Box office

Semaine du 22 octobre 2014 au 28 octobre 2014
# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Copies
1 Labyrinthe (Le) Labyrinthe (Le) Voir la bande-annonce 1778443
2 Samba Samba Voir la bande-annonce 1710849
3 Ninja Turtles 3D Ninja Turtles 3D Voir la bande-annonce 1230615
4 Magic in the moonlight Magic in the moonlight Voir la bande-annonce 369909
5 Fury Fury Voir la bande-annonce 339311
6 Gone girl Gone girl Voir la bande-annonce 1197114
7 Annabelle Annabelle Voir la bande-annonce 1302527
8 Grimoire d'Arkandias (Le) Grimoire d'Arkandias (Le) Voir la bande-annonce 270416
9 On a marché sur Bangkok On a marché sur Bangkok Voir la bande-annonce 225773
10 La Légende de Manolo La Légende de Manolo Voir la bande-annonce 199265

Vous a-t-on déjà dit que les vacances étaient une forme socialement acceptable de lobotomie ? Sans doute non et pourtant, le box-office nous en apporte la démonstration. Comme le prouvent les chiffres, le public adulte veut se changer les idées et surtout installer sa progéniture dans une salle deux heures durant sans avoir à s'inquiéter pour la porcelaine de grand mère.

C'est ainsi que Le Labyrinthe se permet pour sa deuxième semaine d'atteindre la tête du top et d'accumuler 871 402 entrées, pour une perte d'audience de 2% par rapport à la semaine précédente (soit rien du tout). Preuve que le film, s'il ne joue pas dans la même cours que les Hunger Games en terme de budget ou de têtes d'affiches, tient bien mieux la barre du succès que nombre de films pour ados. Il explose même les scores du deuxième volet de la saga avec Jennifer Lawrence sur une période équivalente, preuve qu'un univers perçu comme original demeure déterminant dans la réussite de ce type de produits. Et ça c'est une bonne nouvelle mine de rien.

Preuve que les documentaires sur le tourisme sexuel des cadres supérieurs inspirent un peu moins le public que les franches comédies, Samba perd lui 15% de ses spectateurs de première semaine. Sa performance n'en demeure pas moins très solide puisqu'il totalise en 15 jours 1 710 849 spectateurs, pas évident pour un sujet délicat et preuve sans doute de la solide popularité d'Omar Sy.

Les Ninja Turtles accrochent elle la troisième place du top avec 555 000 nouvelles victimes cette semaine pour un total de 1 230 615 enfants déniaisés. Preuve sans doute que le positionnement « jeune » de ce reboot aura atteint son but et attiré dans les salles un nouveau public sensible à la chose.

Plus loin dans le classement, Magic in the Moonlight, Gone Girl et Fury sont les seules représentants d'un cinéma ouvertement « sérieux », preuve non seulement que l'air du temps est au pur divertissement, mais aussi que les trois films cités sont particulièrement solides et bien vendus.

Le Woody Allen grâce à son public parisien qui se rue sur chacun de ses films avec la grâce pavlovienne de l'otage en fin de détention, Fury grâce à une presse élogieuse et une promo intelligemment viriliste qui tranche avec la neutralité de pas mal de héros contemporains et Gone Girl grâce à un bouche-à-oreille fantastique.

Le film de Tank de David Ayer pouvait néanmoins espérer faire mieux que 339 311 entrées, avec Brad Pitt en tête d'affiche, jouant le jeu d'une promo délirante. Mais il faut croire que si sa différence en terme de sujet et de traitement lui confère une spécificité qui charme une frange du public, elle s'avère aussi un repoussoir pour une partie des spectateurs qui n'ont pas particulièrement envie de manger de la grosse guerre qui tâche.

Enfin, la déception de la semaine est sans doute La Légende Manolo, excellent film d'animation qui espérait sans doute bien mieux qu'une dixième place avec son positionnement à mi-chemin entre la cible enfantine et les joies d'Halloween.

dernières bandes-annonces