24 heures chrono : Kim Bauer, le cauchemar des fans

Geoffrey Crété | 18 avril 2014
Geoffrey Crété | 18 avril 2014

Ecran Large lance le 24 news chrono : un marathon d'articles pour fêter le retour de Jack Bauer le 5 mai, dans la saison 9 intitulée Live Another Day. 24 jours et 24 news pour revenir en détail sur la série culte 24 heures chrono : sa naissance, ses héros, son évolution, ses moments marquants, mais aussi ses failles et ses polémiques. "Damn it !" 

J-18

 

Episode 7 : Kim Bauer, le cauchemar des fans 

Avec sa voix nasillarde, ses courbes trop remarquées et son rôle très dispensable après la première saison, Elisha Cuthbert alias Kim Bauer a vite du payer le prix de son aura de quota de blonde imposée. Accessoire de pacotille des scénaristes, imposé par la démographie de la chaîne, la file de Jack Bauer reste le symbole de toutes les errances de 24 heures chrono.

La saison 1 restera son heure de gloire, puisque sa place a un sens dans l'histoire : la vengeance de Victor Drazen contre Jack, qui a tué sa femme et sa fille, passe par un plan tordu pour kidnapper Teri et leur fille. Le personnage se présente donc d'abord comme une simple adolescente qui échappe aux règles de ses parents pour une soirée interdite avec une amie,  premier pas vers un kidnapping en bonne et due forme. Moins décérébrée que prévue, Kim fera preuve d'intelligence, de courage, et d'une certaine naïveté, trait de caractère assez rare dans la série pour rester agréable. Mais passé cette demi-saison bien ficelée, le personnage se transforme en embarras pour les scénaristes.

Comme Teri, la seule et unique dimension de Kim Bauer restera celle de fille de Jack Bauer. Ballotée de péripéties en résolutions, kidnappée une demi-douzaine de fois, elle ressemble bien vite à un outil narratif, dégainé pour provoquer chez Jack une réaction. Passé ces coups d'adrénaline, Kim est comme mise en pause, coincée dans une maison ou une cellule de prison, dans l'attente qu'un scénariste tire la corde nécessaire pour relancer son rythme cardiaque.

 

  

Acceptable dans la première saison, cette faiblesse parasite toute la deuxième. Il y a d'abord la nécessité de montrer Kim au spectateur, pour relier Jack aux conséquences de la saison 1. Puis, la volonté de grandir le personnage lorsqu'en fin de saison, elle s'empare d'une arme pour tuer un homme, sur les ordres de son père - un acte qui lui donne une toute nouvelle dimension. Entre les deux, une vaste décharge narrative, d'une bêtise douloureuse, qui n'a aucun autre sens que celui de la conserver au générique : Kim enlève une petite fille des griffes de son mauvais père, Kim poursuivie par le mauvais père, Kim accusée de meurtre, Kim seule survivante d'un accident de voiture, Kim qui pleure la fausse mort de son père, Kim séquestrée par un redneck dans une panic room, Kim prise dans un hold up de station service.

Véritable poids mort traîné par la saison, déconnectée de l'intrigue principale pour encaisser des péripéties de pacotille, Kim a des allures de blonde imposée par la production. Lorsqu'elle se retrouve face à un cougar, après s'être perdue dans la nature, il est clair que 24 heures chrono a "jump the shark".

 

 

Sur le papier, la saison 3 recolle les morceaux : ayant pris conscience de sa condition de fille de Jack Bauer, Kim a intégré la CTU. Passer de l'autre côté du téléphone pour ne plus être une victime, avoir une place dans l'ombre pour avoir une prise sur les événements. Avec sa frange d'adulte, la fille Bauer a donc gagné un diplôme d'informaticienne, une vraie compétence qui lui donne une raison d'être. Une belle idée sur le papier, qui peine à faire sens à l'écran : son principal conflit sera de fréquenter Chase, le collègue de Jack, puis de découvrir qu'il a eu un bébé avec une autre, qu'elle a en plus surveillé, puisqu'il l'a refilé à Chloé dans les locaux de la CTU. Un arc narratif qui résume bien la valeur que le personnage a dans la mythologie de la série.

Lorsqu'en fin de saison elle est envoyée sur le terrain, elle est choisie pour sa silhouette, puisqu'elle doit remplacer la fille du terroriste à stopper. Une franchise déconcertante, qui ressemble à un aveu des scénaristes. Pour leur défense, ils lui éviteront un énième kidnapping pour lui offrir une épreuve digne de ce nom : se sauver elle-même, et non pas attendre un homme. Kim dégaine une arme, et fera sa deuxième victime. Une manière pour elle de s'affirmer dans l'action, après avoir répondu à Jack, qui lui a demandé de ne pas aller sur le terrain ("Je t'ai donné ce travail pour te mettre en sécurité"), qu'elle faisait ses propres choix.

 

 

Sans surprise, Kim sera éjectée de la série pour ne plus être qu'une invitée de luxe. Absente de la saison 4, elle reviendra le temps de deux épisodes avec un nouvel amoureux dans la saison 5, pour se retrouver piégée dans la CTU face à un gaz mortel. Elle annonce à papa sa décision de le fuir pour échapper aux désastres. Absente de la saison 6, elle refera une apparition dans la 7 grâce à Renée Walker. Après avoir expliqué à son père qu'elle regrette ses paroles, elle en paye le prix : pistée par un terroriste qui souhaite l'utiliser pour manipuler Jack, elle se retrouve dans une embuscade et échappe à un énième kidnapping en usant de la force - même schéma que la saison 3 donc. Elle parviendra même à récupérer des données essentielles, non sans s'être brûlé le bras. Premier pas vers le plus beau des sacrifices puisque la saison s'achève à l'hôpital, avec Kim qui donne ses cellules pour soigner son père condamné.

Enfin, elle passera dans deux épisodes de la saison 8. Réconciliée avec son père, mère d'une petite Teri, elle se prépare à déménager à Los Angeles avec sa famille. Lorsque Jack hésite à la suivre comme prévu pour déjouer l'attentat contre le Président Hassan, Kim lui donne sa bénédiction : elle a enfin accepté que l'Amérique pèse au moins autant qu'elle dans la balance sentimentale de son père. Entre temps, la dynamique conflictuelle des Bauer aura achevé le spectateur, lassé des états d'âme d'une autre blonde maltraitée à la télévision.

 

Rendez-vous demain pour un nouvel épisode consacré à la très noire saison 3.

 

Tout savoir sur 24 heures chrono

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire