Only Murders in the Building : les premières critiques de la série Disney+ sont tombées

Axelle Vacher | 29 juin 2022
Axelle Vacher | 29 juin 2022

Le surprenant trio du whodunit Only Murders in the Building est de retour pour une saison 2 sur Disney+. Qu'en a pensé la critique ?

Après une première saison riche en rebondissements, sous-tendue par une intrigue, sinon révolutionnaire, du moins originale et bien menée, le terrible trio de voisins que forment Steve MartinMartin Short et Selena Gomez est finalement de retour sur Hulu (et la plateforme aux grandes oreilles en France) pour une toute nouvelle salve d'épisodes.

Fort de son format relativement court (10 épisodes d'une trentaine de minutes), Only Murders in the Building avait su séduire la critique et les téléspectateurs par sa mise en scène énergique, son récit alternant avec une habilité séduisante l'humour, le suspense et l'émotion, et surtout, l'alchimie surprenante que se partageait son casting de tête

Subséquemment, la série impulsée par Steve Martin et John Hoffman a su se créer un public, générer l'enthousiasme, et, au vu du cliffhanger sur lequel s'achevait la saison précédente, travailler au corps les expectatives des spectateurs qui s'étaient laissés emportés par l'aventure. Cette nouvelle saison est-elle à la hauteur des attentes ? Au vu des premières critiques anglophones, lesquelles vantent toujours le potentiel attractif de ce programme original Disney+, il semblerait bien qu'elle ne déçoive pas. Revue de presse.

 

Only Murders in the Building : photo, Selena Gomez, Steve Martin, Martin ShortLe retour de la fine équipe

 

"C'est probablement pour le mieux que la série n'a pas décidé de chercher à changer ce qui ne nécessitait pas de l'être. Du fait, au-delà du segment narratif au sein duquel les personnages, et particulièrement Mabel, essaient de laver leur nom, les aficionados de la série peuvent s'attendre à retrouver plus ou moins la même dynamique citoyen-détective intergénérationnelle qui avait su les charmer l'été dernier." Time

"La série est toujours incroyablement divertissante et sympathique, et d'une certaine façon, cette seconde saison surpasse sa prédécesseuse pour mieux approfondir ses personnages plutôt que de les laisser tomber dans le cartoon. Toutefois, l'humour semble plus faible, ou peut-être est-il tout simplement plus familier au spectateur."  Rolling Stone

 

Only Murders in the Building : Photo Steve MartinLSD life

 

"Il s'agit d'une série qui opère sur tous les fronts, d'une part elle évite le marasme de sa seconde itération tout en équilibrant un travail de caractérisation des personnages et de l'autre, elle continue de construire un univers diégétique avec affection. De fait, cette seconde saison argumente amplement en faveur du potentiel longévif de la série." Variety

"La plupart des éléments qui ont participé au charme de la première saison sont intacts, tandis que les arcs narratifs propres à chacun des personnages assurent que rien ne paraisse trop stéréotypé. Et si cette seconde saison n'est pas aussi rythmée que la première, ces nouveaux mystères et les twists qui en découlent ne sont nullement aisés à percer à jour." Consequence

 

Only Murders in the Building : photo, Selena GomezUne situation bien délicate, on en conviendra

 

"Cette deuxième saison n'est pas aussi ludique et meta que sa prédécesseuse, et pourtant, de bien des façons, elle est tout aussi mystérieuse et humoristique. Un whodunit dynamique, lequel parvient à capturer l'essence de New York, ses citoyens hauts en couleur et ses diverses communautés. En soi, c'est un pur délice mené par un Short dont la performance confirme son statut de personne la plus drôle au monde." Daily Beast

"Toutes les sous-intrigues ne fonctionnent pas nécessairement – il y a par exemple un segment narratif impliquant Charles qui le fait passer pour plus naïf qu'il ne l'est, et ce même en considérant que c'est un acteur de série TV nombriliste –, pourtant, chaque épisode de cette seconde saison se répond au moins de quelques scènes incroyablement drôles, et ce, grâce à une écriture acérée et au formidable trio-menace que composent Martin, Short et Gomez." Chicago SunTime

 

Only Murders in the Building : photo, Martin Short, Steve Martin, Selena GomezUne alchimie surprenante, mais bienvenue

 

"L'humour est toujours fortement méta. Les différents traits d'esprit centrés autour des difficultés à produire une suite qui soit à la hauteur du matériau original servent à admettre publiquement un aspect cahoteux plutôt évident tout en en excusant une partie. Tous ces petits ajustements, simultanément subtils et très intelligibles, peuvent occasionner quelques grincements de dents parmi les spectateurs venus retrouver la même petite expérience confortable de la première saison, mais ces griefs sont inévitables et font partie intégrante de toute franchise qui persiste dans le temps." IndieWire

"Cette seconde saison coche quasiment toutes les cases que cochait la saison 1, ce qui a le mérite de rendre l'expérience très confortable au sein d'un monde où plus rien ne l'est." The Playlist

"Si tout ce que vous attendez d'Only Murders in the Building est de retrouver des personnages reproduisant plus ou moins les mêmes actions qui vous auront fait rire lors de la première saison, alors cette nouvelle salve d'épisodes est faite pour vous ! Toutefois, comme bien d'autres tentatives télévisuelles de transformer ce qui semblait être une histoire déjà conclue en saga multipliant les saisons, la série ne cherche pas à effectuer grand-chose de nouveau, ou prendre de nouvelles directions." The New York Times

 

Only Murders in the Building : photo, Amy SchumerDe nouveaux personnages... et de potentiels suspects

 

Il semblerait donc bien que cette nouvelle saison soit un pari réussi. De fait, la grande majorité de ces premiers retours soulignent avec chaleur et gaillardise la générosité de la série, et célèbrent sans retenue les performances toujours salutaires du trio principal. Comparaison avec les épisodes antérieurs oblige, certains critiques relèvent, il fallait s'y attendre, un sens du rythme moins astucieux et quelques répétitions qui n'entachent toutefois, selon eux, nullement la qualité du programme dans son ensemble.

Chacun des avis prend ainsi grand soin, en dépit de quelques doléances anecdotiques, de relever l'aspect doudou de la série, sous-tendu par un sens de l'humour mordant et une intrigue efficace. La tonalité générale de cette nouvelle saison semble donc similaire à celle que figurait la première, et là où cette réitération narrative aurait amplement pu jouer en défaveur du programme, elle contribue plutôt à pérenniser son succès et en anoblir la recette.

Les deux premiers épisodes de la seconde saison sont à découvrir sans tarder sur Disney+ en France depuis ce 29 juin. Par la suite, la série continuera d'être diffusée au rythme d'un épisode par semaine.

Tout savoir sur Only Murders in the Building

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
JR
29/06/2022 à 12:30

Plus qu'à attendre la fin de la dif pour l'apprécier à mon rythme !

votre commentaire