Société : les gens qui n'aiment pas La La Land sont-ils de gros connards ?

La Rédaction | 13 décembre 2021
La Rédaction | 13 décembre 2021

La La Land, ce soir à 21h05 sur M6.

Engrangeant millions de spectateurs critiques élogieuses, La La Land était un phénomène culturel avant même son éventuel sacre du côté des Oscars.

La ferveur autour du film de Damien Chazelle est telle qu’il est devenu difficile d’émettre la moindre critique – même modérée – au sujet de la chose. Le Saturday Night Live ne s’y est pas trompé lors de la sortie du film, que l'émission accompagné d'un sketch au cours duquel deux policiers interrogeaient violemment un spectateur (l'acteur Aziz Ansari) pas totalement convaincu par la comédie musicale.

Par conséquent, nous avons décidé de donner un peu d’espace aux malheureux qui n’ont pas pris leur pied devant le film. Car si une partie de la rédaction a été totalement charmée par cette fable acidulée, une autre est restée de marbre. Afin de donner la parole aux sans voix, nous développons aujourd’hui les raisons pour lesquelles La La Land est bien mais pas top (attention, ce qui suit contient de gros morceaux de mauvaise foi).

 

Photo Emma Stone, Ryan Gosling"Dansons la Carioca..."

 

Non, les musiques ne sont pas géniales

Bien sûr, on nage là dans une relative subjectivité, mais soyez honnêtes. Aucune chanson de La La Land ne vous est restée en tête. Si, bien sûr, une réplique, un accord, un morceau de couplet. Vous avez frissonné devant City of Stars, fredonné un chouïa sur The Fools who Dream… Mais inutile de vous mentir, vous vous souvenez bien plus clairement du monstrueux foirage des Oscars et de leur cérémonie gaguesque, que des lignes mélodiques du long-métrage. C'est cruel, mais c'est ainsi.

 

Photo Ryan Gosling, Emma Stone"Arrête de chanter bébé."

 

Oui, c’est long et chiant

Sur le papier, l’idée de quitter le genre de la comédie musicale après 50 minutes pour basculer dans le drame romantique neuneu, afin de bien montrer le désenchantement vécu par les personnages est cohérent.

À l’écran, on passe juste d’un tunnel rose bonbon à un marigot de néant absolu. La mise en scène sublime de Chazelle se mue en un truc à base de champ-contre-champ tout moche, où les comédiens paraissent totalement perdus. Un peu comme ces gens qui vous promettent un festin dans un restau étoilé pour finalement vous trimballer à l’anniversaire de leur expert comptable au Flunch. Ces gens existent.

 

Photo Ryan GoslingUne comédie musicale sans comédie, ni musical ? C'est un concept. 

 

Non, ce n’est ni romantique ni émouvant

Vu sa conclusion, La La Land n’est évidemment pas le feel good movie vanté par sa promo. À moins bien sûr que vous considériez un lavement au Sprite comme une source de plaisir intense. Et malheureusement, les personnages sont bien trop stupides pour nous émouvoir vraiment. Entre le musicien pâlot qu'incarne Ryan Gosling, incapable d’envisager le jazz autrement que comme un ado puriste et narcissique, et la comédienne à laquelle Emma Stone prête ses traits, dont le film n'essaie même pas de nous faire croire que la gloire pourrait lui sourire, pas évident d’être touchés par ces deux glandus.

On se doute que La La Land se voudrait une autopsie des affects de son époque, de l'individualisme qui y préside, mais son écriture, digne d’un jouvenceau de 14 ans fraîchement largué par l’élue de son cœur, est souvent trop grossière – mon dieu, cette scène de rupture… pour convaincre.

 

Photo Emma Stone, Ryan GoslingTralala Land.

 

Non mais c’est quoi ces choré pourries ?!

Oh la belle idée de choisir pour tenir le haut de l’affiche d’une comédie musicale un duo de comédiens qui ne sait ni chanter, ni danser… C’est mignon, c’est chou, et ça nous rappelle combien ils sont humains, mus par des émotions qu’elles sont simples et que vous et moi on les connaît aussi. Sauf que comme le moindre figurant désireux de faire son trou à Hollywood met le couple grave à l’amende dès que la sono ronronne, le contraste est d’autant plus gênant que Ryan s’est mis au piano pour l’occasion et que sa maîtrise est bien réelle.

Du coup, les voir, lui et Emma, claudiquer comme des pingouins sous MDMA dans tous les morceaux musicaux tourne à la pure torture, tandis que leurs cordes vocales rouillées en viendraient presque à rendre inaudibles les rares morceaux réussis.

 

PhotoSan Andreas : the Musical

 

Oui, la promo est une honte

Entre les « FILM DE L’ANNEE » et les « IMPOSSIBLE DE NE PAS AIMER CE FILM », il ne manque qu’un « NOUS TUERONS UN CHATON A CHAQUE CRITIQUE NEGATIVE » ou un « LES HATERS MOURRONT TOUS DE CHLAMYDIA PURULENTE » pour que le tableau soit complet.

Passons sur les déclarations mises en avant, proclamant que La La Land est le meilleur film d’une année commencée depuis moins de deux mois, pour nous concentrer sur l’essentiel. À vouloir souligner la quasi-unanimité autour du métrage, plutôt que sur ses qualités intrinsèques ou le plaisir ressenti à son visionnage, la promotion panzer du film restera dans les mémoires comme une des plus désagréables vues depuis longtemps.

 

affiche#Vomi

 

Si vous aussi, vous avez ressenti un des violents sentiments évoqués plus haut, estimez-vous vengé. Peu importe que des millions de fous furieux se ruent devant La La Land : le film est sans doute loin d’être parfait, mais il vaut mieux qu’un gros paquet de productions sorties depuis un gros paquet de semaines (même si on n’a pas toujours envie de le reconnaître).

Tout savoir sur La La Land

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
AugusteMars
12/09/2022 à 19:14

Bon, alors, je n'adhère à absolument aucun des points de vue cités ci-dessus (le premier a failli me faire tomber de ma chaise tellement j'ai passé de journées avec Another Day of Sun et City of Stars en boucle dans ma tête).

Eddie Felson
14/12/2021 à 12:52

@Sylvinception
Vous dites
« "Les gens qui n'aiment pas les comédies musicales sont-ils de gros connards ?" ça aurait peut-être mieux fait l'affaire, non ? »

Je dirais non. En élargissant la question au genre au-delà du film cela serait faire implicitement preuve de dédain, en mode 2d degré bien sûr, vis-à-vis des férus de comédies musicales…. genre qui recèle, comme tout autre, de nombreux chefs d’oeuvres!
À l’extrème, avec un peu de provocation, je serais curieux d’un article similaire portant sur un film de super héros, DC ou Marvel, peu importe la chapelle visée, avec la même question posée et le même traitement de fond dans l’article…..visant en creux, au-delà du film, le genre dans lequel il s’inscrit!
Chiche @redaction

Morcar
14/12/2021 à 12:20

Honnêtement, bien que j'aime tous les genres de films, y compris les plus simples comédies romantiques, les comédies musicales etc... J'ai vu moins d'une heure de ce film avant de l'arrêter, car je n'accrochais tout simplement pas.
Pas qu'il soit mauvais, juste que ça n'a pas pris avec moi.

sylvinception
14/12/2021 à 12:19

"Les gens qui n'aiment pas les comédies musicales sont-ils de gros connards ?" ça aurait peut-être mieux fait l'affaire, non ?

Cash
14/12/2021 à 10:20

C'est une bouse.

Mil
14/12/2021 à 09:47

Ce film est un immense chef d'œuvre pour moi. Top 10 of all time à chaque fois que je le revois. Pas du tout friand des comédies musicales, ici le dosage est parfait pour moi.

Hugo Flamingo
14/12/2021 à 09:34

Je viens humblement répondre à la question dans le titre : oui.

Styl'
14/12/2021 à 09:31

Ado, je kiffais pas mal les comédies musicales. Maintenant? Cela me gave de les mater. Déjà que Disney j'évite, alors La La Land... Il n'existe en moi aucune once de désir de vouloir mater ce film un jour. J'ai comme Aleflippy une tonne de films à rattraper. Fuck La La Land!

Lol4
14/12/2021 à 08:20

Lala land est une des pires comédies musicale jamais faite, quelque chose de tellement superficiel sans effort qui font passer les moments musicaux de l'aventure chez les muppets (qui sont super) pour un chef d'œuvre, tout est meilleur que ce film en comédie musicale

@cmtdp
14/12/2021 à 07:27

MERCI ECRAN LARGE !

Plus
votre commentaire