ils voient qu'ils peuvent contrôler le cerveau des autres (et valider leurs névroses) ne vont jamais s'arrêter : "il n'y a pas assez de femmes, de noirs, de latinos..." Ce ne sera jamais assez pour eux et le film reste le cadet de leur soucis. Vite : un lance-flammes.

Bob
01/06/2018 à 09:43

C'est un non-débat puisqu'il la sauve effectivement à la fin.

TOUSEN
01/06/2018 à 09:42

Et puis bon, l'actrice en avait marre des scènes de sexe inutiles avec Ryan... Donc on voyait qu'elle avait kiffer que son perso reste pas longtemps dans le film...

maboul
01/06/2018 à 09:27

et puis vu qu'il remonte dans le temps et qu'il tue le tueur de Vanessa, au final elle ne meure pas vraiment...

votre commentaire