Sleepy Hollow : la fin de la grande époque Tim Burton-Johnny Depp ?

Geoffrey Crété | 14 février 2021
Geoffrey Crété | 14 février 2021

Sleepy Hollow, avec Johnny Depp et Christina Ricci, marque-t-il la fin de la belle époque Tim Burton ?

Dans les années 90, Tim Burton était le réalisateur fou et adoré de Beetlejuice, Edward aux mains d'argent, Batman, le défi, Ed Wood et Mars Attacks !. Dans les années 2000, c'était celui, un peu moins magique, de La Planète des singes, Big Fish, Charlie et la chocolaterie et Sweeney Todd. Dans les années 2010, l'espoir s'était envolé pour beaucoup de ses fans, confrontés à Alice au Pays des merveilles, Dark Shadows, Big Eyes ou encore Miss Peregrine et les enfants particuliers.

C'est peut-être pour ça que Sleepy Hollow, La Légende du cavalier sans tête a une telle valeur. Vestige d'une lointaine époque où sa carrière était radieuse, où son cinéma était drapé du plus beau des noirs, ce film macabre avec Johnny Depp et Christina Ricci, mais également Miranda Richardson, Michael Gambon, Casper Van Dien et Christopher Walken, a marqué les esprits. De là à se dire que Sleepy Hollow est le dernier grand film de Tim Burton, avant sa glissade et les premiers faux pas...

 

 

MACHINERIE BURTONIENNE

Le monde l'a peut-être oublié vu la force visuelle de son univers, mais Tim Burton est d'abord un réalisateur de studio, habitué à filmer les scénarios des autres. Il a commencé chez Disney, comme animateur puis réalisateur (notamment de Frankenweenie), avant d'être viré. Warner Bros. l'a engagé pour Pee-wee Big Adventure, un projet déjà en place et qui l'a mené aux films de commande Batman. Le réalisateur était tombé amoureux de Beetlejuice, qui traînait parmi une tonne de scénarios sur son bureau. Mars Attacks ! était un mélange entre un projet développé depuis des années et une idée d'un scénariste proche.

Et même l'idée d'un film sur Ed Wood venait des passionnés Scott Alexander et Larry Karaszewski, Burton n'arrivant aux manettes que bien plus tard. Seul Edward aux mains d'argent est réellement né dans son imaginaire, puisqu'il a engagé la scénariste Caroline Thompson pour développer l'histoire de ce personnage, présent dans sa tête depuis son adolescence.

 

photo, Johnny DeppHollywood aux mains d'argent

 

Sleepy Hollow est donc logiquement un pur film de studio, où Tim Burton était un rouage parmi d'autres. L'idée d'adapter le livre La Légende de Sleepy Hollow de Washington Irving était là depuis le début des années 90. Elle a été lancée par le réalisateur et maquilleur effets spéciaux Kevin Yagher, développée par le scénariste Andrew Kevin Walker, soutenue par le producteur Scott Rudin, adoptée par le studio Paramount Pictures et American Zoetrope - la boîte de production de Francis Ford Coppola. À ce stade, le business avait repris le dessus puisque le studio a remercié Yagher, qui voulait réaliser le film, et a été rétrogradé aux maquillages.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pat Rick
15/02/2021 à 13:48

@ Karev

Les Noces rebelles est de Sam Mendes et non de Tim Burton.

Karev
14/02/2021 à 21:26

@Crytpic Burton, La Planète des Singes reste ouvertement une commande pour la Fox, peut-être plus Big Fish le film de la cassure avec un avant et un après.

Depuis il y a eu quoi ?
Charlie et la Chocolaterie? Gros succès mais bon...
Les Noces Rebelles? Du réchauffé
Sweeney Todd? J'ai vraiment eu du mal avec les chansons...
Alice au Pays des Merveilles? Un ratage en plus d'avoir une fin pro capitaliste très cynique de la part de Burton.
Frankenstein? Parfois beau mais qui fait trop best of de sa filmo je trouve.
Dark Shadows? Bof...
Big Eyes? Terne.
Miss Peregrine? Très oubliable malgré 2-3 moments sympas (les squelettes façon Ray Harryhausen, beau hommage à son idole).
Dumbo, le début est vraiment excellent puis s'effondre totalement...

Déjà 2 ans sans film, avec aucun projet sur les papiers, une première pour lui depuis un baille qui enchaine les films depuis 20 ans, perso je ne suis pas contre pour un nouveau Batman made in Burton vu le retour de Keaton dans le rôle.

.

Karev
14/02/2021 à 21:21

Le dernier très bon film de Burton en tous cas.

Depuis il y a à boire et à manger dans sa filmo mais plus rien d'aussi majestueux rien que visuellement (plastiquement sublime, la dernière fois qu'un film à l'imagerie gothique me flatte autant les yeux : le très sous-estimé The Wolfman de Joe Johnston, surtout dans sa version longue), même pas Sweeney Todd.

Crytpic Burton
14/02/2021 à 20:02

ah , j'étais alle le voir au cinoche..., un dernier bon gros Role pour Christopher Walken ,c'est l'un de mes mechant favoris pour cette generation là d'acteurs avec James Wood
c'est bien le dernier film de Burton que j'ai vu au cinoche, et avant çà Mars Attacks,
il semble bien que la meilleur periode pour Burton aille de Beetle juice jusqua Sleepy Hollow,
depuis le catastrophique remake Planete des singes, Burton est en petite forme, et çà fait 20 ans que çà dure

Pat Rick
14/02/2021 à 16:50

Un des meilleurs si ce n'est le meilleur film de Burton.

JR
14/02/2021 à 14:03

@numberz

Oh oui, complètement, et y ajouter le message posthume à son père qui ne l'avait jamais compris.

Mais Sleepy Hollow est sans doute son film le mieux produit et maîtrisé.

Numberz
14/02/2021 à 11:02

Big fish est pour moi un creve cœur. Le personnage principal, je ne peux pas m empêcher de voir Burton en ce personnage. Le conteur de l'imaginaire confronté à une certaine réalité en fin de vie/carrière.
Clairement, sleepy hollow est son dernier grand film gothique, mais sa révérence a été tiré par Big Fish en faisant la synthèse de sa carriere gothique en passant par l épreuve de la planète des singes et ce qui allait suivre.

votre commentaire