Black Panther : un cinéma se plante et projette 50 nuances plus claires à la place du dernier Marvel !

La Rédaction | 19 février 2018
La Rédaction | 19 février 2018

Un gros cinéma à Atlanta s'est un peu emmêlé les pinceaux et a projeté Cinquante Nuances Plus Claires à des spectateurs venus voir... Black Panther.

Imaginez. C'est le week-end, et vous ne rêvez que d'action, de ville merveilleuse afro-futuriste, de défense de la cause afro-américaine. Vous allez au cinéma, vous prenez votre place pour Black Panther, vous entrez dans la salle, vous êtes chaud bouillant, et là, d'un coup d'un seul, BAM ! C'est Cinquante Nuances Plus Claires qui est projeté à l'écran, comme on projette un tacle à la gorge en BPL.

La fracture ouverte du cristallin est réelle : c'est littéralement LE film inverse, celui qui va vous entraîner dans les méandres cucul d'un couple aristocratique doré et propre sous tous rapports, à tel point qu'avec eux même le BDSM sent l'aloé vera. Le YOLO est fractal. Ils sont plus blancs que blancs, riches à crever et leurs préoccupations consistent à se demander si le lubrifiant est bien sans gluten et si on mettra du cuir ou du latex pour la séance cravache du soir.

Ce cauchemar, c'est bien ce qui est arrivé aux clients du cinéma Atlantic Station à Atlanta, comme le montre la vidéo ci-dessous.

 

Comme on peut l'entendre, le public a beau être mécontent, l'ambiance demeure cependant bon enfant. D'ailleurs tout est rentré dans l'ordre au bout de 10 minutes, le film s'est interrompu et c'est bien Black Panther qui s'est lancé, on l'imagine au grand soulagement des fans. On retiendra de cette histoire que les spectateurs ont quand même eu la chance (ou pas) de voir Anastasia Steele et Christian Grey se marier au début de Cinquante Nuances Plus Claires, et ça c'est beau, bordel !

 

 

Affiche

commentaires

Gaëlle
21/02/2018 à 16:54

Merci pour ce fou rire ! Article partagé.

Galamoth
19/02/2018 à 20:52

Cela me rappelle lorsque j'étais venu voir "the spirit" au ciné et que finalement j'avais fini avec le transporteur car le cinéma n'avait pas eu les clefs numériques pour la diffusion.... ou encore une réduction au début de la séance de "Waterworld" en 95 car il y avait une grosse rayure sur la pellicule et après ça grosse tempête avec fuite d'eau dans le cinéma... Punaise mon premier film en 3d!

George Clinton
19/02/2018 à 20:51

Ah ah Hilarious!

votre commentaire