Le Retour du héros : Jean Dujardin dévoile sa moustache dans le trailer du vaudeville délirant

Geoffrey Nabavian | 14 décembre 2017
Geoffrey Nabavian | 14 décembre 2017

L’interprète oscarisé pour The Artist et Mélanie Laurent, choisie par Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds, sont rappelés par les sirènes de la comédie à la française.

La bande-annonce du Retour du héros a été dévoilée aujourd’hui, et elle promet un film comique en costumes, signé Laurent Tirard, qui s’illustra dans le genre avec Molière mais aussi d’une certaine façon Astérix et Obélix : au service de sa majesté, deux succès en salles.

Ce trailer semble reprendre le ton établi par les OSS 117. L’intrigue, elle, rappelle étrangement le Colonel Chabert, le grand roman d’Honoré de Balzac, mais avec des quiproquos et du vaudeville en plus : un homme de la haute société revient triomphant des batailles napoléoniennes, après trois ans d’absence, mais il ne doit sa réputation qu’à de fausses lettres, écrites par la sœur de sa promise (Mélanie Laurent). Le mensonge va grandir, et créer des situations embarrassantes.

 

 

Le rythme et les instants comiques tiendront-ils la route, dans cette comédie ? Dans tous les cas, on se souvient que la collaboration entre les artisans Dujardin et Tirard sur Un homme à la hauteur s'était soldé par un échec public. Le genre comique en costume du 19e siècle n’a pas rapporté à Jean Dujardin ses plus beaux deniers : souvenir d’Il ne faut jurer de rien !, qui ne trouva pas ses spectateurs lui non plus. A la différence du polar, du blockbuster ou de la comédie d’espionnage, le film cocasse costumé semble curieusement réfractaire à l'ancien interprète d’OSS 117.

Le Retour du héros sortira en tout cas le 14 février 2018, le même jour que Black Panther.

 

Photo Mélanie Laurent, Jean DujardinMélanie Laurent et Jean Dujardin

commentaires

corleone
15/12/2017 à 14:20

En tout cas moi ça me fait bien marrer ha ha ha je l'ai revu plusieurs fois en boucle cette BA, vivement!!!

Ded
15/12/2017 à 10:15

On pense aussi aux "Mariés de l'an deux" qui jouait sur l'antagonisme du couple formé par Jobert/Bébel... mais sans la truculence ! Las, Tirard n'est pas Rappeneau. Déjà dans la bande-annonce les effets et répliques "comiques" tombent à plat. Dujardin, dépouillé de ses oripeaux de OSS 117, peinant à retrouver ses marques dans le cinéma hexagonal (et américain aussi d'ailleurs, quand on voit son horripilante prestation moustachue dans le piteux "Monuments men"), semble de plus en plus égaré et s'affirme sans complexes comme ersatz de Belmondo. Mauvais choix, mauvaise carrière, mauvais acteur...

votre commentaire