Gal Gadot menacerait de ne pas faire Wonder Woman 2 si Brett Ratner est toujours impliqué

Christophe Foltzer | 12 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 12 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Tout ce qui se passe à Hollywood depuis un mois est non seulement extrêmement grave mais aussi très important parce que la conséquence directe de ce gros scandale est que beaucoup de choses risquent de changer dans ce milieu ces prochaines semaines. D'ailleurs ça a déjà commencé.

Cette histoire est tellement énorme que malgré nos efforts, il nous est extrêmement difficile de prendre de la hauteur pour considérer la situation dans son ensemble, tant les affaires s'accumulent à un rythme quotidien, les langues se délient, les dossiers tombent. Et, si personne d'accusé publiquement n'a encore eu droit à un véritable procès en bonne et dûe forme, il y a peu de chance que leur carrière à Hollywood y survive.

 

Photo Brett RatnerBrett Ratner, à droite.

 

On pense à Brett Ratner par exemple, réalisateur-producteur qui a été l'un des premiers éclaboussé par le scandale Harvey Weinstein, notamment suite aux révélations de la comédienne Olivia Munn, et a vu son prochain film purement et simplement annulé. Pourtant, ce n'est apparemment pas assez puisque Gal Gadot a décidé d'y mettre son grain de sel. Rassurez-vous, notre Wonder Woman préférée n'a pas été victime d'un quelconque harcèlement de la part de Ratner mais elle aurait simplement menacé Warner de ne pas faire Wonder Woman 2 si Brett Ratner en restait l'un des producteurs via sa société Ratpack, ainsi que l'a déclaré une source anonyme au site Page Six :

 

Photo Gal Gadot

 

"Brett s'est fait beaucoup d'argent avec Wonder Woman, via sa société qui a aidé à financer le film. Maintenant Gal menace Warner de ne pas signer pour Wonder Woman 2 à moins que le studio ne dégage Brett du deal financier. C'est une femme forte et qui est fidèle à ses principes. Elle connait aussi le meilleur moyen de frapper des gens comme Brett Ratner au portefeuille. Elle sait également que Warner sera obligatoirement de son côté à elle. Ils ne peuvent se permettre de faire un film qui parle du pouvoir des femmes et de le produire avec quelqu'un qui est accusé de harcèlement sexuel."

Une logique qui tomberait sous le sens mais que Warner a pourtant nié, précisant que le contrat de Gal Gadot sur Wonder Woman 2 était signé depuis très longtemps et que le studio avait coupé tous les liens avec Ratpac. Ce n'est cependant pas la première fois que Gal Gadot montre publiquement un grief envers le producteur puisque, le mois dernier, elle a refusé de se rendre à une soirée donnée en son honneur, où elle devait lui remettre un prix, un geste que beaucoup de personnes ont interprété comme étant directement lié aux accusations de harcèlement.

 

Photo Gal Gadot, Chris Pine, Saig Taghmaoui

Tout savoir sur Wonder Woman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Alyon
13/11/2017 à 17:29

@ the riddler qui accuse de tout et de n'importe quoi ? Quels éléments factuels pour appuyer vos dires ? Etes vous pour laisser faire ces prédateurs sexuels qui s'en prennent toujours à des personnes souvent en position de faiblesse ? Il serait bon d'éclairer vos propos au lieu de lancer des menaces dans le vide. En attendant il est sain que certains comportements soient dénoncés et tant mieux si cela doit vous mettre mal à l'aise, c'est qu'il était temps de le faire.

Altair
12/11/2017 à 23:14

@George Clinton

Il semblerait que tu sortes ça d'où ne sait où, parce que j'ai beau chercher, je ne vois aucun démenti de son agent

George Clinton
12/11/2017 à 13:44

Il semblerait que l'agent de Mme Gadot ai démentie cette information... EL...

Joe Staline
12/11/2017 à 13:19

Et elle, combien de pognon a-t-elle gagné avec ce film ? Qu'elle le produise elle même dans ce cas. C'est trop facile de venir cracher au bassinet, simplement en prenant en compte le fait que le mec qui a financé ton film est un connard. Trop facile de jouer la féministe après avoir bien profité du pognon du connard.

MystereK
12/11/2017 à 11:54

"Moi aussi je peux accuser quelqu'un de tout et n'importe quoi et détruire sa carrière avant même que le verdict ne soit prononcé"

Sauf que beaucoup de témoignages convergent vers la même conclusion. Et pas des starlettes, mais des actrices qui ont le respect du public.

IL N'Y A RIEN DE BIEN PENSANT dans le fait de penser que forcer des femmes à des actes sexuels non voulu doit être punissable. CE N'EST PAS DE LA VICTIMISATION que de dénoncer des abus même s'ils ont eu lieu il y a plusieurs année. CES PERSONNES NE MERITWENT PAS l'IMPUNITE et la solidarité masculine n'a pas lieu d'être lorsque l'on parle de ces actes ignobles.

MMe Gadot a raison, il y a trop d'éléments à charge sur M. Ratner pour qu'on puisse honnêtement travailler avec lui sans arrière pensée, encore plus si on est une femme.

Noumayos
12/11/2017 à 11:36

cette femme est formidable, j'admire son courage et sa determination, et je suis fan de wonderwoman que j'ai trouvé excellent de mon coté :)

dany15
12/11/2017 à 11:15

pas de Wonder Woman 2, tant mieux, vu la daube que le 1er était , ça fera pas de mal

Fsfjkess
12/11/2017 à 10:58

Qu'ils la virent, cette misérable se prend pour une star en plus.

thony
12/11/2017 à 10:56

on a souvent pas besoin d'attendre quelconque verdicts pour savoir que c'est vrai

The riddler
12/11/2017 à 10:28

Moi aussi je peux accuser quelqu'un de tout et n'importe quoi et détruire sa carrière avant même que le verdict ne soit prononcé. Attention, Mesdames et Messieurs les bien pensants moralisateurs dictateurs de notre époque. La roue tourne. Le temps de la victimisation systématique finira par lasser... Le retour de bâton fera mal.

votre commentaire