Wesley Snipes explique enfin pourquoi il n'a pas été Black Panther dans les années 90

Christophe Foltzer | 1 février 2018
Christophe Foltzer | 1 février 2018

Si nous sommes encore ravis aujourd'hui que Wesley Snipes soit devenu le Daywalker Blade (d'ailleurs on en a encore parlé récemment), tout autant que le Simon Phoenix de Demolition Man, on est quand même un peu vert d'avoir raté de peu son Black Panther.

Black Panther de Ryan Coogler sortira donc sur nos écrans le 14 février prochain (dans deux semaines donc) et au vu des premières réactions américaines, on peut s'attendre à un film particulièrement cool et bon. Et s'il a fallu attendre un bon moment avant que le MCU n'accorde un film entier à un super-héros noir, le fait n'est pas neuf à Hollywood.

 

Photo , Chadwick Boseman, Letitia Wright, Lupita Nyong'o

Chadwick Boseman est T'Challa

 

En effet, rappelez-vous de Blade avec Wesley Snipes. Mais saviez-vous que, dans les années 90, le comédien avait failli devenir lui aussi Black Panther ? Dans un long entretien accordé au Hollywood Reporter, il a enfin expliqué pourquoi ce projet n'avait pas abouti :

"Je pense que si Black Panther m'a autant touché c'est parce qu'il était noble, et à l'opposé des stéréotypes représentant les Africains, leur histoire et leur grand royaume. Cela avait un sens culturel, un sens social, c'est quelque chose que les communautés noires et caucasiennes n'avaient jamais vu à l'époque."

 

Photo Blade 2

Wesley Snipes dans Blade 2

 

Avec l'autorisation de Stan Lee, le projet fut donc présenté à la Columbia, mais un premier problème n'a pas tardé à surgir puisque le studio n'a pas vraiment compris de quel film il s'agissait, pensant qu'il s'agissait en fait d'un film sur les Black Panthers, le mouvement révolutionnaire des années 60. Cette incompréhension réglée, de nombreuses versions du script ont été rédigées tout autant que plusieurs réalisateurs ont été choisis, comme Mario Van Peebles et John Singleton

"La vision du film que je lui avais donné était très proche de ce que l'on peut voir maintenant : le monde africain entier était caché par un champ de force, c'était un monde d'une technologie très avancée, il y avait le Vibranium. Mais John n'était pas d'accord. Pour lui, il fallait que le héros soit investi de l'esprit de Black Panther, qu'il essaye de convaincre son fils de rejoindre les mouvements activistes. Et ils ont tous les deux un problème, un conflit, parce qu'il souhaite rester politiquement correct, à l'inverse de son fils. Je paraphrase évidemment, mais au final, John voulait implanter le personnage dans le mouvement des droits civiques. Et moi je lui demandais où étaient les gadgets ? Parce qu'il s'agit d'une société très avancée et que c'était passionnant de montre l'Afrique sous ce jour inattendu. Je voulais la montrer dans toute sa beauté et toute sa gloire."

 

Photo Chadwick Boseman

Black Panther

 

Au final, avec ces désaccords sur l'histoire et les limites technologiques de l'époque, le projet n'est pas allé plus loin. Et, quelques années plus tard, Wesley Snipes se souviendra de cette expérience pour façonner son Blade de la meilleure façon possible. Et pour lui, le Black Panther qui sort bientôt, semble avoir réussi le pari qu'il avait essayé de relever il y a plus de 20 ans : 

"Bien que je ne fasse pas partie du projet, je le soutiens à 1.000 % ! Je suis convaincu qu'il sera un vecteur de changement, qu'il ouvrira beaucoup de portes. Nous avons besoin de cette diversité aujourd'hui."

Et on espère évidemment qu'il a raison.

 

Photo artwork black panther

commentaires

wesley snipe le grand de tout le temps peut etre capable de le faire
18/07/2018 à 00:01

je dit yes pour ce projet wesley

Nathan
22/05/2018 à 22:34

C sa il s'adapte à tous les genres wesley c un dur du dur il aurait peut-être fait l'affaire

corleone
01/02/2018 à 19:55

Il n'aurait eu aucune classe dans ce rôle de toute façon. Dans sa génération, celui qui aurait été parfait pour le rôle c'est Denzel Washington.

Traxler
01/02/2018 à 13:35

Enfin, yes !

votre commentaire