Films

Les Fant4stiques : comment Marvel et la Fox en sont-ils arrivés là ?

Par Jacques-Henry Poucave
6 août 2015
MAJ : 21 mai 2024
9 commentaires

Riche et bancal, passionnant et mal fini, intense et simplet, Les 4 Fantastiques est un film aussi intéressant que paradoxal. Que s’est-il donc passé ?

Photo Casting

Les 4 Fantastiques est désormais sur les écrans, et sans surprise, les critiques se montrent très dures à l’égard du film produit par la Fox. Chez Ecranlarge, en dépit des indiscutables ratés de l‘ensemble, on voit de très belles choses dans ce film bancal, comme nous l’expliquons dans notre Critique.

Mais comment un projet aussi coûteux, important et à priori facile à vendre (étant donné l’actuelle mode autour des super-héros) s’est-il ainsi retourné contre ses protagonistes ? Qui est à blâmer ? Difficile de répondre de manière certaine, voici néanmoins les hypothèses les plus probables ou les plus fréquemment avancées.

 

Josh Trank, une baudruche ?

Chronicle fut une des belles surprises de 2012, réalisée par un artiste venu de nulle part, qui faisait à la fois preuve d’inventivité et d’une réelle capacité à citer son héritage pop. Entre X-Men, Akira et déjà Cronenberg, Josh Trank s’était instantanément fait une place à Hollywood. Mais le metteur en scène était peut-être trop jeune, n’ayant pas encore les épaules pour digérer un projet aussi ambitieux, aussi coûteux.

Loin du dispositif à l’économie de Chronicle. C’est en tout cas la théorie de Simon Kinberg, le producteur qui a repris en main le film (et l’a, avec d’autres, mutilé) avant de demander à ce que Trank soit éjecté par Disney du spin-off de Star Wars (toujours sous la direction de Kinberg, débauché par tonton Mickey) qu’il devait réaliser. Les 4 Fantastiques aura vu sa post-production et ses re-shoot ainsi supervisés par Kinberg, lequel n’hésita pas à charger le jeune auteur, décrit comme incapable de communiquer avec son équipe et très isolé.

 

Un projet mal préparé ?

On sait que la raison première du reboot des 4 Fantastiques n’est pas l’art, mais la conservation des droits cédés à la Fox par Marvel. Faute de films, ces droits d’exploitations seraient revenus à la filiale de Disney, privant la Fox d’une franchise potentiellement juteuse.

Et si du coup le studio s’était précipité, avait manqué de concertation, de préparation ? Difficile à croire vu les sommes engagées, mais après tout, on a déjà vu Hollywood s’enferrer dans des situations invraisemblables. Et si les conditions, autant que le résultat, furent très différents, n’oublions pas que le premier Iron Man a entamé son tournage… sans scénario.

Voilà qui expliquerait en partie la nullité de certains effets spéciaux, dont il est impensable qu’ils aient été mûrement préparés, et réalisés avec le soin minimum indispensable à leur réussite.

 

La faute des fans ?

C’est malheureusement une des possibilités les plus crédibles. Dès son annonce les fan boys auto-proclamés ont hurlé au scandale et critiqué arbitrairement, avec une violence rarement vue, le choix de Josh Trank. Et peu importe que par le passé, les plaintifs se soient presque systématiquement révélés à côtés de la plaque (au sujet de Heath Ledger, de Ben Affleck, etc…), leur acharnement va pousser la Fox à transformer le film en post-production.

Il est ainsi frappant de voir que la plupart des scènes qui apparaissaient dans le premier teaser des 4 Fantastiques ont tout bonnement disparu du film, après avoir été pointées du doigt par la « communauté » comme trop sombres, ou rappelant Interstellar – quand la référence évidente allait du côté de Spielberg. Pour approfondir cette question, on vous recommande la très intéressante critique publiée par Cinema Teaser.

 

Un réalisateur suicidaire ?

Une autre possibilité semble éminemment crédible. Sentant que le film risquait de lui échapper, ou tout simplement souhaitant imposer une vision différente, Josh Trank se serait comporté en pirate et aurait consciemment sabordé le film, tout en obligeant le studio à sortir un métrage très différent du produit aseptisé qu’il attendait.

L’idée semble énorme, mais certains indices distillés dans le film y font penser fortement. On se souvient notamment la scène marquante de Doom, où le méchant massacre sans pitié plusieurs militaires américains et personnages secondaires. Une scène extrêmement noire et graphique évidemment impossible à faire avaler à la Fox.

Mais la séquence est emballée en un seul plan, et riche d’effets spéciaux réalisés à même le plateau. Il est donc quasiment impossible de la couper au montage. Et Les 4 Fantastiques nous offrent ainsi un sanglant hommage à Scanners de Cronenberg, malgré la volonté de la Fox, logiquement furieuse. De même, comme l’explique très bien le camarade Poncet dans les colonnes de Mad Movies, difficile de ne pas voir dans le scénario du film une description précise du calvaire vécu par Trank…

On ne saura probablement jamais laquelle ou lesquelles de ces hypothèses correspondent effectivement à la réalité. Mais c’est aussi là ce qi fait le mystère, et la valeur de ce film, témoignage involontaire des pressions contraires qui s’exercent aujourd’hui au sein de l’industrie cinématographique.

Rédacteurs :
Tout savoir sur Les 4 Fantastiques
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
eciné

rien que la gueule des acteurs ne donnent pas envie d aller voir le film !!

un bon film passe par des acteurs charismatiques pas des gueules juveniles !!!

le prochain spiderman va subir le même sort !!! les acteurs sont trop jeunes !!

hollywood leur fait signer des contrats de 7 films c est pour ç_a qu on les prend jeunes mais le public ne peut pas s identifier !!

et trop de superhéros tuent les superhéros, on en a marre de ces films !! on veut du vrai film avec de vrai scenario et des acteurs qui en jettent comme dans les années 90!!

Franco

Non, je ne suis pas d’accord. C’est votre avis et je le respecte mais je suis désolé, tt le monde n’en a pas marre des films de superhéros. Au contraire, il est en plein âge d’or, au même titre que l’étaient le western et la comédie musicale dans les années 40-50.

Et comme dans tout genre respectif (le western, le film noir, la comédie, etc), le film de superhéros a ses bons films, voir même ses chefs d’oeuvre (« The dark knight ») et ses nanars. Dire qu’il y a trop de films de superhéros n’a aucun sens dans la mesure où il n’y en a que 3, 4 voir 5 par ans grand maximum alors que des comédies ou des drames, il y en a peut-être 150 par ans. Inutile donc de dire qu’il y en a trop. Je le dis et je le répète, c’est un genre actuellement en plein âge d’or et qui un jour, au même titre que le western ou la comédie musicale, connaître son déclin, mais pas tout de suite. Les bons chifrres d’Avengers 2 sont là pour le prouver. Et puis des scénarios vrais et des acteurs qui en jettent comme vous dites, il y en a. Repassez-vous la trilogie Dark knight, Watchmen, les premiers Spider-Man de Sam Raimi, les X-men, bref, des films tournés par de bons réalisateurs qui ont une vraie vision, un vrai style personnel.
Raimi, Nolan, Singer, c’est pas rien quoi.

Voilà, tt ça pour vs dire que je respecte votre avis mais qu’il est un peu vite expédié.

Baddack

Merci Franco.

Je rajouterais que la mode des films de super heros n’est pas pour tout le monde. Aujourd’hui lens gens font genre « ouais je connais bien Marvel » mais combien ont lu assiduement leur strange, nova et autre parution « lug semic et marvel » (j’oublie volontairement DC vertigo darkhorse etc).

Comme les comics de superhéros ne sont pas pour tout le monde, les films de superheros ne sont pas pour tout le monde.

Et personnellement, s’il y en avait un par mois qui sortait. J’irais tous les voir. La comparaison avec l’age d’or des années 40-50 est très juste.

Bon cela dit… le dernier FF est pas terrible. Pas nul, mais pas terrible.
Ce que je ne comprend pas c’est que les deux films de Tim Story meme s’ils ne sont pas fou, sont totalement à l’image de la BD, qui elle-même n’est pas une des meilleurs et a d’ailleurs été arrêtée plusieurs fois.

Cyprine2015

Faut nuancer les gars.
Stricto sensu y a pas bcp de films de super héros. Sauf que DC arrive. Sauf qu’il y a aussi les séries télé. Sauf qu’il ne faut pas voir les super héros par rapport aux comédies ou drames, il faut voir la proportion du divertissement populaire qu’ils représentent.
Et si on compte les films de super héros , plus les films qui n’appartiennent pas au genre mais ont été vampirisés par ce genre qu’ils imitent (Jurassic World, T5, etc..), ça commence à faire bcp.
Le ressenti de certains qui disent « trop de super héros », est dû au fait que le cinéma de divertissement est actuellement écrasé par Disney.

Touco

Ne serions nous pas en face de la même problématique que « Babylon A.D. » de Matthieu Kassovitz ?
Où comment un studio fait la grosse erreur d’embaucher un « Auteur » (qui veut forcement imposer sa vision d’une histoire) là où ils avaient juste besoin d’un « Technicien » (pour tenir la caméra et faire des belles images)

Voir l’incroyable making of « f*****g Kassovitz » !