Les créateurs de Stranger Things ont déjà une idée de quand se terminera la série

Christophe Foltzer | 23 août 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 23 août 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Apparue de nulle part, Stranger Things s'est rapidement transformée en objet de culte lors de sa diffusion sur Netflix l'été dernier. Et si sa seconde saison est ultra attendue, la fin est déjà prévue.

On n'aimerait pas vraiment être à la place de Frères Duffer en ce moment, les créateur de Stranger Things. Enfin si, quand même un peu quoi, mais ils doivent avoir une pression de dingue sur les épaules pour fournir une saison 2 aussi événementielle que la première. Si le verdit tombera en octobre prochain, la série a déjà bien commencé sa promo et cette dernière ne se limite pas à cette seconde saison puisque l'on parle beaucoup de l'avenir de Stranger Things de manière plus générale.

Photo Gaten Matarazzo

 

C'est d'ailleurs Ross Duffer lui-même qui a évoqué la chose au micro de Vulture, laissant entendre qu'il savait déjà quand la série allait se terminer et que ce serait peut-être plus tôt que prévu :

"Nous pensons que ce sera une série de 4 saisons et puis ce sera fini. Nous devons continuer à ajuster l'histoire, même si je ne sais pas si nous pouvons justifier qu'il leur arrive un truc aussi grave tous les ans. Ils vont devoir se barrer de cette putain de ville."

Et c'est assez logique quand on y réfléchit, Hawkins repliée sur elle-même, ses héros ados qui s'affirment et trouvent leur voie, la menace extérieure vécue comme quelque chose de terrifiant et de surréaliste. Oui, tout s'emboite assez bien et, effectivement, dans ce genre d'histoire, il ne vaut mieux pas trop tirer en longueur. 

Mais bon, on verra déjà si la saison 2 est à la hauteur des attentes avant de penser à la suite, le 27 octobre prochain.

 

Miniature affiche

 

Tout savoir sur Stranger Things

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire