Critique : Sans laisser de traces

Laurent Pécha | 10 mars 2010
Laurent Pécha | 10 mars 2010

 

Deux choses frappent avant d'avoir vu le premier film de Gregory Vigneron : le choix du titre qui se prête à la moquerie facile si le résultat n'est pas mémorable et sa formidable affiche qui donne incroyablement envie de voir de quoi tout ceci retourne.

A la sortie de la projection, on fait les comptes et on se dit que Sans laisser de traces a le mérite d'éviter les railleries et que son affiche est tout de même trompeuse sur la marchandise. On s'attendait à un thriller haletant, on est face à une version light d'un récit rocambolesque tendance paranoïaque comme les affectionnaient les cinéastes des années 70. Une modestie du projet qui se retourne un peu contre le film dans la dernière demi-heure, laissant quelque peu frustrées nos attentes suscitées par une maîtrise admirable de la mise en place de l'histoire. Il faut dire qu'avec Benoît Magimel comme guide principal, le débutant Vigneron a vu juste. Dès les premiers instants, on est aux côtés de ce jeune PDG d'un grand groupe industriel qui souffre intérieurement d'avoir eu sa carrière bâtie sur un mensonge, un vol. Etienne est un usurpateur. Pourtant, même lorsque son ami d'enfance (François-Xavier Demaison, parfait en pote boulet...en apparence) commet l'irréparable et l'entraîne dans une succession de mauvaises décisions, l'empathie pour le personnage reste fortement présente. C'est tout l'art de Magimel de rendre intime et touchant les errances de cet anti-héros.  

Avec une psychologie des protagonistes solidement établie même si parfois à l'extrême limite du cliché (la femme, les beaux parents, le flic méfiant,...)  et un univers visuel chiadé (Bruxelles donne un côté hors du temps au récit), Sans laisser de traces déroule une mécanique bien huilée (Tirard et Vigneron ne sont pas des scénaristes reconnus pour rien), parvient à faire oublier que tout ceci n'est pas assez original et captive son public jusqu'à un final malheureusement un peu trop démonstratif.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire