Vince McMahon, le catcheur et président de la WWE, aura le droit à sa série télé grâce à Jason Blum

Raphaël Iggui | 27 juillet 2021 - MAJ : 27/07/2021 14:19
Raphaël Iggui | 27 juillet 2021 - MAJ : 27/07/2021 14:19

La maison Blumhouse serait actuellement en train de développer une série sur Vince McMahon, le boss de la WWE, à l'époque de son procès. 

L'empire audiovisuel de Jason Blum s'étend désormais au-delà du grand écran puisque le studio Blumhouse a désormais décliné sa formule et certaines de ses franchises à la télévision avec Blumhouse Television. Parmi les productions les plus notables, on citera l'excellente Sharp Objects avec Amy Adams traquant un tueur et ses propres névroses, l'effrayante Ghoul où des démons envahissent un camp d'interrogatoire militaire et la purgesque The Purge qui prolonge l'histoire des films... et leur qualité. 

Mais Jason Blum ne s'est pas arrêté là puisque Blumhouse produit également des émissions, et fait même dans l'édition de livres et de comics depuis 2015. Quoi de plus logique finalement qu'une usine à divertissement cherche à adapter la vie d'un des artisans de ce même divertissement "à l'américaine" ? Vince McMahon est en effet président de la WWE (World Wrestling Entertainment) depuis maintenant plusieurs décennies, ayant considérablement contribué à faire du catch, l'entreprise de divertissement massive qu'il est désormais, révélant des John CenaDwayne JohnsonSteve Austin...

 

 

 

 

D'ailleurs, ce dernier sera sans doute présent dans la future série Blumhouse "The United States of America vs Vince McMahon" soit dans son propre rôle, soit joué par quelqu'un d'autre (même plusieurs autres quand on voit la carrure du bonhomme). Dans les années 1990, alors qu'il dirigeait déjà la WWE depuis au moins une décennie, Vince McMahon s'est créé le personnage de Mr McMahon afin de pouvoir s'embrouiller avec les catcheurs sur scène, dont Stone Cold Steve Austin. 

Et, en 1994, l'État fédéral américain lança une procédure judiciaire à son encontre pour avoir fourni des stéroïdes anabolisants à ses catcheurs en toute connaissance de cause. Oui, être un artisan du divertissement "à l'américaine" implique très souvent un cynisme absolu et d'une absence totale de moralité face au sacro-saint dollar. Le pire étant que McMahon a refusé l'arrangement proposé, est allé au procès et l'a remporté grâce à l'unanimité du jury. Voilà l'histoire que devrait raconter The United States of America vs Vince McMahon.

 

photo, Vin Diesel"MON PAPA ME FAISAIT MANGER DES BOEUFS PUIS LEURS HORMONES"

 

Ne vous attendez cependant pas à une American Crime Story sur l'aliénation de l'industrie de l'entertainment aux États-Unis. L'une des personnes derrière la série n'est nulle autre que Chris McCumber, le président de Blumhouse Television et ex-cadre de NBCUniversal qui travaillait beaucoup avec Mc Mahon. Ce dernier sera d'ailleurs producteur exécutif de la série au même titre que le producteur exécutif de la WWE et chef du département télé. Deux chiens de garde qui s'assureront sans doute que la série soit plus proche de l'éloge que de la moquerie. Peut-être aura-t-on quand même le droit de voir un McMahon vs Trump reconstitué à l'écran. 

La série n'a pas encore de date de sortie aux États-Unis comme en France. En attendant, si vous préférez suivre Amy Adams poursuivre un serial killer tout en faisant sa psychanalyse, on vous conseille notre critique de Sharp Objects ou celle de Ghoul, presque aussi effrayante que politiquement pertinente.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mx
27/07/2021 à 15:57

Je n'ai qu'une seule chose à dire:


"YOU'RE FIREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEED!!!!!!!!!!!"

votre commentaire