David Fincher pousse un coup de gueule contre les cinémas multiplexes : "aujourd'hui, on va à l'abattoir"

Alexandre Janowiak | 9 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 9 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le réalisateur en a marre qu’on critique Netflix, que personne ne remette en cause l’expérience cinéma de nos jours et il le fait comprendre.

Alors qu'il est sûrement en pleine préparation de World War Z 2, David Fincher revient après trois ans d’absence et la sortie de Gone Girl. Le réalisateur fait son grand retour sur la petite lucarne avec Mindhunter. A l’occasion de l’arrivée de sa nouvelle série Netflix, le cinéaste a été interviewé par nos confrères de So Film.

 

Photo David FincherDavid Fincher sur le plateau de Mindhunter

 

Interrogé sur la polémique Netflix et son statut de "fossoyeur de la salle de cinéma" pour certains, le réalisateur a défendu la plateforme et s’est violemment lâché sur les mutliplexes et l'expérience cinéma en général :

« Attendez… 70% des salles de cinéma sont d’une qualité médiocre. Je pense vraiment qu’on a touché le fond dans ce domaine. Et quand on me dit : "hey, des gens qui ont construit des multiplexes en béton et sans âmes vont faire faillite", franchement, ça m’est égal. Ce n’est pas ça, aller au cinéma. C’est juste un moyen de soutirer vingt dollars au public en lui montrant le dernier truc qu’a produit Hollywood.

 

Photo David Fincher, Ben AffleckDavid Fincher sur le tournage de Gone Girl avec Ben Affleck

 

Aujourd’hui, on va à l’abattoir. Entrez, BOUM ! Voici le film, merci, au revoir au suivant.  C’est une version pervertie de ce en quoi je crois. Et aussi, quand des critiques français disent que pour que l’on considère un film comme un "vrai", il doit être vu dans une salle de cinéma, mais que cela signifie de le voir dans une salle merdique avec un écran minuscule et des enceintes qui grésillent, c’est n’importe quoi. Si Netflix fait fermer cette salle, ça ne me dérange pas du tout. »

Voilà quelque chose qui a le mérite d'être claire. Disponible en intégralité sur Netflix ce vendredi 13 octobre, Mindhunter racontera la vie de deux agents du FBI qui essayent de comprendre les motivations et le mode opératoire de ceux qu’ils appelleront « tueurs en séries » en interrogeant d’anciens serials-killers.

 

Tout savoir sur David Fincher

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rorov94
12/10/2017 à 09:33

Je maintient mes propos:
EN BANLIEUE PARISIENNE:
-un film américain populaire en v-f
-un jour férié
-le jour de sortie nationale
-le vendredi soir et le samedi...
Voilà, vous avez tous les ingrédients pour créer une pompe à merde!
Et je ne parle pas d'ambiance potache,de rires,de cris...que certains fils provoquent,non,non!
Les comportements des branleurs/euses déclenchent au mieux une altercation au pire GROSSE BASTON qui four la panique!
Et c'est du vécu à:Belle Epine,ugc Créteil,ugc Rosny,la pléiade,Pathé champigny,4 deltas,ugc noisy...
Je regrette l'époque où j'allais à l'ARTEL CRETEIL,Le forum horizon des halles
ou au rex dans les 80'/90'.
Toute la faune de l'île de france(dont je fait parti) se donnait rdv pour voir:boys in the hood,new jack city,les van dame,norris,seagal...
ET TOUT SE PASSAIT BIEN!
c'est vous dire!!!

Yann
11/10/2017 à 11:15

En province, dans un multiplex récent, je n'ai jamais eu d'animaux dans la salle ni de probèmes de qualité audio/vidéo. Après, la faune qui vient voir Transformers 23 n'ait sûrement pas la même qui va voir Mother.

Tonto
10/10/2017 à 16:48

Attendez, en lisant notamment les commentaires ci-dessous (qui se multiplient un peu partout sur Allociné et consort), je me pose une question : je suis le seul à aller au cinéma dans un pays civilisé ???
Parce que j'ai quasiment jamais eu de problèmes avec les gens dans la salle, perso, et pourtant, je suis allé voir "Ca" durant sa première semaine, dans un cinéma en plein coeur de Paris à une séance de 20h, et j'ai eu absolument aucun problème. Avant le film, la salle était excitée, mais pendant le film, j'ai au quasiment aucun souci. Et même réflexion pour les blockbusters de l'année (Alien, Le Roi Arthur, Les Gardiens 2, Wonder Woman, Pirates des Caraïbes 5, etc...). Alors perso, j'aurais tendance à relativiser un peu ce ras-le-bol qu'expriment certaines personnes.
Et au niveau technique, pareil, j'ai jamais eu à me plaindre. Sur les 32 films que je suis allé voir cette année, j'ai eu un bug de projection, et je crois que c'est tout. Sinon, ça s'est toujours bien passé, et je suis désolé, mais moi, je prends toujours autant de plaisir à aller voir des films sur grand écran dans des salles spécialement faites pour...
Alors, évidemment, on peut toujours avoir de mauvaises expériences de cinéma, je dis pas, mais de là à généraliser et à dire ; "aller voir un film au ciné, aujourd'hui, c'est de la merde", non ! Désolé, mais faut arrêter la mauvaise foi...
On n'entend que ceux qui se plaignent, et ceux qui sont satisfaits le disent jamais. Alors voilà, du coup, j'ai eu envie de poster ce message qui ne sert à rien. ^^ Sauf à dire que, oui, c'est encore possible de prendre plaisir à aller au cinéma, aujourd'hui... Désolé, David.

Blop
10/10/2017 à 06:54

J'ai fait l'amère expérience de la salle perave ce week end en allant voir blade runner. Enceinte qui grésille, putain de lumière d'issue de secours qui ébloui et gros fdp qui a foutu le bordel avec son sachet de m&ms. Du coup j'ai détestée l'expérience et du coup je sais si ca a jouer mais le film je l'ai trouvé à chier. De toute façon on voit 99% dès film dans notre salon.decouvrir 12 years à slave à la télé comme l'autre soir ou au cinéma n'enlève rien à la force et à la qualité du film. Et on verra si the irishman de Scorsese serra un "faux" film.

Rorov94
10/10/2017 à 01:13

Fincher à 100 fois raison. Que des merdes en salles. Y a pas une séances sans être emmerdé.les exploitants ont qu'a filtrer à l'entrée et annuler les cartes des connard qui pourrissent les projos.
J'allucine sur les réponses qu'on me donne:
«Venez le matin,pas le mercredi,pas le week-end,pas les jours fériés,
Evitez les films d'action,les blockbusters,les films d'horreur...»
En plus,Pathé et gaumont demande un supplément aux abonné!
Enculés.
Si vous avez un grand ecran hd,du son au top,un confort d'assise et un bon catalogue...plus la peine de ce déplacer au ZOO!
Car oui, la majorité des spectateurs se comportent comme des animaux.
remarque,ça peut être rigolo pour le remake 3D de jumanji!

Berserk
10/10/2017 à 00:03

Putain Fincher ne me dis pas que toi aussi t'a donné ton cul à Netflix ..........Traître !!

Bond
09/10/2017 à 23:52

Tout à fait d’accord avec Hank , le problème des multiplex ( en tous cas parisiens) c’est pas la qualité du son ou de la salle qui sont quand même très corrects , mais les spectateurs qui parlent ou téléphonent pendant le film, parlent fort , passent leur temps à donner des coups dans le fauteuil d’en face , qui arrivent en retard à la séance , et surtout qui bouffent leur pop corn sans faire gaffe au bruit

LEGEND
09/10/2017 à 18:47

eh bah tiens, tout le monde oublie le sens du mot "cinéma" pourquoi pas supprimer toutes les salles de cinéma et regardons tous les films sur netflix, et là on verra bien si hollywood survivra ou si les films de notre cher david survivra hummmm j'aimerai bien voir ça et comment appelle-t-on le boxoffice alors boxinternet ou boxflix
c'est un peut bizarre de la part d'un réalisateur qui gagnait du fric grace à des salles de cinéma c'est pas netflix qui projetait ces films si je me souviens bien

Rahan les tape
09/10/2017 à 18:27

Le jour où sortent les écrans géants pliables sur tout un pan de mur, soit le home cinema ultime, les salles de cinéma seront en phase terminale et Netflix et consorts les rois du monde.

Ded
09/10/2017 à 18:18

Bien dit cher David ! (tu permets que je t'appelle David ?). Les enceintes qui grésillent je n'ai jamais constaté (même si je suppose qu'il l'utilise pour imager ses récriminations) mais les détonations, explosions et autres vibrations dues aux extrêmes graves émanant de la salle d'à côté parasitant le confort de votre séance au sujet plus feutré et la définition très en-deça de celle d'une image HD, pour ne pas dire carrément une image floue et terne, ça oui, c'est factuel. Les multiplex se goinfrent et ce n'est un secret pour personne. En province du moins, combien ont investi dans des installations qui répondent aux normes 4 k et au format sonore Dolby Atmos ? Tout est soigné à l'entrée pour que les hordes gloutonnent calaminent leurs artères de charges glucosidiques atomiques qui, elles, rapportent. Pour le reste, l'installation obsolète existante, malgré le prix de la place prohibitif, est bien bon pour ces cochons de spectateurs payant très cher donc, simplement pour voir un film, comme il se doit, et pas pour s’empiffrer comme chez mémé. Je n'y met les pieds que quand "mon" cinéma d'Art et d'essai (qui n'offre pas une meilleure image, mais des tarifs largement plus modestes malgré une fréquentation moindre !) me fait faux bon dans sa programmation, maxi deux fois dans l'année... et ça, c'est bien payé !...

Plus
votre commentaire