Watchmen : Batman existe dans la série de Damon Lindelof, mais il a bien changé...

La Rédaction | 3 décembre 2019 - MAJ : 03/12/2019 14:15
La Rédaction | 3 décembre 2019 - MAJ : 03/12/2019 14:15

La série Watchmen déchaîne les passions, grâce à un univers extrêmement complexe, intéressant et politique. Et on vient de découvrir que Batman en fait partie… à sa manière.

Les tensions raciales et leur héritage constituent un des thèmes centraux de la relecture de Watchmen produite par HBO, dirigée par Damon Lindelof. Si le scénario prend la suite du chef-d’œuvre d’Alan Moore publié dans les années 80 et en travaille l’ADN même, l’intrigue se déplace à Tulsa, devenu le centre névralgique d’affrontements entre suprématistes blancs, citoyens afro-américains et policiers masqués penchant de plus en plus ouvertement pour une justice expéditive auto-légitimée.

Dans l’Amérique alternative repensée par Lindelof, le président Robert Redford a pris la suite de Richard Nixon et mis en place une politique de réparations à l’endroit des citoyens afro-américains, tandis que la culture populaire est globalement passée à la moulinette d’une histoire alternative, qui s’amuse à retourner, repenser, quantité de figures populaires. Batman est l’une d’entre elles.

 

photoSister Night

 

En parallèle de la série, on trouve un site qui se plaît à en développer l’univers : intitulé Peteypedia, il recense les rapports d’enquête de l’agent fédéral Dale Petey, chargé d’enquêter sur les vengeurs masqués, devenus illégaux et officiellement traqués par les autorités. Dans son mémorandum concernant Sister Night (Regina King), l’agent étudie les œuvres qui ont pu influencer, former le personnage, et y recense plusieurs films de blaxploitation.

Parmi eux se trouve… Batman. Dans l’univers de Watchmen par HBO, il existe donc au moins une version afro-américaine du super-héros, à moins que le personnage n’y ait toujours été un citoyen afro-américain, à l’histoire sans doute bien différente du Bruce Wayne que nous connaissons.

Cette relecture signée Damon Lindelof ne surprendra toutefois pas franchement les spectateurs de la série, qui savent déjà combien le show s’est amusé à retravailler les origines de certains protagonistes… Ne reste d'ailleurs plus que deux épisodes dans cette saison 1, et l'on saura peut-être le fin mot de cette histoire trépidante.

 

AfficheUne des séries les plus imprévisibles de l'année

commentaires

captp
03/12/2019 à 23:28

Évidemment.... Merci geoffrey et je te remercie pour la suggestion de l abo à cinetek que tu avais conseillé à un autre lecteur. Pour 30 balles par ans c'est nickel pour découvrir des vieux réalisateurs (mais pas que). Bon y à parfois quelques Térésa des inconnus mais sinon c'est génial.

Simon Riaux - Rédaction
03/12/2019 à 17:39

@Captp

De rien, mais je crois que ces remerciements sont destinés à Geoffrey !

captp
03/12/2019 à 17:38

oh merci pour cette réponse détaillée Simon.
j’espère donc une prolongation :) .... si tant est que les créateurs en aient envie bien sur.

Greg
03/12/2019 à 17:01

@Simon Riaux
Chiche

Simon Riaux - Rédaction
03/12/2019 à 16:08

@brucetheshark

Je parle bien des audiences sur le site, pas les audiences de la série.
Sinon, on en serait au 40e dossier thématique sur Joséphine Ange Gardien.

brucetheshark
03/12/2019 à 16:05

@Simin Riaux, vous parlez des audiences de la série pour justifier votre choix de ne pas faire de critique... Mais vous en faites sur thé mandalorian qui n'est pas sorti en France et qui donc ne devrait n'avoir aucune audience...

Geoffrey Crété - Rédaction
03/12/2019 à 15:58

@captp

C'est un cas intéressant car plein de nuances. Donc rien n'est fiable, dans le sens où là c'est un cas où il faut analyse, comparer, se projeter... et attendre la décision de HBO.

Watchmen a certainement coûté cher, et était un gros pari, au fort potentiel pour devenir un phénomène.
Le premier épisode a d'ailleurs marqué un record pour HBO en 2019, et s'en est très bien sorti, à la fois en direct et post-diffusion (les plateformes de replay et autres, à avoir en tête pour mesurer le succès d'une série). Par ailleurs, le public le plus touché est la case démographique privilégiée à la TV, ce qui donne encore plus de poids aux audiences.

Le premier épisode a attiré dans les 800 000 spectateurs. A titre de comparaison : Game of Thrones a attiré 2,2 millions à son lancement par exemple (et plus de 5 millions en comptant les autres diffusions et moyens de visionnage). Westworld, près de 2 millions. Succession, un peu moins de 600 000 spectateurs.

Les audiences chutent semaine après semaine (l'épisode 6, c'était dans les 620 000 spectateurs live), mais le succès reste visiblement solide. Les experts des audiences US parlent d'environ 1 million pour chaque épisode, en comptant tous les visionnages. Ce n'est donc pas un triomphe, mais a priori c'est solide.

D'autant que Watchmen a récolté de très bonnes critiques, a un potentiel clair vu l'univers et la popularité du genre, et a une vraie place dans le catalogue HBO vu ses ambitions et son prestige.

Gregdevil
03/12/2019 à 15:31

J'ai regardé le 1er épisode. Que je n'ai pas aimé. Meme si l'intrigue est intéressante, le fond politique également, ya bc de chose qui me font tiquer.

SPOILER

La pluie de calamar, on en vois partout, une réelle invasion, et les minutes d'après tout est clean, juste on nettoie les routes, pas un toit na de calamar.
Le mec qui se fait arrêter dans sa bagnole stresse comme un malade, mais dans la seconde d'après il a un sang froid extraordinaire en abattant le flic.

Plein de petite chose comme ça font que je n'irais pas au bout de la série, alors que j'adore le comic book, qui est pour moi le meilleur des meilleurs.

captp
03/12/2019 à 15:15

@la rédac : j'arrive pas a savoir si la série est une réussite en terme d'audience ou si c'est décevant (en vu d'une prolongation ... ou pas) .avez-vous une indication fiable car je lis tout et son contraire.
Sinon c'est une vraie perle cette série, il m'a fallu attendre les 3 premiers pour être totalement dans l'univers mais mes marques prisent et l'histoire complexifié c'est juste la meilleure série depuis .... the leftovers .

Geoffrey Crété - Rédaction
03/12/2019 à 15:15

Je précise qu'on a écrit un dossier sur les 6 premiers épisodes avant la diffusion, puis deux critiques sur les premiers épisodes comme le disait Simon.
On entre donc tout juste dans les épisodes que l'équipe n'a pas encore vus, et pour toutes les raisons citées par Simon + le fait qu'on trouve que la série se prête plus à une critique globale vu ses enjeux et sa narration, on privilégie un long dossier sur toute la saison. C'est la même approche qu'avec un Mr. Robot ou The Leftovers pour nous.

Plus

votre commentaire