Films

The Dark Knight Rises : critique qui a mal au dos

Par Damien Virgitti
3 avril 2023
MAJ : 27 septembre 2023
42 commentaires

À l’époque, impossible d’ignorer la sortie de The Dark Knight Rises, dernier volet de la trilogie de Christopher Nolan consacré à Batman. LE film le plus attendu de l’été après le succès monstrueux du précédent opus, porté de bout en bout par la prestation magistrale d’Heath Ledger en Joker. Pour Nolan et son équipe, il s’agissait de faire mieux tout en concluant dignement sa saga. Et en matière de « prestige », Christopher Nolan semblait s’y connaître.

Affiche française

TROISIEME ACTE : (PAS) LE PRESTIGE

Le réalisateur s’y prend de cette manière : retourner aux sources de Batman begins et recentrer ce blockbuster sur le parcours de son héros Bruce Wayne, toujours aussi tourmenté par la perte de ses parents. Une émotion palpable parcourt en effet le film de bout en bout, se permettant, entre deux explosions, des scènes intimistes avec ses personnages. Confronté à Bane, un véritable roc contre lequel Batman ne peut plus rien, et le cuisant échec de sa soif de justice dans le précédent opus, Bruce Wayne apparaît comme un héros plus faible que jamais. Et le film de nous montrer sa progressive renaissance, aussi bien psychologique que physique.

Une quasi première dans un film de super-héros qui a plutôt tendance à les glorifier. Ces moments qui voient les personnages confrontés à la perte de leurs idéaux contribuent pour beaucoup à l’attachement du spectateur à l’oeuvre, et lui donnent un beau souffle grave et épique.

  

photo, Christian Bale, Anne HathawayBruce Wayne et Selina Kyle

La comparaison avec The Dark Knight s’arrêtera là. Car c’est un fait : Bane n’est pas le Joker. Et malgré la présence physique qu’impose Tom Hardy et son discours politique pour provoquer la révolte du prolétariat, il lui manque indéniablement les fulgurances d’Heath Ledger, qui traversaient le précédent film.

Une absence cruelle de force anarchique qui donne un gros ventre mou au film, renforcé par les éternels manques de rythme de Christopher Nolan. Il est même difficile de trouver avec ce méchant un morceau de bravoure qui égale celui du deuxième opus (on pense à la scène de l’interrogatoire). Comble du comble, l’affrontement tant attendu entre les deux titans peine à venir, et manque d’intensité au moment crucial.

 

photo, Tom HardyTrop faible le Bane ?

 

LE CHEVALIER NOIR DEÇOIT

Parmi les nouveaux venus dans l’univers de Batman, Bane n’est pas le seul à nous laisser sur notre faim. L’introduction de Catwoman, reléguée comme on le craignait à une simple sidekick du super-héros, souffre trop de la comparaison avec celle de Michelle Pfeiffer dans Batman, le défi. Toutefois, il faut reconnaître à son interprète, Anne Hathaway, sa capacité à tirer son épingle du jeu lors des trop rares confrontations avec Wayne-Batman.

 

photo, Christian BaleJe suis la nuit

 

Du côté de la mise en images de l’action, Christopher Nolan continue de faire le mauvais élève et semble même regresser tant aucune séquence de ce troisième opus n’arrive à la cheville de l’ouverture magistrale du The Dark Knight ou de la poursuite en voitures nocturne dans les rues de Gotham. Et ce n’est pas l’utilisation plus que poussive et peu imaginative de la Batwing qui viendra booster le cours d’un récit sans grande ampleur de ce côté-ci. Il faudra attendre la course poursuite finale, en dépit d’un enjeu assez banal pour un blockbuster, pour que le film retrouve son rythme trépidant et relie d’une façon assez classe la saga cinématographique à la mythologie du comics.

 

Affiche française

Rédacteurs :
Résumé

Malédiction du troisième et dernier opus oblige, The Dark Knight Rises n’est donc pas l’apothéose attendue et souffre encore trop de la comparaison avec ses prédécesseurs mais apporte une conclusion humaine à la saga de l’homme chauve-souris qui restera comme une (et non LA) référence en terme d'adaptation de super-héros.

Autres avis
  • Geoffrey Crété

    The Dark Knight Rises a une sale réputation, directement liée au phénomène The Dark Knight. Cette conclusion est pourtant portée par un beau sens de l'épique et de la tragédie, et bercée par une ambiance sensationnelle. Sans les errances narratives et coups de mou, ce serait grand.

  • Simon Riaux

    Triste sort que celui de Rises, attaqué pour ses "invraisemblances" (quand les innombrables incohérences du Dark Knight passèrent crème), alors qu'il propose un récit follement ambitieux, développe et conclut sa mythologie avec brio. Sans doute le volet le plus tragique et personnel de la saga, et un des meilleurs films de Christopher Nolan.

Tout savoir sur The Dark Knight Rises
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
42 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Momo Imzouren

Avec ce film, on peut dire qu’on passe d’un film de super gangster a un film de super terroriste …. Christopher Nolan fait grimper le niveaux de menace avec Bane, qui est sacrément Bad-a*s et charismatique. Il y’a plusieurs enjeux dans ce film, comment la vérité sur Batman et Harvey Dent va éclater aux grand jour, comment Batman va t’il revenir sur le haut de la scène etc … Les acteurs sont géniaux sont exception, même si Marion Cottillard a un peu raté une scène (que tous le monde doit certainement savoir pour ceux qui ont vu le film) mais en même temps, c’est pas vraiment de sa faute. Bref, un excellent film même si le génie du crime du Joker reste incomparable, Bane s’est imposée par son style et son niveaux de menace et il est adversaire que Batman aura beaucoup de mal a tenir tête. Je regrette juste qu’on ne mentionne pas vraiment le Joker dans le film qui reste vraiment dans notre mémoire, on ne sait pas ce qu’il devient dommage, a part ça, très bon film (désolée, ma critique est un peu bâclée) 4,3/5

annatar

Clairement inférieur au second volet , TDKR n’en reste pas moins un film de bonne facture qui conclut de manière plus qu’honorable la trilogie de Nolan. Toutefois , on pouvait légitimement espèrer mieux , certains personnages étant franchement mal exploités.

Pepe

Pour ma part, seul TDK avec le joker est excellent, le 1er et le 2ème étant largement en-dessous.

gregdevil666

Le moins bon de la trilogie. Le dernier acte est complétement foiré. Mais j’ai aimé la scene du retour de Batman, l’intro dans l’avion, Catwoman. Et Marion Cotillard. Non j’d’econne

nico

Un des gros points faibles du film: comme à son habitude Christopher Nolan n’a pas su exploiter ses personnages féminins.