James Bond : pourquoi Rachel Weisz ne veut pas d'une femme 007

La Rédaction | 13 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 13 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le concept d’un James Bond féminin a été plusieurs fois fantasmé ou évoqué. Mais pour Rachel Weisz, l’idée ne fait pas sens.

Alors que tout indique (surtout son contrat) que le prochain James Bond sera le dernier épisode dans lequel apparaîtra Daniel Craig, se pose logiquement la question de la prochaine incarnation de 007. Chaque changement d’interprète a été l’occasion pour la franchise de se réinventer en partie, et par conséquent, chacun se demande comment James Bond va être repensé.

La problématique est d’autant plus aiguë que le héros apparaît marqué par son époque, son contexte politique, mais aussi par son rapport aux femmes, qui apparaît aujourd’hui à de nombreux spectateurs et spectatrices comme éminemment machiste.

 

daniel craigDaniel Craig et Gemma Arterton

 

La question est fort loin d’être nouvelle, on se souvient d’ailleurs que l’arrivée de Daniel Craig fut l’occasion pour les scénaristes de la saga de revoir le rapport de l’espion à la gent féminine, en le dotant d’un trauma initial (la mort de Vesper dans Casino Royale, premier et plus grand amour du personnage), doublé d’une volonté d’inscrire ce choc dans le temps et d’en user pour qualifier son rapport torturé aux femmes.

Pour autant, certains se demandent aujourd’hui si le futur départ de Daniel Craig ne serait pas l’occasion idéale pour révolutionner en profondeur, quitte à faire de James une femme. Quant à savoir si un tel concept serait pertinent, la question a logiquement été posée à Rachel Weisz, comédienne de renom et compagne de Daniel Craig à la ville :

 

Photo Léa Seydoux, Daniel CraigDaniel Craig et Léa Seydoux

 

« Ian Flemming a dévoué énormément de temps à écrire ce personnage spécifique, qui est éminemment masculin et interagit avec la femme selon un mode particulier. Pourquoi ne pas créer une histoire qui nous soit propre, plutôt que de se hisser sur ses épaules et se voir comparées à des prédécesseurs masculins ? Les femmes sont véritablement intéressantes et fascinantes, et méritent leurs propres récits. »

On est plutôt d’accord avec ces propos rapportés par The Telegraph. Que la figure de Bond soit sujette à des transformations, et des transformations radicales, cela semble logique et fait justement le sel de cette figure, désormais suffisamment riche et ancienne pour qu’elle puisse faire son auto-analyse, ce qui constitue un geste de cinéma plutôt passionnant.

Pour autant, le « gender-swap » (changement de genre à la volée) paraîtrait une démarche assez artificielle et opportuniste, quand le genre pourrait en revanche terriblement s’enrichir de renouveler sa galerie de personnages à coups d’héroïnes (remember Au revoir à jamais  ?).

 

James BondDaniel Craig et un jeu d'échec

Tout savoir sur Daniel Craig

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Stef
01/03/2018 à 19:56

les féministes veulent détruire tout ce qui es viril ... et james bond est l' incarnation de la virilité masculine a l état pur !
Si une femme incarne james bond au cinéma je ne regarderai même pas la bande annonce .

Fennec
19/02/2018 à 14:57

Juste un truc sur le côté "personnage macho" qui déplaît autant aux caricatures féministes : aux manettes de James Bond, il y a depuis de nombreuses années une femme, Barbara Broccoli.

Et rassurez vous, le prochain James Bond sera un outsider (oubliez les têtes d'affiche du moment et les tabloïds), blanc et masculin. Vous pouvez arrêter de fantasmer ou de donner du crédit à n'importe quel pignouf qui vous dit que ça sera une femme ou Idris Elba.

Tousen
14/02/2018 à 13:58

Le prochain Acteur devra envoyer du lourd, un point c'est tout... Et pour les femmes , créer deux types par films , un agent double et froide et la frenchie classe mais victime...

Zanta
14/02/2018 à 00:43

Bon, elle défend le job de son mec.
Qui n'a pas grand chose sous la dent à part 007.

corleone
13/02/2018 à 17:27

En voilà une dame qui en à dans le pantalon elle!!! Non seulement ce qu'elle dit est intelligent et génial mais oh que c'est tellement courageux et "anti-politiquement correct" de cracher une telle vérité réaliste et sortir un peu les gens de leurs délires à cette époque inqualifiable… Putain ce sacré c*** de Craig à de la chance d'avoir une comme elle à ses côtés! Rachel, t'es ma best friend forever!

serieux....
13/02/2018 à 17:02

évidenet une une femme....
apres le Doctor Who, 007....
cela en deviens ridicule.

apres faudra un 007 asiatique car le marché du cinema est la bas.

007 est matcho oui et alors...c'est 007 une autre époque et que cela le reste.

faut enlever aussi du jardin pour OSS et donner le role a une femme

Eddie9Felson
13/02/2018 à 16:41

@dirtyharry
Je plussoie

Dirty Harry
13/02/2018 à 16:17

Enfin un peu de bon sens...dénaturer un personnage c'est ne pas le respecter. Et l'adapter aux désidératas post modernes de trois universitaires et deux journalistes ne ferait que le saccager pour convenir aux clercs du moment mais les gens dans l'immense majorité n'en veulent pas (Iron Woman black a fait couler les ventes de Marvel, Jeanne d'Arc noire se viande à Broadway...on attends évidemment Nelson Mandela interprété par Robert Redford). On ne sait pas pourquoi ce mystère mais James Bond c'est comme le Coca-Cola, il y a une formule que l'on répète depuis presque 60 ans et ça fait venir toujours autant le public. Changer la formule c'est prendre le risque que le public ne vienne plus...Et que vive la créativité et l'invention : en effet on peut créer des bons personnages de femmes sans avoir à "voler" l'aura d'un autre. Suffit d'utiliser son imagination (partie droite du cerveau), mais comme c'est la partie opposée à celle qui fait la morale (partie gauche) dans le cerveau ça risque de prendre un moment pour certains de commencer à user de cette partie souvent laissée à l'abandon....

Arnaud
13/02/2018 à 15:50

Mais a quel point je suis d'accord avec elle !!! Je suis definitivement amoureux de Rachel Weisz !!!!

Dredd
13/02/2018 à 15:38

Elle a tellement raison. Malheureusement cette forme de "tricherie " qui est juste un "écrasement " de quelque chose déjà existant, on le retrouve également chez les noirs et les gays. Pourquoi ne pas créer leurs propres personnages auquels ils pourront s'identifier? Je suis black, mais un JB noir ou féminin je n'en veux pas. C'est trop facile de prendre ce que l'autre a créé, le mieux est de créer soi-même.

votre commentaire