Godzilla : Planet of the Monsters fait tout péter dans une bande-annonce très science-fiction

Christophe Foltzer | 25 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 25 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Comme quoi, l'âge n'a rien à voir là-dedans, on peut être un vieux croûlant et mettre encore un sacré bordel. Comme Godzilla par exemple, qui n'a jamais été autant en forme qu'en ce moment.

Et c'est vrai qu'on va le voir assez souvent ces prochains temps, le lézard géant, puisque outre Godzilla : Resurgence dont on va vous parler dans pas longtemps (on cherche encore un angle intelligent, parce que, croyez-nous, c'est quelque chose), notre gros monstre préféré prépare la suite de sa carrière américaine avec notamment Godzilla : King of the Monsters, réalisé par Michael Dougherty et qui devrait sortir en juin 2019, et évidemment avec le super attendu Godzilla vs Kong, qu'Adam Wingard n'a pas intérêt à foirer. 

 

Photo Planet of the Monsters

 

Ceci dit, Godzilla est toujours très actif dans son pays d'origine puisque cela fait plusieurs mois que l'on vous parle de Godzilla : Monster Planet, un film d'animation à destination de Netflix qui devrait débarquer dans nos ordis d'ici à la fin de l'année. Rebaptisé Godzilla : Planet of the Monsters, le film nous propulsera 20.000 ans dans le futur alors que les humains tentent de retourner sur Terre après un long exil, pour y découvrir que la planète a bien changé et qu'elle est sous le joug de grosses bestioles. Un projet tout en images de synthèse qui devrait d'abord sortir au Japon le 17 novembre prochain.

 

Photo Anime Godzilla

 

Et pour fêter ça, nous avons enfin droit à la première vraie bande-annonce du film et ça dépote pas mal. On devine le lien symbolique entre notre héros et Godzilla et la volonté de l'humain de lui péter sa mouille pour le faire payer de plein de trucs très sympa. C'est très dynamique, ça pète dans tous les sens, ça rappelle définitivement plus Starship Troopers qu'un Godzilla, mais pourquoi pas après, cela peut apporter un brin d'originalité à cet univers bien codifié. Par contre, on a toujours du mal avec la mode actuelle des animés japonais de recourir à ce cell-shading un peu moisi pour leurs personnages. Alors certes, cela doit être intéressant économiquement parlant, mais du coup, cela rend le tout artificiel, d'autant que l'animation est rarement constante du début à la fin. Ceux qui ont vu les films Berserk comprendront ce que l'on veut dire.

Quoi qu'il en soit, ne jugeons pas trop vite le film, attendons de l'avoir vu pour ça, parce que même si ça a l'air de partir dans tous les sens, cela pourrait constituer une très bonne surprise de fin d'année.

 

Tout savoir sur Godzilla II : Roi des Monstres

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Geoffrey Crété - Rédaction
26/10/2017 à 10:39

@AIGOD

"Normal" non, mais c'est un petit bug sur lequel on travaille ;)
Critique très bientôt disponible donc

AIGOD
26/10/2017 à 10:30

C'est normal que vous mettez 1 etoiles a la critique de Godzilla Resurgence et qu'on ne peut lire la dite critique ? ^^

maxleresistant
25/10/2017 à 14:31

Finalement ce sera sans moi :/

votre commentaire