Halloween : 20 ans après - critique 40 ans plus tard

Tonton BDM | 23 octobre 2017 - MAJ : 29/10/2018 16:25
Tonton BDM | 23 octobre 2017 - MAJ : 29/10/2018 16:25

A partir du septième opus, la franchise Halloween est reprise par Miramax, et pour ce Halloween : 20 ans après  avec Jamie Lee Curtis, les frères Weinstein imposent au métrage leur poulain Kevin Williamson, auteur prolifique de la saga des trois Scream, et autres films d'horreur pour djeun's. 

JAMIE LEE CURTIS, LE RETOUR

S'il n'est pas officiellement crédité au générique, on ressent le cynisme de Kevin Williamson dans ce Halloween : 20 ans après. Si ce cynisme fonctionnait bien sur Scream premier du nom, il ne séyait guère à l'esprit d'une saga horrifique, comme le démontreront également ses suites, pas très folichonnes, parce qu'elles se vautrent dans la fange des facilités gentiment pointées du doigt dans le premier film.

 

Photo Jamie Lee CurtisJamie Lee Curtis, (déjà) de retour

Ce septième épisode des aventures de Myers sera donc placé sous le signe assez nauséabond du teen movie : cousu de fil blanc, le film est signé par le vieux briscard Steve Miner, qui arrive au moins à éviter les tics de mise en scène trop voyants et impose un rythme old-school au métrage. On est quand même bien tristes de voir ce qu'est devenu le bon Michael, qui nous avait fait tant flipper en sautant au dessus de la bagnole de Loomis en s'échappant de l'asile, et qui se retrouve réduit, ici, à faire de la figuration pseudo-horrifique.

 

Photo Josh Hartnett, Michelle WilliamsTiens donc, Josh Hartnett ?

MICHAEL MYERS, LE RETOUR... OU PAS

Cet épisode est pour le moins raté, même si on retrouve par ci par là de trop rares séquences assez brutales et plutôt réussies, comme le coupage de tête final de Mike Myers, bien dégagé derrière les oreilles ! Bref, on se retrouve réduits à chercher les petits détails sympa dans un océan de médiocrité, comme par exemple la présence de Janet Leigh dans un double clin d'oeil : elle joue la secrétaire de Jamie Lee Curtis (admettez que déjà c'est rigolo, vu qu'elle est sa mère dans la vraie vie), et on entend la musique de Psychose quand elle s'approche de sa voiture... Bref, des références amusantes, mais une bien maigre pitance pour un Halloween.

 

Résumé

Bon, au final, ce Halloween : 20 ans après n'est pas atroce, juste gentiment ennuyeux. Bref, on s'en fout.

Lecteurs

(2.3)

Votre note ?

commentaires

Rorov94
26/10/2018 à 19:15

EL
A côté de la plaque à l'unanimité!
Ormis le Carpenter,les 2 zombis et celui-là les autres sont pourris.
Et la suite produit par Blum est tout simplement inepte.

Magnetoscope
24/10/2018 à 08:18

Critique un peu vache. Si on se replace dans le contexte de l'époque, où la rafraichissante version de Rob Zombie n'existait pas encore, cette énième suite était loin d'être ridicule. Je me souviens être allé la voir au ciné lors de sa sortie et en être plus que satisfait. Pour ma part ce métrage figure dans mon top 3 de la franchise (1 - La nuit des Masques / 2 - Halloween Zombie / 3 - celle là).

Seb33
23/10/2018 à 21:50

L une des meilleures sequelles de la saga. Superieur au nouvel opus vu en avant premiere. Je ne comprends pas les arguments de cette critique : «placè sous le signe nausèabond du teen movie». Mais toute la saga est placèe sous le signe du horror teen movie puisque les personnages centraux de la saga sont majoritairement des ados. H20 est mis en scene avec efficacitè par un adepte du cinè d horreur sympathique et d allure serie b modeste (vendredi 13 II et III, Lake Placid). Steve Miner est un excellent faiseur dans le sens noble du terme et le script dont le traitement a ètè ecrit par Williamson adepte du meta cinema fait brillament suite a Halloween II. Je pense vraiment que cela fonctionne mieux que le Halloween 2018. L auteur de cette critique est il allergique au cinema d horreur de ce genre la, le slasher?

Tom's
23/10/2018 à 21:20

pas d'accord oui il surfe sur la vague façon scream mais quand meme je trouve il ya une bonne alchimie dans le produit fini quelques scenes bien faites,jamie lee au top (5 000 000 de $) payé par les weinstein's un moment sympa a passé celui sui suit est irregardable lui

votre commentaire