Critique : Mon ami Joe

Laurent Pécha | 26 avril 2007
Laurent Pécha | 26 avril 2007

Film d'aventures très familial (Disney oblige), ce remake d’un classique des années 40 (Monsieur Joe), réussit à divertir le spectateur.

La principale raison est due à la présence au sein du générique d'un homme. En effet, depuis de nombreuses années, il existe un maître absolu lorsqu'il s'agit de créer toutes sortes de primates : Rick Baker (déjà présent sur le tournage du remake de King Kong en 1976). Ce magicien des maquillages n'a pas son pareil (Greystoke nous le rappelle à chaque vision) pour créer des gorilles plus vrais que nature. Joe constitue l'une de ses plus belles réussites. Son animation en fait un personnage à part entière et les sentiments qu'il peut exprimer sont ainsi clairement perceptibles. Il se place sur la même échelle de valeur que les deux acteurs principaux du film, le toujours bon Bill Paxton et la craquante Charlize Theron.

Alors, tant pis si l'intrigue est banale et souvent stéréotypée (notamment le méchant) et si le rythme du film a tendance à s'enliser une fois que Joe se retrouve enfermer dans le parc (110 min pour ce genre de film, c’est bien trop long). Les dernières scènes dans la ville permettent néanmoins de nous sortir de notre torpeur et de donner le feu vert aux spécialistes des effets spéciaux pour un final d'une belle efficacité.

Injustemment méconnu, Mon ami Joe mérite quelques attentions. Faire un film de divertissement accessible à tous sans tomber dans la mièvrerie et la médiocrité la plus navrante n'est pas toujours aussi simple.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire