Critique : Awesome ; I fuckin’ shot that !

Par Flavien Bellevue
18 novembre 2006
MAJ : 14 octobre 2018
0 commentaire

On pensait avoir fait le tour des concerts filmés où les multiples caméras captaient la relation d’un artiste à son public pendant une heure et demie ou deux. Pourtant, à l’heure du téléchargement musical de masse (il)légal et de l’avènement de la vidéo portative (sur mobile, lecteur video / Mp3 ou console de jeux), le film de concert n’a pas changé son aspect soigné officiellement depuis des années, bien que depuis plus de vingt ans, les vidéos de concerts pirates s’échangent sous le manteau et aujourd’hui à qui veut sur le net. Le téléphone portable, permettant aujourd’hui de prendre des clichés et de filmer, est un merveilleux outil pour qui veut revoir, en rentrant chez lui, les meilleurs moments du concert qu’il vient de vivre – le cas échant, le faire partager sur des sites Web vidéos. C’est de cette façon qu’un concert du groupe punk hardcore / hip-hop, les Beastie Boys, s’est retrouvé en ligne et a croisé le regard de son leader MCA qui au lieu d’en faire un procès, réutilise l’idée pour offrir aux fans un concert qui leur ressemble.


Mais qui sont les Beastie Boys ? Groupe new yorkais mélangeant allègrement le punk hardcore et le hip-hop qui s’est formé au début des années 80, quasiment au début du hip-hop. Composé d’Adam Yauch (alias MCA et Nathaniel Hornblower, lire l’interview en cliquant sur son nom), de Michael Diamond (alias Mike D) et Adam Horowitz (alias Adrock), les Beastie Boys rencontre le succès en 1986 avec un premier album phare qui se vend à 5 millions d’exemplaires, License to Ill sous le label rap phare du moment, Def Jam. Tournant en duo avec le groupe rap Run DMC (célèbre groupe qui avait mélangé le rap au rock avec Walk this way en compagnie d’Aerosmith), les Beastie Boys conquiert de plus en plus le public rap. En 1988, ils quittent Def Jam pour rejoindre le label Capitol et y signer tous leurs albums (le légendaire Paul’s Boutique qui n’est autre que l’album qui rassemble les samples les plus divers ; Check your head, Ill communication, The In sound from way out, The sounds of science et To the 5 boroughs) jusqu’à aujourd’hui (à l’exception de Aglio e Olio qu’ils signent sur leur propre label Grand Royal qui n’existe plus depuis 2001). En plus de vingt ans, les Beastie Boys vont s’imposer avec des titres devenus mythiques dans le monde du rap alternatif comme Brass Monkey, Hello Brooklyn, Shake your rump, So What’cha want, Sabotage, Fight for your right ou encore Gratitude.


C’est donc le 9 octobre 2004 au Madison Square Garden de New York que MCA et sa bande (mention spéciale au DJ Mix Master Mike qui offre des nouveaux samples très bien choisis à certains titres mythiques du groupe) décident de réduire l’écart entre l’artiste et son public en lui faisant participer au tournage de leur concert. Avec une petite annonce sur leur site, les Beastie Boys convient cinquante fans à cadrer leur concert avec des caméras HI 8 pour donner naissance au concert filmé ultime du groupe. Pendant une heure et demie, nous vivons littéralement l’ambiance du concert grâce à la narration du montage qui nous guide grâce à plusieurs « voix », celles des cadreurs, supervisée par le monteur en chef, Neal Usatin et Adam Yauch. Le film d’Adam « Nathaniel Hornblower » Yauch capte l’essence même du groupe entre les coulisses, les moments anodins pendant le concert (un fan s’achète deux bières ou va aux toilettes), l’ambiance même de la salle (vous apercevrez dans la salle l’acteur Ben Stiller bouger et chanter) et les délires agités du trio sur scène ou derrière la table de montage grâce aux nombreux effets vidéos habilement orchestrés tout au long du film. Awesome I fuckin’ shot that redonne vie à un genre que l’on croyait, à tort, connaître par cœur et cela par le biais d’un outil narratif cinématographique classique majeur : le montage. Awesome !

Rédacteurs :
Résumé
Tout savoir sur Awesome; I Fuckin' Shot That!
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires