Jason Momoa défend Justice League et en a marre de toute cette négativité autour du film

Christophe Foltzer | 21 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 21 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Malheureusement, la tendance semble se confirmer pour Justice League qui ne marchera sans doute pas aussi bien qu'espéré par les pontes de la Warner et de DC.

Justice League a été une source d'intenses débats bien avant sa sortie et il n'est pas dit que cela ne continue pas longtemps après la sortie du film, tant les avis diffèrent le concernant, bien que personne ne crie au chef-d'oeure absolu. En fait chose assez inédite, deux camps se sont créés, mais pas les classiques "c'est nul" et "c'est génial", mais plus une opposition entre "c'est nul" et "ça aurait pu être franchement pire". Ce qui est quand même un comble pour un film dont le budget est estimé aux alentours de 300 millions de dollars et qui visait l'excellence.

 

Photo Ben Affleck, Jason Momoa

 

Il n'empêche que Justice League pose la question de l'avenir du DCEU et, pour le moment, on ne sait pas ce que le studio nous réserve surtout vu la multiplicité des attaques parfois très violentes dont il fait l'objet. Si à l'heure actuelle il n'y a pas encore eu de décision significative, cela n'empêche pas les gens qui ont participé au film de le défendre bec et ongles. Comme Jason Momoa par exemple, qui vient de pousser un gentil coup de gueule au micro d'Entertainment Weekly, en disant qu'il préférait faire la sourde oreille aux critiques négatives :

"J'essaye de rester très loin de ce que les gens peuvent raconter. Certains de mes amis m'ont dit que Justice League ne marchait pas trop et cela m'a un peu déprimé. Alors que je ne voulais pas le savoir. Je ne veux pas m'attarder sur toute cette négativité, je ne pense pas que ce soit utile, ça n'aide en rien."

Une technique de l'autruche donc, qui consiste à enterrer profondément sa tête dans le sable pour nier la réalité, qui le pousse même à surenchérir dans les louanges pour rééquilibrer la balance.

 

Photo Amber Heard

 

"Je l'ai vu deux fois. Et je l'ai encore plus aimé la seconde fois. Je vais d'ailleurs le revoir avec mes enfants et mon filleul. Je vais le revoir avec un groupe de spectateurs approprié, un public normal plutôt que celui qui vient aux avant-premières. Donc oui, je suis impatient. On ne peut pas s'enfermer dans la logique du "pourquoi ci, pourquoi ça." Je me suis rendu à une convention ce week-end, à Austin, et on m'a énormément félicité. Alors bien sûr, c'est manifestement un endroit positif et bienveillant et je ne suis pas uniquement intéressé par le positif. Mais si les gens ont tellement aimé ce que l'on a fait avec Aquaman, tout est grâce à Zack Snyder, cela vient de lui, c'est lui qui a décidé de faire d'Aquaman un badass, de changer des choses, de modifier sa mythologie".

Un Jason Momoa sur la défensive donc, alors que la majorité des avis louent son interprétation et qu'il semble être celui qui s'en sort le mieux de l'équipe. Et il défendra Justice League jusqu'au bout, notamment en ce qui concerne tout le métrage qui a été coupé et qui concerne directement son personnage :

 

Photo Zack Snyder

 

"Le truc c'est que l'histoire de Justice League ne représente qu'une semaine pour Arthur Curry. Nous avions tout prévu mais pas mal de choses ont été coupées. Mais ce n'est pas mon film, il introduit trois nouveaux personnages et il y avait beaucoup de choses que nous ne pouvions pas intégrer. Cela aurait pu remplir deux films. Notamment des scènes avec Willem Dafoe dans le rôle de Nuidis Vulko. Toute la partie Atlante, le fait que je n'en veuille pas le trône, nous n'en n'avions pas besoin puisque vous le verrez dans Aquaman. Et ce n'est pas un film sur Aquaman, c'est un film sur la Justice League."

L'argumentaire vaut ce qu'il vaut, mais Momoa a quand même raison sur un point : il aura bientôt un film entier pour que son personnage s'exprime pleinement et nous montre toute sa profondeur. Et peut-être que Justice League ne doit pas être vu autrement qu'ainsi : une grosse introduction. A 300 millions de dollars tout de même. 

 

Photo

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
zetagundam
21/11/2017 à 18:15

Est-ce que le fait que Snyder n'est pas encore vu "son" film ne vous parait pas étrange ?

Car il me semble, qu'entre le départ de Snyder juste au moment où la post-prod débutait, et la sortie du film, il semble que le film a été transformé du tout au tout par Whedon et la Warner. Donc je peux comprendre que l'on n'aime pas le travail de Snyder mais lui impunité l'échec tout à fait justifié du film me paraît très étrange alors que les véritables coupables de ce naufrage sont ceux responsables des reshoots, de la post-prod et du montage donc le studio et Whedon

LOLL
21/11/2017 à 15:40

@Mdr C'est pas toi qui paye nos factures Internet non plus, merci.

Mdr
21/11/2017 à 14:45

Vous feriez mieux de travailler au lieu de critiquer LE film sur se site vous devez avoir une vie riche en ennui sur ceux j embrasse les rageux et Forza DC

Y Boy
21/11/2017 à 14:44

Je suis loin d'approuver tous les commentaires de Corleone, mais je rejoins son avis quand il s'agit de Zack Snyder. Jai plutôt aimé l'Armée des Morts, mais je trouve tout ce qui a suivi vraiment très mauvais, y compris Watchmen, que je considère comme un affront au roman graphique. On a le droit de critiquer ce qu'il fait sans passer pour un hater, non ?

Maintenant si certains considèrent que le film vaut le prix d'un billet pour "introduire une équipe", tant mieux pour eux. En ce qui me concerne, ayant connu une époque où les blockbusters possédaient encore un certain niveau d'exigence narrative (sans même parler de la conception), j'ai l'impression que Justice League m'introduit bien plus que ça par là où je pense...

ClikClic
21/11/2017 à 13:12

@yellow submarine

simplement parce qu'il y a les même mec qui critique la moindre news sur DC , comme Corleone l'anti Snyder par excellence , il pue la haine a chaque message depuis 2 ans , des que cela concerne Snyder ...

yellow submarine
21/11/2017 à 11:54

vu hier et c'est loin d'être le naufrage annoncé. Franchement le seul reproche que je ferais est l'abondance de destruction à la fin comme dans les deux précédents films.

Mais cela mis de côté il faut prendre ce film comme ce qu'il est, une introduction à une nouvelle équipe. Rien de plus.

En tout cas il ne mérite pas cet acharnement général. Et puis franchement comment on peut dire que les série pour ado attardé prépubère CW sont mieux que ce film?

Tleilaxu
21/11/2017 à 11:09

Corleone: le problème n'est pas Snyder mais la Warner. Ce sont les pontes de la Warner qui ont coupé trente minutes de BvS afin de faire davantage d'entrées. Et rendant le film plus difficile à suivre. Il était déjà particulier (dans le sens "film de super héros pour adulte et non pour adolescent comme tant d'autres") et cette coupe n'a pas aidé. La Warner a ensuite détruit Suicide Squad et changeant la tonalité du film en plein milieu de la production. Avec le résultat que l'on sait (et SS n'est pas fait par Snyder). Pour JL, c'est la même histoire. D'un film de 2h50 (faire une recherche sur Google du film. Il sera affiché avec cette durée) présentant la première partie d'une histoire prévue en deux, on passe à un film d'un seul tenant de moins de deux heures ! Il suffit de lire la liste des scènes coupées pour se rendre compte du désastre opéré par la Warner, obsédée à l'idée d'injecter de l'humour et de viser le public le plus large possible. Dire que c'est intégralement de la faute de Snyder, c'est de la mauvaise foi et c'est aussi ne pas connaître les coulisses du DCU ces dernières années.

Wesley
21/11/2017 à 10:51

Petite erreur, les 30 minutes de plus de BvS sauvent le film, pas les 30 minutes de moins.

Wesley
21/11/2017 à 10:43

Le tir n'est pas sur Whedon mais sur le studio. Le pauvre gars à fait ce qu'il a pu pour changer des trucs rapidement selon les souhaits du studio. Personnelement je veux la voir cette version longue et la vision de départ car les 30 minutes de moins de BvS ont quand même sauvé pas mal de trucs du film. La Warner est complètement paumée et ne sait plus quoi faire, leur planning change après chaque film et on a plusieurs films sans date qui ne verront jamais le jour. Autant avoir eu des couilles et rester sur ce qui était prévu dès le départ avec un Justice League en 2 parties en ne charcutant pas les films pour en faire des versions courtes. Le plus gros problème du DCU c'est la Warner. Pour le rappel les 2 plus gros succes financiers du cinema sont plus proche des 3h que des 1h50 sans generique.

corleone
21/11/2017 à 10:14

Très d'accord avec toi Joe Staline, y'a pas que Momoa qui fait la politique de l'autruche face à ce DCU, mais y'a aussi une partie du public qui refuse d'accepter que Zack Snyder n'était pas l'homme de la situation et a tout bonnement flingué cet univers ciné depuis le début. Ça me fait rire cette pétition ridicule de ce fanboy qui réclame la "version Snyder" de JL, n'importe quoi c'est trop facile de tirer sur Whedon quand on sait que le pauvre est arrivé quand tout était déjà foutu. Le plus judicieux serait qu'ils annulent simplement ce DCU après Aquaman et recommencent à zéro.

Plus
votre commentaire