Le comédien Tom Sizemore accusé d'attouchements sexuels sur une fillette en 2003

Mise à jour : 22/11/2017 15:36 - Créé : 14 novembre 2017 - Christophe Foltzer
Photo Tom Sizemore
72 réactions

Hollywood fait donc son grand ménage et plutôt que d'opérer en huis-clos, c'est en place publique que le linge sale est déballé. Avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

A ce point du scandale, il convient de rappeler que, pour le moment, toutes les personnes incriminées par les multiples révélations qui pleuvent depuis un mois ne sont sous le coup d'aucune condamnation judiciaire quelle qu'elle soit et qu'il faut donc garder en tête que si certains témoignages sont particulièrement accablants, à aucun moment nous ne devons statuer sur la culpabilité des personnalités concernées. Que les studios oblitèrent les carrières d'Harvey Weinstein ou de Kevin Spacey relève de leur responsabilité propre et, on le répète, à aucun moment il ne faut y voir là une preuve officielle d'aucune sorte. Même si la tentation est grande et que les témoignages et preuves abondent.

 

Photo

Harvey Weinstein

 

Ceci étant dit, les affaires de ce genre ne sont pas prêtes de se terminer puisque chaque journée amène son nouveau lot de révélations. Et aujourd'hui, c'est le comédien Tom Sizemore qui se retrouve en ligne de mire. Eternel second couteau, le comédien n'en est pas à son premier scandale. Il avait déjà été condamné pour violences conjugales en 2003 et avait fait un petit tour en prison il y a 10 ans pour possession et consommation de métamphétamines.

Mais aujourd'hui, c'est une histoire bien plus sordide qui refait surface. Le Hollywood Reporter vient en effet de révéler que le comédien se serait rendu coupable d'attouchements sexuels sur une fillette de 11 ans lors du tournage du film Born Killers en 2003. Ce qui expliquerait son renvoi du plateau durant les prises de vue.

 

Photo Tom Sizemore

Tom Sizemore

 

La jeune comédienne, aujourd'hui âgée de 26 ans et qui préfère pour le moment rester anonyme, devait incarner la fille de Tom Sizemore dans un flashback. Lors d'une scène, elle était supposée s'asseoir sur les genoux de l'acteur et ce dernier aurait commencé à lui carresser le sexe d'après le témoignage de Cassidy Lunnen, chef décoratrice sur le film. Il convient cependant de préciser qu'à l'époque, la jeune comédienne ne savait pas si le geste était intentionnel ou non.

 

Photo Born Killers

 

 

Il n'empêche que  Robyn Adamson, qui interprétait la femme de Sizemore dans le film a compris que quelque chose se passait :

"A un moment, ses yeux sont devenus énormes, comme si elle était sur le point de vomir. Je l'observais. Elle s'est reprise et a continué sa scène, bien qu'elle ait eu alors quelques difficultés à se faire diriger. Plus tard, quand on m'a dit ce qui s'était passé, je savais exactement de quoi on parlait."

A l'époque, aucune poursuite n'avait été engagée à l'encontre de Tom Sizemore, ce qui pourrait bien changer puisqu'aujourd'hui la victime souhaite porter plainte ainsi que sa famille. Le dossier pourrait être à charge puisque une bonne partie de l'équipe du film (12 personnes, d'après le Hollywood Reporter) serait en mesure de confirmer que l'acteur avait été renvoyé du plateau et que les raisons de ce renvoi étaient en rapport avec des rumeurs d'attouchement sexuel. L'agent de Tom Sizemore et le comédien lui-même se sont pour le moment refusés à tout commentaire.

 

Photo Tom Sizemore

commentaires

TheMoon 20/11/2017 à 13:36

@Yann, c'est pas une question de testostérone, tu peux avoir toute la testostéronne du monde, cela ne justifie pas qu'on harcele, brutalise viol une femme ou que l'on touche à l'innocence d'une fillette...

Je l'aimait énormément cet acteur, une vrai légende au vu de sa filmo mais si les faits sont avérés, il devra payer...

Yann 15/11/2017 à 18:14

Mais franchement qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez ces types ? Caresser une fillette, harceler des femmes... Y'a de la testostérone à revendre ?

StarLord 15/11/2017 à 05:38

Le silence de l’acteur et de son agent en dit long en tout cas. Une telle accusation si c’était faux mais tu t’empresse de démentir au plus vite!

Tom35 15/11/2017 à 02:32

Et toujours aucun en tôle , quelle blague ! Michael jackson en 1 heure top chrono c'était les menottes , la fouille corporelle et descente des flics , du fbi ...Chez lui .

F4RR4LL 14/11/2017 à 22:56

Tom Hanks j'y crois moyen, sous tous ses aspects ce mec transpire le bon père de famille bien américain. Di Caprio, c'est sur et certain qu'il va lui arriver des bricoles vu le récit dégueulasse de ses aventures dans les années 90, narré dans Variety. Notamment par l'actrice de Showgirl.
Peut être pas des attouchements mais un truc digne de Spacey, ni plus ni moins. Soit un gros lourd dégueulasse. Mais ... quelle est la différence entre une drague et un harcèlement, si ce n'est que le premier est beau-gosse ? Enfin pas si beau gosse pour qu'une Miss France refuse de monter dans sa suite.

Mx 14/11/2017 à 20:04

Ce type est une légende des seconds rôles au cinéma, blue steel, haute sécurité, passager 57, true romance, point break, strange days, tueurs nés, heat, ennemi d'état, il faut sauver le soldat ryan, et jen passe et des meilleurs..

Mais niveau privée c clair que c le bordel...

Kouak 14/11/2017 à 19:46

Oui,merci...
C'est du second degré (voire 3 ou 4ème)...

;-)

MystereK 14/11/2017 à 19:09

@Kouak

Il ne faut pas tout mélanger. Le nouveau Ridley Scott n'est pas encore sorti et la présence de Kevin Spacey va nuire à la sortie du film et il fallait agir pour l'éviter, l'histoire n'est pas réécrite ou modifiée. La chute du faucon noir a déjà eu sa carrière et "effacer" l'acteur modifierai l'histoire du cinéma.

Towerose 14/11/2017 à 15:58

@Kouak MDR, là, tu m'as tué !!!!

Ne reste plus qu'à faire croire à Ridley que Fassbender faisait des attouchements au xénomorphes pendant Covenant, et on aura droit à un director's cut de 23 secondes (non mais sérieux, vous pensez qu'il en a fait quoi de sa flute, hein ? Ben direct dans le fondement de la bébète !) !

David Lynche 14/11/2017 à 15:36

J'adore le gros paragraphe bien hypocrite d'écran large en intro.

Hollywood va avoir bien chaud cet hiver... avec tout le celluloïd qui va cramer.

Plus

votre commentaire