Suicide Squad : le Hollywood Reporter révèle les coulisses tumultueuses du film

Sophie Sthul | 3 août 2016
Sophie Sthul | 3 août 2016

Alors que la critique et une partie du public ont manifestement une dent contre Suicide Squad, les premiers témoins de la fabrication du film prennent la parole, et dévoilent un processus pour le moins… compliqué.

A l’issue de la post-production de Suicide Squad, le boss de la production chez  Warner et David Ayer publiaient une déclaration en apparence anodine.

« C’était une expérience formidable. Nous avons beaucoup collaboré et expérimenté pendant le processus de fabrication. »

 

Jared Leto

 

 

Et pour le coup, d’après le Hollywood Reporter, tout indique que les « expérimentations » en question ne se sont pas aussi bien déroulées que prévu. Comme souvent lorsqu’un blockbuster rencontre ce qu’il convient d’appeler un barrage critique, les langues se délient et les coulisses se dévoilent. Nos collègues ont ainsi pu interroger différents intervenants du studio, qui rendent compte d’un sacré bazar.

Nous relevions dans notre critique la schizophrénie du film, oscillant entre comédie adolescente, film noir et grand spectacle hollywoodien. Et cette incapacité de Suicide Squad n’est probablement pas tant la responsabilité de David Ayer que celle du studio, qui a manifestement complètement bouleversé le montage.

 

spot tv

 

Warner aurait ainsi développé en parallèle plusieurs versions du film simultanément. A l’origine de cette stratégie précipitée, les retours très négatifs de Batman V Superman.

« Le Président de Warner Kevin Tsujihara était vraiment furieux des dégâts causés à la marque. », explique une source au Hollywood Reporter, détaillant que la firme craignait que Suicide Squad ne parvienne pas à égaler le ton fun et subversif promis par son formidable premier trailer dévoilé au Comic-on.

Officiellement, le film a été monté par le seul John Gilroy, qui travaillait en collaboration avec David Ayer. Mais il semble que pendant que le réalisateur finalisait sa vision du film, Warner en préparait une parallèle. Cette dernière, que nous avons découverte en salle aurait été montée conjointement par Michael Tronick et les petits gars de Trailer Parck, la société responsable de la bande-annonce originelle.

 

Photo Margot Robbie

 

S’il est impossible de vérifier ces informations, elles collent clairement à la tonalité du film et notamment de sa première demi-heure, qui nous a fait l’effet d’un long enchaînement de clips, très décousus sur le plan narratif.

Si les remontages et interventions du studio ont toujours été monnaie courante sur les gros budgets hollywoodiens, dans le cas de Suicide Squad, la précipitation a peut-être gangréné le film dès ses origines. L’article explique ainsi que le réalisateur n’aurait eu droit qu’à six semaines d’écriture avant que ne soit lancée la production proprement dite, une durée ridiculement faible, surtout pour un métrage introduisant un grand nombre de personnages. Difficile dès lors de s’étonner du manque d’équilibre flagrant dans la structure du récit.

Enfin l’article explique que pour que le film soit considéré par ses producteurs comme un succès, il devra atteindre au moins les 750 millions de dollars pour être considéré comme une réussite, le Hollywood Reporter signalant que plusieurs exécutifs se disaient très concernés par cette problématique, la présentant comme une question de survie.

 

Photo Squad

commentaires

Qualopec
04/08/2016 à 15:13

@Staline

Et tu vas te faire une faveur en stoppant de nourrir ce site en cliquant et commentant aussi souvent ? Car même en disant merde, tu cliques, tu finances, tu participes.

Et oui, la définition de gratuit c'est que tu ne payes pas. Après, on peut lancer un débat politique sur internet et tous ses services, mais à ce moment là, faisons le sérieusement. Au-delà des petites insultes "site de cons", "film de cons", et autres doux arguments que tu balances en vrac depuis hier il me semble.

Flok
04/08/2016 à 15:05

Un service pour lequel tu ne paies pas est un service gratuit.
Que philosophiquement ou éthiquement tu estimes que la publicité n'est pas quelque chose d'anodin, c'est parfaitement légitime, ça n'en rend pas le site payant pour autant.

The King Brain
04/08/2016 à 15:00

@Baneath88, @titipicasso

Totalement d'accord avec vous. j'allais publier un commentaire dans ce sens, mais vous avez tout dit. A la Warner/DC de tirer de VRAIES leçons.

Joe Staline
04/08/2016 à 14:53

Non Qualopec, je ne pleurniche pas. Et un site gratos avec de la pub n'en ai pas un ...
Sinon, Sophie Sthule, c'est un nom d'emprunt ou une mauvaise blague des parents ?

Simon Riaux - Rédaction
04/08/2016 à 11:50

Le lien est effectivement présent depuis la publication de l'article.
Et la présence d'un lien "vers l'extérieur" ne change strictement rien aux revenus publicitaire du site...

Qualopec
04/08/2016 à 10:55

Staline va donc inonder tous les articles avec sa haine comique ? Et pleurnicher qu'un site internet gratos ait besoin de pub pour vivre, et d'articles pour vivre ?

Le lien vers Hollywood Reporter est dans l'article depuis la publication, je suis allé le lire comme ça hier.

titipicasso
04/08/2016 à 09:54

BvS proposait une alternative "réussie" à Marvel.
Malgré ses défauts, il n'était pas aussi raté que ce que la presse affirmait. Le bashing du film, qui tournait autour d'un ton "pas assez léger", "trop sombre", "trop complexe" et j'en passe a fait que la Warner a tout remis en question le processus créatif des films suivants.
Le résultat est là. Ce que je craignais arrive. La Warner bride ses réalisateurs qui sont les seuls pourtant à conférer une personnalité à leur film.
Suicide Squad est la conséquence de la réaction des studios aux critiques assassines, montage, remontage, démontage.
Doucement, DC va lorgner sur du "Marvel style", et il est fort à parier que Wonder woman aura de meilleures critiques car le metteur en scène se sera plié à une narration standardisé Marvel (ton léger, humour, scenario lisible) .
A échéance, on aura le DCEU qui sera un Marvel Bis au lieu d'avoir une nouvelle perspective du genre.

Joe Staline
04/08/2016 à 08:21

Bah non, Fox, Sofistule ne va pas mettre un lien vers un autre site. Et la pub du site, tu y as pensé ?

Fox
03/08/2016 à 20:00

Ca aurait été bien de mettre le lien vers l'article du Hollywood Reporter ...

Baneath88
03/08/2016 à 19:22

Ce n'était pas inévitable mais très probable. La réception plus que mitigée de Batman V Superman a eu un impact plus négatif que prévu. Non seulement elle a faussé ce qu'était réellement le film (la version longue a considérablement amélioré le film), mais elle a induit la production sur une erreur encore plus dommageable. Et en essayant de reproduire le schéma de la concurrence, il y avait fort à parier que le risque était de provoquer une scission au sein du processus. Il était inutile de se caler sur le même tempo que Marvel pour la simple et bonne raison que DC avait autre chose à proposer.
Je n'ai pas encore vu Suicide Squad mais je veux bien croire qu'en coulisses, le montage s'est révélé plus compliqué que prévu. Tout ça à cause d'une grosse erreur de jugement. Non, BvS n'aurait jamais dû être écourté d'une demie heure. Et non, la réception du film n'était pas dû à sa noirceur mais à son rendu bancal. Si le film était sorti directement en version longue, on aurait sûrement pas eu droit à ce remaniement absurde.

Rod
03/08/2016 à 19:15

Contrairement à Marvel qui applique sa recette à succès, DC/Warner ne semblent absolument pas savoir ce qu'ils font ou ce qu'ils veulent faire. C'est quand même inquiétant.

Doudi53
03/08/2016 à 19:05

Bon, on a compris que vous n'aimez pas le film... Mais là on en est à quasiment une dizaine d'articles depuis hier... Y a un moment c'est de l'acharnement...

votre commentaire