Les Golden Globes voient Get out comme une comédie, son réalisateur réagit

Jean-Luc Hassaique | 16 novembre 2017
Jean-Luc Hassaique | 16 novembre 2017

Avec plus de 250 millions de dollars de recettes dans le monde, Get Out compte parmi les films les plus rentables de 2017. Mais il y a un petit quelque chose qui chagrine son réalisateur.

En effet, Jordan Peele a beau être ravi par le succès de son premier long-métrage et particulièrement honoré de voir les Golden Globes lui donner une place parmi ses nommés, le choix de la catégorie où se retrouve Get Out lui pose problème.

 

Photo Jordan Peele

Jordan Peele sur le tournage

 

En effet, son film concourt dans la catégorie Meilleur Film Musical ou Comédie. Une orientation qui a agacé pas mal d’internautes sur les réseaux sociaux. Rappelons que Get Out, s’il contient ici et là un humour satirique féroce, raconte comment une famille bourgeoise et blanche d’Amérique chasse les afro-américains dans un but passablement atroce.

Certains se sont donc émus de voir les Golden Globes considérer une œuvre abordant le sujet du racisme avec ce qui peut être perçu comme une forme d’indifférence ou de légèreté. Jordan Peele en a fait autant, expliquant en un tweet lapidaire en quoi Get Out ne relevait pas de l’humour.

 

 

 

Sans doute conscient qu’une déclaration de ce type ne lui permettait pas d’expliciter son propos, il est revenu sur la question à New York, lors d’un déjeuner de rencontre avec la presse : 

« La problématique centrale ici, c’est que nous ne voulons pas voir cette réalité trivialisée. Le label « comédie » est trivial en soi. La vraie question, c’est : de quoi riez-vous dans ce film ? Est-ce que c’est l’horreur, la souffrance, qui vous amusent ? Méprisez-vous la dimension sociétale de ce projet ? C’est pour ça que je l’ai décrit comme un documentaire. »

 

Affiche

commentaires

larotule
17/11/2017 à 17:54

Ok comparé quelqu'un par rapport à un animal peut en effet être de la discrimination, si on dit tu pues comme un chacal ou con comme un âne, mais si on te dit tu es aussi rapide qu'un guépard ou fort comme un ours c'est plutôt positif donc clairement de la discrimination positive comme je l'ai marqué plus bas.
Même si en grande majorité les raciste que j'ai entendu font peu souvent l'éloge des capacités tant bien physique que intellectuels d'une communauté, il s'agit tout le temps de la rabaissée et pas de la mettre sur un piédestal.

Keedz
17/11/2017 à 17:12

@larotule il se trouvent que beaucoup de racistes établissent une différence entre les noirs et les blancs rapprochant les noirs des animaux au plan physique et des capacités supérieure d’ailleurs les militants fn ne se gêne pas de le faire remarquer en parlant des sportifs blacks ainsi que zemour qui parle d’hyper virilités les concernant. Le réalisateur ne fait que s’emparer de ces thèses racistes , populaires chez l’extreme droite donc arrêtez de jouer la carte d’un film qui serait anti-Blanc alors que c’ est un film qui parle de la folie des racistes

larotule
17/11/2017 à 16:46

@Keedz Je 'attendais bien à ce discours de "tu es pro fn, facho etc", c'est très utile pour décrédibiliser un propos et fermer tout débat. Ce que j'ai fait 'est pas une analyse c'est un fait, dans le film, ils prennent leur cerveau pour le mettre dans le corps d'un black ou pas?, ce qui encore une fois est bizarre pour des racistes, il me semble qui si je proposais à un membre du KKK ou meme hitler de finir dans le corps d'un noir sa réponse aurait été toute faite...
Le racisme est univesel il n'y a pas de prisme français puisque très présent aussi ici, il y'a des français noirs je te rappel...
Evidemment dans le film les victimes sont black mais c'est sans se soucier de la finalité de leur plan qui consiste à leur voler leur corps par jalousie.

MystereK
17/11/2017 à 14:20

STEVE, c'est jsutement le propos du film qui se passe dans un microcosme de racistes qui s'en prennent à des innocents. C'est un peu comme si vous disiez qu'il n'est pas normal que dans un films qui se passe dans une boulangerie, il y a des boulangers et des clients.

Keedz
17/11/2017 à 13:48

@ larotule l’analyse que tu fais du film est fausse enfin c’ est pas vraiment une analyse mais plus un discours de facho fn . Ce film ne peut être analyser selon le prisme français, ce film s’inscrit dans un contexte américain peu tangible pour ceux qui ne le vivent pas au quotidien .

larotule
17/11/2017 à 13:12

@lecoude Je vois ce que tu veux dire mais mon commentaire n'était pas dans le but de faire un débat de définition, je sais que l’être humain n'est plus divisé en race comme avant et c'est tant mieux, cependant ce n'est pa parce que le mot "raciste" n'a plus de sens à exister puisque les races n'existent plus que le phénomène n'est plus présent, Appel ça comme tu veux: racisme, discrimination ethnique ou xenophobie.
SI le film est discriminatoire il l'est envers les blancs en argan que le corps des blancs est inférieur à ceux des noirs (selon cette famille de dégénérés).
Le sujet étant extrêmement sensible surtout en ce moment et en France, que c'est pas toujours évident d'en parler sans être taxé de tous les mots...

lecoude
17/11/2017 à 10:37

@larotule, ton point de vue est intéressant et pas dénué de reflection. Cependant, le sujet est complexe et je pense que, comme la grande majorité des français (et peut-être des gens en général), tu interprètes mal ce qu'est le racisme. Qu'est-ce que le racisme ? Le racisme, si on prend la définition primaire du mot, est la doctrine qui consiste à croire qu'il existe des races différentes d'êtres humains. Ce film ne parle pas de race mais d'un phénomène sociétal basé sur le mensonge.

larotule
17/11/2017 à 01:42

Nan mais je pense que Jordan Peele n'a lui même pas compris le message que divulge son film, SPOILER! le film n'est pas un film qui critique le racisme mais clairement l'antiracisme et la discrimination positive, explique moi à quel moment un raciste ferais tout pour se retrouver dans la peau d'un noir?, parce que c'est le plan de toute cette famille qui regrette leur corps faible de blanc en rêvant de celui d'un noir. Le père de famille explique a mainte raisons à quel point les noirs sont supérieurs en sport notamment avec les photos affichés au mur entre autres, certe avec des clichés qui par la force peuvent devenir raciste mais ce n'est pas le cas c'est de la discrimination positive, et c'est totalement différent.

STEVE
16/11/2017 à 23:33

J'ai trouvé son film raciste car TOUS les personnages blancs que l'on voit, tous, sont détestables et racistes. Et TOUT les personnages noirs des victimes innocentes.
Aucune nuance.

Jozezette
16/11/2017 à 20:42

Evidemment que c'est une comédie, qui voudrait se "réincarner" en Black aux US à l'heure actuelle? Tu peux pas griller un feu rouge sans te prendre une balle dans la tête si t'as pas la bonne couleur aujourd'hui...

Plus

votre commentaire