Denis Villeneuve raconte comment et pourquoi il a fait partir Ridley Scott du plateau de Blade Runner 2049

Jacques-Henry Poucave | 28 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 28 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Un peu envahissant Ridley Scott ? Denis Villeneuve a eu besoin de procéder à un gentil et léger recadrage sur le plateau de Blade Runner 2049.

Vous le savez sûrement, ou pas d'ailleurs, mais un producteur et un réalisateur travaillent en très étroite collaboration dans le but de donner au bout du compte un film, voire même dans le meilleur des cas, un film bien. Sauf que sur un film avec des enjeux industriels et culturels aussi élevés que ceux de Blade Runner 2049, on imagine très bien que la collaboration peut s'envenimer et que le producteur ait un peu de mal à laisser pleinement les rennes du tournage à son réalisateur. Ajoutez à cela le fait que dans le cas qui nous occupe le producteur Ridley Scott est aussi le réalisateur du film culte et adoré à l'origine de celui qui est en cours de création, et vous avez rassemblé tous les éléments pour créer la lie de tous les réalisateurs de cette planète: un producteur avec beaucoup de pouvoir qui fait de l'ingérence sur le tournage.

 

Photo Ridley ScottPourtant Ridley Scott devrait d'y connaître en tournage pourri par des producteurs lourds

 

Mais on ne la fait pas à Denis "Charisme" Villeneuve qui a géré ça fermement mais avec classe et un zeste d'humour. Le secret de son approche ? Plutôt que de parler comme à son collègue, plutôt que de parler d'homme à homme, il a choisi de parler d'amoureux du cinéma à amoureux du cinema comme il le raconte à CinemaBlend:

« Il est venu sur le plateau une jour et après quelques minutes toujours dans mon dos, c'était insupportable. J'essayais de diriger Harrison Ford mais je n'y arrivais pas. J'ai fait une blague [à Ridley Scott], je lui ai dit : "Hey Ridley, c'est qui ton réalisateur préféré ?". Il m'a répondu : "J'adore Ingmar Bergman et Kubrick." J'ai alors répondu : "J'adore Bergman aussi. Du coup Ridley, comment tu te sentirais si tu dirigeais un plateau et que tu avais Bergman derrière toi ?" Il a éclaté de rire et est parti du plateau. »

Rien à redire, tout a été parfaitement géré par Denis "Swag" Villeneuve, qui se trouvait quand même pris entre le marteau Ridley Scott et l'enclume Harrison Ford. Si on ajoute à ça qu'il a bon goût (on ne dira jamais assez à quel point Ingmar Bergman c'est bien), on ne peut que saluer Denis "Super Smooth" Villeneuve.

 

 

PhotoDenis "Class Act" Villeneuve

Tout savoir sur Blade Runner 2049

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
corleone
29/11/2017 à 13:20

Trop diplomate à mon goût le Villeneuve, pourquoi toute cette phraséologie au lieu de dire simplement TIENS TOI À CARREAU VIEUX GATEUX !!!

sylvinception
29/11/2017 à 12:46

"Bang, dans les dents papy Scott!!"

Jartic
29/11/2017 à 12:32

truffe >>> comment peut-on être aussi teubé que toi ?

Rorov94
29/11/2017 à 10:49

Le film est légèrement bénéficiaire(donc c'est pas un flop)il a fait plus de bénéfices que celui de 1982en sortie ciné.
Quand à Bergman c'est CHIANT A MOURIR.
je préfère LE 7ÈME SCEAU VERSION MC TIERNAN.

MrSebViper
29/11/2017 à 10:27

Ah il me tarde de savourer à nouveau son Blade Runner 2049 en BR sur mon 65"

Box office lose
29/11/2017 à 04:34

Bon il a perdu combien de millions de dollars ce film , ca m'interesse

Dirty Harry
28/11/2017 à 22:17

Classe la répartie de Villeneuve, élégant et compréhensible/diplomate pour Scott alors qu'il peut stopper le tournage à n'importe quel moment. C'est bien quand une équipe travaille intelligemment...

MystereK
28/11/2017 à 21:05

"Comment peut-on à la fois adorer Ingmar Bergman et réaliser "Alien : Covenant" ?"

Parce que le cinéma ce n'est pas des formules toutes faites et que Alien: Covenant n'est aps si mal que ça même si ce n'est pas aussi bien que Persona ou Les fraises sauvages.

Truffe
28/11/2017 à 18:59

Comment peut-on à la fois adorer Ingmar Bergman et réaliser "Alien : Covenant" ?

Missglosy
28/11/2017 à 18:55

Et sinon il combien de poils pubien Denis Villeneuve ?

votre commentaire