The Flash, saison 1, épisode 17 : Trickster en double

Florian Descamps | 3 avril 2015
Florian Descamps | 3 avril 2015

Après un 16ème épisode déçevant, The Flash nous revient en grande forme cette semaine. Révélations, duo de choc et vieille connaissance sont au programme de l'épisode.

Joe West, Barry Allen : équipe de choc

On avait quitté Barry en pleine remise en question de sa relation avec Harrison Wells la semaine dernière. Ce 17ème épisode s’inscrit dans la même logique. Désormais convaincu du rôle tenu par son mentor dans le meurtre de sa mère, Barry s’associe à Joe West afin d’enquêter sur le personnage, et permet aux scénaristes de créer un nouveau duo de choc. 

Après Cisco et Joe West, Cisco et Caitlin ou Joe West et Eddie Thawne, c’est donc à un nouveau binôme que l’on a droit cette semaine, et à un vrai souffle d’air frais sur la série. Jusqu’ici malmené au civil et considéré comme le « scientifique geek de service » par ses collègues, Barry gagne enfin ses galons d’enquêteur et permet à Joe de mettre la main sur le Trickster. Tour à tour coéquipiers, fils/père de substitution et associés flic/super-héros face au danger, ils forment un duo qui s'annoncent important pour la fin fin de saison, et décideur de l'évolution de événements. À l'image d'un Eddie Thawne mis au courant de la véritable identité de Flash pour mieux protéger Iris du danger Reverse Flash, il semblerait qu'ils n'aient pas fini de transformer les habitudes du spectateur.

 

Le Trickster de retour

Ah, le Trickster ! Probable meilleur ennemi de Flash, le personnage avait marqué les esprits lors de la précédente série dédiée à l’homme rouge, où Mark Hamill officiait déjà. Sorte de Joker qui aurait croisé la garde-robe de l’Homme Mystère, il fait aujourd’hui son retour pour le plus grand plaisir du spectateur, et des scénaristes de la série. Au premier abord criminel repenti et incarcéré à la prison d’Iron Heights pour y purger sa peine, il devient la meilleure arme de Barry et Joe dans leur tentative d'arrestation du « copycat » d'Hamill qui fait aujourd'hui régner la terreur à Central City en empruntant ses traits.

Ou presque, puisque fidèle à son légendaire machiavélisme, il s’agira en fait d’une énième manipulation du « Fripon » pour s’échapper de prison. Si l’intrigue semble banale, son intérêt est tout autre : en usant d’un fil rouge somme tout éculé, les scénaristes de l’épisode réalisent en fait un véritable hommage à la série originale, et au-delà à la carrière de Mark Hamill. Semblant prendre énormément de plaisir à remettre le costume du Trickster, l’interprète de Luke Skywalker se retrouve ainsi face au père de Barry, qui on le rappelle est joué par John Wesley Shipp, ancien visage de Flash. Mais plus amusant est sans doute la relation qu’il entretient avec son « copycat », que l’on devine dernière mise en lumière avant le passement de pouvoir définitif. Lorsqu'il lui révèle de sucroit être son père grâce à un « Je suis ton père » aussi ironique qu'inattendu, force est de reconnaître qu'il est difficile de garder un esprit critique sur le segment tant il nous réjouit.

 

Eobad Thawne tombe le masque

Vaste énigme que le personnage d’Harrison Wells. Tantôt génie philanthrope et sympathique, tantôt égotiste manipulateur et pervers, le personnage a fasciné dès les premiers instants de la série, tout en gardant une large part de mystère autour de son passé. S’il est désormais acquis que sa véritable identité est Eobad Thawne et que son rôle dans le meurtre de la mère de Barry autant que ses méfaits quotidiens n’existent que pour servir la cause de son retour « à la maison », le personnage se complexifie aujourd’hui un peu plus.

Jeune scientifique marié et profondément amoureux, voilà un Harrison Wells auquel on ne s’attendait pas. Car oui, Harrison Wells a existé, vivant une idyllique histoire d’amour avec sa femme Tess avant que tout cela n'arrive. Mais plus décidés que jamais à complexifier le personnage, les scénaristes lèvent aujourd’hui le voile sur ce passé tumultueux, et sur une information de taille : le vrai visage d'Eobad Thawne

Arrivé dans la ligne temporelle de la série la nuit du meurtre de la mère de Barry, Thawne est en fait un homme blond, probablement quarantenaire, et au regard autoritaire. C’est après avoir tué Harrison Wells et sa femme pour mieux contrôler le destin de Central City qu’il adopta le physique sous lequel on le connait. Si on ne devine pas encore réellement l’intérêt de ce nouveau rebondissement, il semble évident qu’aux vues de la ressemblance physique et du lien de sang véritable, le personnage d’Eddie Thawne ne devrait plus tarder à prendre plus d’importance.


Comme une fausse note dans un parcours fort bien mené, le 16ème épisode se fait donc déjà oublier. Avec de nouvelle données, et le génial Mark Hamill en pierre angulaire de l'épisode, The Flash se replace à nouveau à la meilleure des place pour son Season Finale. Plus que 6 épisodes.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire